X2Chacun de nous, par ce qu'il est, par ce qu'il croit, ou pas – personnellement, je suis athée -, par les combats qu'il mène, par sa couleur de peau, par son milieu social, par son milieu culturel, par le lieu où il est né, est différent de son voisin. Chacun à sa propre perception de ce qu'est la – ou les – vérité(s) de ce monde, à son propre mode de vie, a son propre modèle de pensée, à ses propres interprétations des savoirs qu'on lui a enseigné, etc. Nul ne pense jamais exactement la même chose que son voisin. Imaginer cela possible ou faisable  et faire preuve d'intolérance, est de l'ordre de la manipulation et de la haine de l'autre.

C'est de la dictature. Et le Nazisme, dont j'étudie actuellement les racines idéologiques et ésotériques – ou peu connues du grand public – était également une dictature. Les mécanismes d'endoctrinement, de soumission de la masse à la volonté du Führer – ou « le Chef » - étaient semblables. La grande différence avec jadis étaient que les moyens pour faire plier les foule devant le fanatisme d'Hitler et ses comparses, n'avaient pas la même portée.

Si un Hitler vivait aujourd'hui, il est évident que, comme Daesh, il emploierait Internet et les réseaux sociaux pour diffuser son idéologie au maximum d’individus possible. Comme Daesh, il diffuserait sa propagande et ses contre-vérités afin de rallier le plus de gens à sa cause. Quand on y pense, tout un peuple s'est jeté dans les bras du Nazisme grâce au moyens de communication et de propagande qui existaient à l'époque. Nul ne sait les effets dévastateurs qu'auraient les préceptes d'un tel individu à l'heure actuelle.

La preuve en est avec tous ces jeunes qui s'imaginent se battre au nom de Daesh pour un monde plus juste, plus idéal, plus heureux, plus pur, plus détaché de la matérialité quotidienne et des valeurs dans lesquelles ils ne se reconnaissent plus. Alors qu'en fait, ils sont manipulés par des hommes sans scrupules qui ne voient en eux que de la chair à canon à renvoyer chez eux en tant que futurs terroristes. Alors que, comme pour Hitler avec ses Jeunesses Hitlériennes ou autres associations du même genre, il préparait toute une génération à une guerre qu'il avait prévu depuis qu'il avait écrit Mein Kampf.

Pire que cela encore, celui qui est différent n'a pas sa place au sein de cette sorte d'idéologie extrémiste – qu'elle soit religieuse ou raciste ; ou les deux. Ainsi, les partisans de l'Extrème-Droite actuelle – nostalgiques de Vichy, membres du FN, n'ont pas compris qu'ils alimentent la fange dont est issue cette pensée. Ils sont dépités de l'impuissance de nos politiques à trouver des solution à la crise, etc. Ils sont aussi abominables que ces intégristes islamistes tentant de renverser la valeurs et les idéaux de liberté qui nous sont chers. Pour eux, il n'y a pas de place pour celui ou celle qui ne se soumet pas à la doctrine unique. Il n'y a pas de place pour celui ou celle qui n'admet pas la vérité unique, indétrônable, inaliénable, professée par ces barbares des temps modernes.

A suivre...