Mes Univers

15 septembre 2019

Aujourd'hui, repos, c'est Dimanche :

X1

Posté par dominique913 à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 septembre 2019

Image du jour

X1

Posté par dominique913 à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 septembre 2019

Mot du jour :

X1

Je dispose mes figurines King and Country reçues ce jour aux cotés des collections auxquelles elles correspondent, et sur les étagères qui leur sont dévolues. Puis, je retourne à mes écrits intitulés "Brèves Philosophiques" et "De Deiteus Mythica"...

Posté par dominique913 à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2019

Pauvres fous !!!

X1

Posté par dominique913 à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2019

Image du jour

X1

Posté par dominique913 à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 septembre 2019

Un tournant :

X1

Je ne m'attarderai pas, parce que je ne suis pas là pour pleurer sur mon sort, on me l'a trop souvent reproché. Je rappellerai seulement que je suis quelqu'un d'écorché vif en permanence, qui a besoin de se sentir rassuré continuellement, qui, quand il donne son amitié, la donne entièrement, démesurément, en offrant tout ce qu'il a lui. Ça peut faire peur, ce n'est pas dans les normes, ça peut paraitre contraignant ; comme un poids. Or, nous sommes tous différents, et nous vivons ces choses là tous différemment.
 
La semaine passée, une personne en laquelle j'avais placé toute mon amitié, toute ma confiance, tout mon respect, etc. m'a abandonné. Ça m'a fait extrêmement mal - c'est encore éminemment douloureux - même si je tente de surmonter cette nouvelle épreuve que l'existence m'impose à ma manière. Je me sens trahi, humilié, quelqu’un de négligeable, d'insignifiant, que l'on prend et que l'on rejette selon son bon vouloir. Mon seul rêve aurait été d'être un véritable ami avec cette personne : que nous puissions nous téléphoner de temps en temps, nous rencontrer une ou deux fois par an.
 
J'ai déjà vécu ce genre de relation amicale il y a longtemps, et ça me manque, et je pensais pouvoir en bâtir une de cette sorte avec cette personne. Malgré la distance, malgré nos chemins différents, compliqués, malgré nos contraintes professionnelles, familiales, personnelles, quotidiennes, je demeure convaincu que c'était possible. D'ailleurs, si cette personne lit ce texte, je veux qu'elle sache que ma porte lui est toujours ouverte, et que je lui reste fidèle et dévoué amicalement. C'est juste une question d'envie, comme toujours.
 
Il est vrai que je suis handicapé, que je suis malade, et donc fragile. Ma compagne est atteinte de la sclérose en plaques. Nous n'avons pas de moyen de locomotion, je ne sors jamais de chez moi. D'ailleurs, je ne le désire plus, justement parce que le passé, bien des fois on m'a comprendre que l'on voulait de moi, mais que de très loin, épisodiquement, sans que je ne fasse vraiment partie des "vrais" amis de ces gens. Sans vouloir se montrer en ma compagnie, sans vouloir réellement me fréquenter. Juste quand il y avait une heure ou deux à perdre, en attendant que "ceux et celles qui comptent" reparaissent...
 
Bref, cette personne dont je parle m'a profondément meurtri, blessé, humilié. Et pourtant, elle garde toujours mon affection amicale sincère, respectueuse, honnête, franche, démesurée, etc. Les siens également, parce qu'ils comptent aussi énormément pour moi. Cependant, intérieurement, je suis dévasté comme je ne l'ai jamais été depuis peut-être quinze ou vingt ans. Je me sens être un être méprisable, insignifiant, sale du fait de ses particularités et de ses besoins d'échanger avec cette personne régulièrement pour être heureux, épanoui, détendu, serein, apaisé... C'est pour cette raison que j'ai pris une grande décision que je mets en pratique dès aujourd'hui...
 
A partir de ce jour, comme j'ai déjà commencé à la faire la semaine dernière, je me replie sur moi-même. Je me retranche à l'intérieur de mon univers d'écrivain, d'historien, et de chercheur. Je ne publierai plus de textes, ni personnels, ni historiques, ni philosophiques, ni relatant mes réflexions sur l'actualité ou d'autres thèmes qui me sont chers. Je ne publierai plus que quelques images, au gré de ma fantaisie, de mes émotions, de mes envies, de mes rêves, etc. Éventuellement, avec une ou deux lignes poétiques ou oniriques... et encore.
 
