09 avril 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 757 à 758 / 1804 :

Empire Byzantin, IXème siècle :   Nicéphore mène une politique énergique : recrutement pour l’armée, redressement financier. Il tente même de calmer les querelles religieuses en appelant au patriarcat un autre Nicéphore, intellectuel de renom. Mais il ne peut contenir la poussée des Bulgares. Le 26 Juillet 811, l’armée byzantine est écrasée et Nicéphore est tué.   En 813, Léon V l’Arménien renverse Michel Ier – le successeur de Nicéphore - et devient Empereur d’Orient. Les persécutions contre les iconoclastes... [Lire la suite]

07 avril 2017

De Deiteus Mythica, pages 755 à 757 / 1804 :

En 830, al-Ma’mum tente une nouvelle fois de sauver l’Empire en alternant ouvertures et rigueurs. Afin de réconcilier les familles de l’Islam, il se rapproche des shi’ites. La résistance des ulémas conservateurs l’amène à recourir de plus en plus souvent à la Mihma. Il essaye de réduire le rôle de l’aristocratie Arabe, a fort à faire pour mater la rébellion sociale de Babak, tandis que les Byzantins relèvent la tète.   Politiquement, ce qu’il entreprend vient trop tard. Mais sur le plan culturel, son règne marque l’apogée de... [Lire la suite]
18 mars 2017

De Deiteus Mythica, pages 744 à 745 / 1804 :

Espagne, seconde moitié du VIIIème siècle :   Mais, lorsqu’en 750, les Abbassides éliminent les Omeyyades, un de ces derniers réussit à s’échapper : Abd Al-Rahman Ier se réfugie au Maghreb avant de débarquer en Espagne à la tète d’une petite troupe. Il s’empare de Cordoue en 756, y fonde un émirat, et l’Espagne musulmane le reconnaît comme « émir » - « prince » -. Abd Al-Rahman est ainsi l’initiateur d’une nouvelle dynastie Omeyyade, qui connaît désormais stabilité et longévité.   Si la... [Lire la suite]
16 mars 2017

De Deiteus Mythica, pages 741 à 743 / 1804 :

En Novembre 766, bâtisseur de villes et de palais, le calife Abbasside est aussi un remarquable organisateur. Ses conseillers créent des directions administratives, les « divans » - « diwans » -, dont les plus importantes sont celles de l’impôt foncier – « kharadj » -, du Trésor et de l’Armée. Il y a aussi le divan de la Justice. Comme le calife, le « cadi » - « qadi » -, ou juge, est le gardien de la loi islamique ; un grand cadi a la charge de ce ministère.   Les... [Lire la suite]