31 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 276 à 277 ; De l'imperfection de l'Enseignement scolaire, seconde partie :

Ce que je veux souligner, en remémorant ces faits, c'est que notre système actuel, si imparfait soit-il, est assez récent. Par ailleurs, les programmes changent quasiment chaque année. Une fois, c'est un certain nombre de matières qui sont mises en avant. L'année suivante, le programme est modifié. C'est quasi-systématique à chaque rentrée scolaire ; que ce soit en primaire, en secondaire, ou pour l'université. Nos enfants ont tant de matières, dont beaucoup qui n'existaient pas, ou qui n'étaient pas mises en avant à l'époque... [Lire la suite]

31 août 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 879 à 881 / 1803

D’un autre coté, l’Empire angevin est désormais démantelé, mais Jean sans Terre menace toujours le royaume, d’autant que son neveu, Otton de Brunswick noue les fils d’une coalition à laquelle adhère Ferrand du Portugal, comte de Flandre.   En 1208, Otton IV a fini par succéder à l’Empereur germanique Henri VI, après l’assassinat du prétendant rival, Philippe de Souabe, qui était soutenu par le pape et la majorité des princes allemands. Mais Otton lui même perd ensuite ses principaux appuis : le pape Innocent III et Jean... [Lire la suite]
30 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 274 à 276 ; De l'imperfection de l'Enseignement scolaire, première partie :

Pour compléter mon texte d'hier concernant « l’Éducation de nos enfants », je rajouterai ceci : Il est certain, à n'en douter, que notre système scolaire est imparfait. Suppressions de classes, regroupements scolaires, violences, drogue, alcool. Nos enfants sont aujourd'hui confrontés à nombre d'éléments extérieurs qui n'existaient pas jadis. D'aucuns souligneront que, dans ce domaine, il y a beaucoup de choses à améliorer, et je ne les contredirai pas sur ce point. Quand on y réfléchit, il y a toujours des... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 878 à 879 / 1803

A reculons, sans enthousiasme, je continue à publier… pour le moment.   France du Nord, première moitié du XIIIème siècle :   En même temps, certains chrétiens instruits de cette époque ont la capacité intellectuelle pour réagir devant les inégalités du Monde, sans que l’Eglise ait prise sur eux. D’où la flambée de l’hérésie, qui révèle l’inadaptation de l’Eglise. Au-delà de leurs différences, Cathares, Vaudois et Patarins exaltent la pauvreté et le dépouillement. Ils ont en commun de dénoncer l’opulence d’une... [Lire la suite]
29 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 272 à 274 ; De l'Education de nos enfants, dernière partie :

Donc, ce n'est pas une question de forme de société, c'est une question de capacités, de possibilités, de trajectoire personnelle, d'ambition, de rêve ; et à aussi, pour terminer, il est vrai que d'une civilisation mondialisée, d’hyper-consommation, où l'argent-roi et la valorisation sociale dépend de son statut, donc, de niveau hiérarchique où l'on se situe, celui qui n'a pas un "bon métier", qui n'a pas un salaire conséquent après avoir effectué de grandes études, et donc, forcément, avoir acquis un bagage intellectuel et culturel... [Lire la suite]
29 août 2017

Mémoires, pages 37 à 38 / 311

  Progressivement donc, j'ai débuté leur collection. Ça a été ma première, pas ma dernière bien que je ne le sache pas encore. . Non, à ce moment là, le plus important pour moi était de m'en procurer le maximum. Et au fil des mois et des deux ou trois années ultérieures donc – entre 1985 et 1989 approximativement -, elle a pris de plus en plus en plus de place sur les étagères de ma chambre. De « la Sorcière des Neiges » au « Temple de la Terreur », du « Marais aux Scorpions » à « la Planète... [Lire la suite]

28 août 2017

Cri de douleur et de colère :

Parfois, je me demande pourquoi je fais tant d'efforts pour publier tous les textes, articles, brèves philosophiques, pensées ou expériences personnelles, etc. que je diffuse ici. Car caque jour, je m'y épuise.   Chaque jour, j'y consacre un temps inestimable que je pourrais utiliser afin de poursuivre la rédaction de mon ouvrage sur les origines idéologiques et ésotériques du Nazisme. Je pourrais aussi l'utiliser afin de corriger d'anciens écrits dans le but qu'ils soient publiables chez un éditeur digne de ce... [Lire la suite]
28 août 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 877 à 878 / 1803

Une fois à l’Hôtel Beaumont, Aicart remet au jour une partie des anciennes Chroniques des comtes de la cité. Il les lit avidement, prend des notes. Il apprend alors que Toulouse a été fondée au VIème siècle avant notre Ere. Ce sont les Ligures – un peuple Celte – qui ont bâti ses premières habitations. Puis, plusieurs siècles plus tard, elle est passé sous l’autorité de la tribu des Volques-Tectosages ; lesquels adoraient alors un dieu Solaire, ainsi que sa parèdre Lunaire, dans les grottes des montagnes pyrénéennes proches.... [Lire la suite]
27 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 271 à 272 ; De l'Education de nos enfants, seconde partie :

Là, le problème est autre, quelle que soit la technologie qu'ils ont entre les mains. C'est une question d'éducation familiale et de milieu social, en plus de leur rejet de la scolarité. Les parents travaillent tous les deux, rentrent tard. Ils ont des frères et des sœurs dont il faut s'occuper, ils n'ont pas le temps l'envie, de se plonger dans leurs livres après être rentrés de cours. Ils vivent dans des cités parfois, où être un bon élève est mal vu, est sujet de moqueries ou de rejet. Dans les milieux plus aisés, "pourquoi... [Lire la suite]
27 août 2017

Mémoires, pages 35 à 37 / 311

Il existe, au cours de sa vie, de rares périodes de pure félicité que rien ni quiconque ne vient entacher. Bien que les années 2002 – 2004 aient été parsemées de drames et de profonds déchirements dans ma famille – une fois encore, rien que pour les relater, il me faudrait y consacrer un long texte explicatif -, dévorer le Seigneur des Anneaux, puis, dans la foulée, « les Misérables » de Victor Hugo a été comme un fragment d’Éternité qui m'a alors complètement submergé. Quelques semaines situées en dehors de l'espace et du... [Lire la suite]