Désormais, mon programme change : je me consacre entièrement, entre 12h et 13h, à la rédaction de mes Chroniques Personnelles ; c'est à dire, de mon parcours personnel depuis que je suis enfant jusqu'à aujourd'hui. De 14h à 17h, alternativement un jour sur deux, je me consacre, soit à la remise à jour et à l'approfondissement de mes Brèves Philosophiques ; à leur correction, remaniement, allègement parfois, à les détailler d'autres fois... Le jour suivant, j'en fais de même avec De Deiteus Mythica, dont beaucoup de textes n'ont jamais été publiés ici ou ailleurs. Et c'est tout.
 
Merci de votre compréhension...

 

 

08 septembre 2019

Le 09 Septembre 2019/

X2

Jour à marquer d'une pierre noire, je viens de perdre une amie...

Posté par dominique913 à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2019

Image du jour

X1

Je retourne à mes imaginaires, il m'y a qu'eux qui puissent me sauver de mon désespoir...

Posté par dominique913 à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

06 septembre 2019

Pensée onirique :

X3

Posté par dominique913 à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

02 septembre 2019

Mot du jour

X1

Il se trouve que c'est la rentrée et que j'ai beaucoup à écrire... Beaucoup plus que je ne l'imaginais : j'ai entamé la correction orthographique et grammaticale, la synthèse, approfondissement de certaines parties, etc. de mes "Brèves Philosophiques". Plus de 600 pages de texte.
 
Une fois terminé, le résultat est destiné à être publié chez un éditeur digne de ce nom. Et ce livre, je me battrai de toutes mes forces dans ce but, est voué à atteindre le public le plus large et le plus diversifié possible.
 
A coté de ça, j'ai de même débuté la correction, la remise au jour, la concision, etc. de De Deiteus Mythica. Il s'agit-là du résultat de plus de vingt ans de recherches en Histoire, en Religion, en Mythologie, en Ésotérisme, en Occultisme, etc. de ma part. Près de 3000 pages de texte, dont une grande partie n'a jamais été partagée avec quiconque, que ce soit sur Internet ou ailleurs. Longtemps, j'ai repoussé ce travail de titan, devant l'énormité de ce qui m'attends pour en venir à bout. Je vais d'ailleurs y intégrer mon titre sur les Origines idéologiques et ésotériques du Nazisme que j'ai quelque peu laissé de coté depuis plusieurs mois.
 
Et, bien entendu, en alternance, je vais continuer l'écriture de mes Chroniques Personnelles. Ce sera pour me délasser et me changer les idées, lorsque mon attention, ma concentration, mes réflexions, mes raisonnements, auront été intenses concernant ces deux ouvrages. Une sorte de pause bienvenue - même si toute aussi stimulante, passionnante, fascinante - riche en événements, qu'à été le cours de mon existence, de ma plus tendre enfance jusqu’à aujourd’hui.
 
C'est pour cette raison qu'à partir de ce jour, je vais diminuer la cadence de diffusion sur le Net de mes Chroniques allant de 1919 à 1939. Je ne les interromps pas totalement. Je les poursuivrai juste plus lentement que jusqu'à ces derniers jours. Et pourtant, là encore, j'aurai tant à partager su ce sujet. Qui plus est, je dois avouer que peu de lecteurs et de lectrices les suivent avec intérêt, avec l'attention, qu'ils méritent. Peu de likes, peu de commentaires, peu de partages de la part des personnes rattachées à mon profil Facebook, entre autres. Donc, je préfère me concentrer sur mon travail d'Historien, de Philosophe, d’Écrivain, hors le réseaux sociaux, que j'ai trop longtemps repoussé. Pour que, finalement, celui-ci soit publié tel que je l'ai toujours souhaité, sous forme de livre...
 
Merci de votre compréhension...
 
Dominique Capo