X1Si j'étais quelqu'un d'autre, je prendrais sur moi tous les malheurs, toutes les tristesses, toutes les souffrances, du monde afin de t'en soulager. Si j'étais quelqu'un d'autre, je trouverai chaque jour un moyen différent afin de voir ton visage s'illuminer d'un magnifique sourire.

Si j'étais quelqu'un d'autre, je t'enverrai parfois des cadeaux - fleurs, chocolats, spécialités de ma région natale qu'est le Doubs, textes de ma composition, là où tu es actuellement, afin d'honorer le profond, sincère, fidèle, et immense lien qui m'unit à toi.

Si j'étais quelqu'un d'autre, je parcourrai sans hésiter toutes les montagnes, forêts, cités, déserts, océans, ou routes de la Terre, quand et si tu as besoin de moi. J'abandonnerai sur l'instant ce que je fais pour te soulager de tes terreurs, de tes larmes, de tes blessures, de tes tourments ; et ce, sans, en retour, rien en attendre.
Si j'étais quelqu'un d'autre, un jour, j'aurai l'honneur et le privilège de te rencontrer, de te parler, d'échanger avec toi, autour d'un déjeuner, lors d'un voyage, que sais-je encore.
Prendre le temps de partager quelques heures pleines de rires et de joies, de discussions passionnantes, fascinantes, intéressantes, sur tous les thèmes qui nous sont mutuellement chers. Évoquer nos combats personnels ou en faveur des gens qui comptent pour nous. Creuser ces sujets pour lesquels nous nous sentons concernés plus ou moins directement.
Prendre le temps d'évoquer ensemble pourquoi nous nous impliquons tant, chacun à notre façon, pourquoi nous ne baissons jamais les bras face à l'indifférence, face à la superficialité, face à l'éphémérité qui gangrène l'Humanité et le monde. Pourquoi nous sommes si sensibles, si empathiques, face à la douleur, face à la maladie, face à la solitude, face à la violence - physique, psychologique, morale, etc. -, face à la pauvreté ; bref, tous les maux de notre société qui nous émeuvent ou nous touchent d'une façon ou d'une autre.
Oui, si j'étais quelqu'un d'autre, je t'offrirai tout cela, et bien davantage, au-delà des mots ainsi exprimés. Je t'en ferai cadeau parce que tu es une personne qui, à mes yeux, en vaut la peine. Tu es un trésor unique, irremplaçable, qui m'apporte tant que tout ceci n'est rien comparé à ce je désire partager avec toi quotidiennement. Car tu es toi, tout simplement. Et pour nous, il n'y a rien de plus important...