X1Aujourd'hui, je me replonge dans la rédaction de mes Chroniques Personnelles. Ce parcours qui a été le mien depuis ma plus tendre enfance jusqu'a très récemment.

Prenant appui sur la quantité d'articles que j'ai élaboré sur certains aspects de celui-ci, je développe peu à peu ce récit. C'est long, laborieux, épuisant, chronophage. J'écris une page par jour environ. Car je relis régulièrement ce que j'ai rédigé précédemment. Je corrige, je modifie, j'en ote les lourdeurs, les répétitions, les fautes d'orthographe, de grammaire, etc. C'est certainement ce qui demande le plus de temps, en vérité.

Mais, que voulez vous, je suis perfectionniste. L'Art de l'écriture - je le considère ainsi - exige tout ça, et bien davantage encore qu'il serait trop long à expliquer ici. Néanmoins, je prends un énorme plaisir à m'y consacrer chaque après-midi. Je m'y plonge sereinement, paisiblement, tranquillement. Ce sont des moments durant lesquels je suis moi-même, durant lesquels je peux m'exprimer librement ; sans entrave. Ce sont des instants teintés de joie et d'extrème bonheur. Ils m'apportent un équilibre dont j'ai besoin face aux affres de la vie quotidienne.

Sauf le Dimanche évidemment. C'est en effet le seul jour de repos de la semaine que je m'octroie. Pour autant, même ce jour-là, je ne peux m'empécher d'y jeter un coup d'oeil rapide, afin de ne pas perdre le fil de ce que j'y ai ajouté dernièrement. Et ainsi, le lendemain, le reprendre, sachant ou je l'ai stoppé avec entrain.

Un entrain d'autant plus grand que je sais que mes efforts pour offrit au sein de ces textes le meilleur de ce que je porte en moi est encouragé par les personnes qui, autour de moi, m'aiment ou m'apprécient. Ma compagne Vanessa la première. Ma maman, sans conteste. Et surtout, ma soeur de coeur, ma meilleure amie, qui croit en moi et espère voir un jour mes projets littéraires aboutir. Chaque jour, quand je me penche sur mes notes, que je m'apprète à pianoter sur le clavier de mon ordinateur afin de poursuivre mon texte, j'ai souvent ceci à l'esprit. Et ça me donne la force de continuer, d'avancer, de progresser. Sachant que je ne suis pas seul, qu'un jour, ma soeur de coeur lira peut-être ce que je fais, ça me donne l'énergie de tout affronter. Ca me donne l'envie d'abattre tous les obstacles qui se dressent devant moi. Et d'arriver au terme de mon oeuvre personnelle.

Pour moi, il n'y a rien de plus important, de plus essentiel, de plus vital, que cela...