23 avril 2018

Entretien du mensuel l'Histoire avec Emmanuel Macron ; Avril 2017 :

Réconcilier les Mémoires », Entretien avec Emmanuel Macron :   A Orléans, Emmanuel Macron se veut consensuel quand il rend hommage à Jeanne d'Arc qui a « fendu le système ». A Alger, il offusque les pieds-noirs en réduisant la colonisation à un « crime contre l'Humanité ». Dans quelle tradition s'inscrit le leader « d'En Marche ». ? Il répond à nos questions.   L'Histoire : Chaque génération privilégie un certain prisme dans son rapport à l'Histoire. Quels sont les... [Lire la suite]

13 avril 2018

Modifications du 13/04/2018 :

Je partage avec vous ces cinq photos montrant les dernières figurines historiques rattachées à mes collections en ce domaine, que j'ai reçues ce matin. La première montre une série évoquant la légende de Robin des Bois. En fait, il s'agit des soldats du Shériff de Nottingham. Cette collection a débuté il y a deux ans - déjà - et se développe progressivement. Cette série se rattache à un ensemble plus vaste concernant le Moyen-Age, et plus particulièrement la période des Premières Croisades - 1095 - 1291. J'avoue que je ne suis pas... [Lire la suite]
10 avril 2018

Brève du 11/04/2018, Emmanuel Macron et l'Eglise :

Les mots d'Emmanuel Macron concernant "la réparation du lien entre l’Église et l’État" sont, au pire, malheureux, au mieux, maladroits. Une atteinte à la laïcité qui mérite quelques éclaircissements de sa part. La séparation de l’Église et de l’État est l'un des garants de nos institutions. Elle ne peut et ne doit pas être remise en cause, quelle que soit la religion concernée. Elle est là pour que les citoyens de notre pays soient libres de croire - ou pas. Que l’Église, comme les autres religions, traversent des périodes... [Lire la suite]
06 avril 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1043 à 1045 / 1803

Pays-Bas, seconde moitié du XVIème siècle :   L’essentiel de l’œuvre de Pieter Bruegel se situe autour de 1557. Pour échapper à l’atmosphère empoisonnée des persécutions, il quitte Anvers et s’installe à Bruxelles avec sa jeune épouse, fille de son maître Pieter Coecke. Aux grands sujets romanisants – thèmes antiques et mythologiques -, Pieter Bruegel préfère les descriptions familières de villages, kermesses et marchés, travaux et peines de saisons. Ses tableaux sont, pour leur précision et leur composition... [Lire la suite]