Ce matin, comme chaque mois à peu près à la même période, j'ai reçu le colis de figurines King and Country que j'avais commandé il y a une semaine à mon fournisseur habituel qu'est le magasin "Figurines et collections". Et comme chaque mois, je suis heureux de positionner ces nouvelles figurines parmi celles des mêmes collections - quelques-unes d'entre elles que je suis parfois depuis des années - que je possède, et qui sont installées sur nombre d'étagères de mon appartement. Le plus souvent, devant les livres, DVD, ou Bandes Dessinées que j'accumule depuis des années, et dans lesquels je me plonge régulièrement avec un plaisir sans partage.
 

Z3La première et la seconde photo montrent les figurines d'une série assez récente. Cette série s'intitule "les Ennemis de Rome". Elle a débuté il y a près de deux ans, et se concentre sur les "barbares germaniques" qui ont envahi l'Empire Romain d'Occident au IV et Ve siècle de notre Ère.

Il faut d'ailleurs savoir que selon les dernières recherches sur le sujet, ces invasions barbares n'ont pas provoqué la chute de l'Empire Romain. Elles en ont été un des éléments, mais pas celui qui a été le plus déterminant.
 
Si le dernier Empereur Romain d'Occident - Romulus Augustule - a été déposé par Odoacre en 476, c'est à la suite d'un long processus de décomposition généralisé de l'Empire. C'est sur les ruines de celui-ci que se sont dès lors constitués les bases des royaumes francs, germaniques, britanniques, à l'origine de nos nations actuelles. Je ne parle pas de l'Espagne, de l'Italie, ou des pays scandinaves, etc., dont l'histoire sont est lié à ce contexte, mais aussi à d'autres spécificités.
 

Z4Cette période est beaucoup plus riche et passionnante qu'elle n'y parait. On la considère - à tort - aux ages les plus sombres de notre histoire, alors qu'à l'époque sont déjà en gestation un certain nombre de piliers de société occidentale. Ces ages sombres, qui représentent la fin officielle de l'Antiquité, et l'Aube du Moyen-Age, sont uniquement un moment de transition entre l'un et l'autre. Les gens qui ont vécu à cette époque n'y ont pas vu la fin d'une Ère, comme nous, nous l’envisageons près de 1500 ans plus tard. Il n'y a pas eu de coupure nette à proprement parler.

 
D'autant moins que l'immense majorité des "peuples barbares" ayant déferlé sur l'Europe s'y sont vite implantés, intégrés. Ils s'y sont romanisés de la même manière que les celtes l'ont fait après la fin de la Guerre des Gaules et la victoire de César sur Vercingétorix en 52 avant J.C.
 
Le Christianisme, officialisé comme religion d’État par Constantin aux alentours de 320, a engendré davantage de bouleversements, dans la société d'alors, dans la façon de voir l'Empire comme une entité étatique distincte. Alors que, jusqu'alors, l'Empire assimilait les nouveaux dieux des régions conquises en les romanisant, cette fois-ci, c'est le Christianisme qui a imposé ses dogmes à l'Empire. Fait inédit jusqu'alors.
 
Et ce bouleversement extraordinaire a engendré des transformations en profondeur à tous les niveaux de la société. Le fondement essentiel n'était plus l'Empire, mais la religion Chrétienne qui s'y est substituée au moment ou celui-ci s'est peu a peu effacé au profit des royaumes qui lui ont succédé.
 
Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que ce sont les monastères chrétiens, les théologiens chrétiens qui, dès le VIème, ont sauvegardé une partie des connaissances, des textes, de la philosophie, etc, de l'Antiquité, en les recopiant dans les monastères qui leur été rattachés.
 
Bref, je pourrais disserter longtemps sur cette période, mais je m’arrêterais là pour cette fois-ci. Tout cela pour dire que les figurines que j'ai reçu ce matin, et concernant cette période de l'histoire de l'Occident, viennent parfaitement s'intégrer aux séries de figurines que je possède déjà.
 

Z2La troisième photo que je montre aujourd'hui se rapporte à la série de figurines sur les Croisades du XII et XIIIe siècle en Orient. Cette série, débutée il y a une dizaine d'année, s'intitule "la Croix et le Croissant". Elle est très intéressante, passionnante, fascinante et foisonnante. Parfois, comme le montre cette image, elle dérive légèrement sur d'autres thèmes que les croisades proprement dites.

 
En temps de paix, ce qui était plus fréquent que les temps de guerre, les seigneurs organisaient des joutes. En effet, l'époque guerrière - la quarantaine - ne se déroulait que durant la belle saison. De Mai à Septembre environ. Le reste du temps, même si l'état de guerre subsistait, chacun rentrait chez soi jusqu’à la prochaine campagne militaire. C'est durant cette période qu'étaient organisés des tournois servant d'entrainement militaires.
 
Ces tournois étaient très violents, et il arrivait qu'on puisse y mourir. Le roi de France Henri II n'est t'il pas décédé à la suite de l'un de ces tournois, parce que le bout de la lance de son adversaire s'était involontairement fiché dans l'interstice de son casque, jusqu’à exploser son œil, et atteindre le cerveau. Son agonie a duré des heures.
 
Quoiqu'il en soit, ses joutes étaient l'occasion de fêtes somptueuses ou toute la noblesse était conviée, ou le peuple assistait au spectacle. Cela pouvait parfois durer jusqu’à plusieurs semaines, lors de grandes occasions tels que des mariages prestigieux ou des traités de paix importants. Et comme les armures, les écuyers, le matériel, le logement, coutait ç chaque fois très cher, seuls les plus riches des nobles pouvaient s'autoriser ce genre de distraction guerrière.
 

Z1Enfin, en ce qui concerne la dernière photo, il s'agit d'une image évoquant l'époque napoléonienne. La période napoléonienne, après la première et la seconde guerres mondiales, est celle que le fabricant King and Country a le plus développé. Certainement parce que c'est celle qui passionne le plus les collectionneurs de figurines. Elle a débuté il y a une quinzaine d'années, à l'époque ou je me suis lancé dans cette passion venant en parallèle avec celle que j'ai pour l'Histoire. Ma passion pour l'Histoire, elle, datant de mon adolescence, et surtout depuis le moment ou j'ai débuté mes recherches sur ce sujet à la Bibliothèque Nationale de France.

 
Bref, c'est l'une des dernières figurines sur la période napoléonienne qui me manquait ; a part une encore. Avant de la conclure définitivement. Mais je gage que King and country devrait éditer d'autres figurines évoquant cette époque du début du XIXe siècle européen ; une période, elle aussi, ayant engendré de grands bouleversements sur tout le continent, dans la continuité de la Révolution Française.
 
En bien ou en mal, je laisse seul juge celui ou celle qui lit ces lignes. Car comme dans toute période historique, comme je l'ai brièvement mentionné plus haut dans mon propos sur la fin de l'Empire Romain, souvent, de ce qui peut paraitre néfaste au premier abord, peut sortir des transformations bénéfiques pour l'évolution de notre civilisation. Mais cela ne peut qu'apparaitre qu'avec une vision a long terme, et lorsqu'on aborde ces périodes sous de multiples aspects qui ne s'arrêtent pas qu'au conflits et aux morts - malheureusement - qui en ont résulté...