28 juin 2017

Brèves Philosophiques, pages 108 à 110 ; Ma liberté de penser, seconde partie :

Ce prosélytisme effréné est une insulte à mon intelligence. Que ces personnes aient besoin de se référer à telle ou telle mouvance religieuse – Chrétienne, Musulmane, Juive – ne regarde qu'eux. Qu'ils se disent que ceux qui ne partagent pas leurs convictions ou leur vision du monde, de l'univers, et de la place de celui-ci en leur sein, doivent être convertis, me dérange. Cela me hérisse au plus haut point. Cela me rappelle les tentatives de conversion forcées qui se sont perpétrées à différentes périodes de notre Histoire, que ce... [Lire la suite]

27 juin 2017

Brèves Philosophiques, pages 106 à 108 ; Ma liberté de penser, première partie :

Les deux textes sur la croyance ou la non croyance ont suscité diverses réactions ; à vrai dire, je m'y attendais. Mais, celle qui m'a fait bondir et immédiatement réagir est celle-ci : « Dans ce cas, lis le Coran ». Je tiens à souligner que j'ai lu, étudié, décortiqué, analysé, exploré, etc. la Bible, la Torah, et le Coran – mais pas seulement – durant des années. Au cours de mes recherches sur la Genèse des civilisations, des religions, des mythes et des légendes à la Bibliothèque Nationale, ces livres à la base des dogmes dont... [Lire la suite]
26 juin 2017

Brèves Philosophiques, pages 105 à 106 ; Pauvre Père, Dernière partie :

Heureusement, je tiens à le souligner afin d'en terminer, tous les croyants, de quelque confession que ce soit, ne sont pas ainsi. Il y a des personnes qui sont imprégnées d'amour, de tolérance, de partage, de gentillesse, d'ouverture d'esprit, etc. Et c'est une bonne chose. Personnellement, moi qui suis non croyant, je suis soucieux de partager et de propager ces valeurs. Mais je n'ai pas besoin de la religion pour cela. En tant qu'homme tout simplement, en tant qu'humaniste, en tant qu’être intelligent, doué de raison, ces... [Lire la suite]
25 juin 2017

Brèves Philosophiques, pages 103 à 105 ; Pauvre Père, Quatrième partie :

Croire est inutile, et fait plus de mal que de bien. Cela fait espérer en quelque chose qui n'arrivera jamais. Cela fait espérer en un au-delà meilleur que notre réalité, alors que nous ne savons même pas ce qu'il y a de l'autre coté. Aucune preuve tangible, vérifiable, explicable, qu'une plus belle existence nous attend au cours de cet ultime voyage. Bien sûr, une fois encore, les croyants les plus fervents vont brandir leur Torah, leur Bible, leur Coran, et hurler que c'est écrit ; et que si c'est écrit, c'est que c'est la... [Lire la suite]
24 juin 2017

Brèves Philosophiques, pages 101 à 103 ; Pauvre Père, troisième partie :

Connaissant les faits historiques, les bases sociologiques, philosophiques, théologiques, culturelles, traditionnelles, géographiques, etc. sur lesquels ils s'appuient, je ne peux être qu'outré que des gens continuent à faire la sourde oreille, à vouloir demeurer aveugles face à cette réalité. Je me demande comment ils peuvent encore « croire », alors que les explications rationnelles, alors que les sources d'où ils tirent leur dévotion ont été modifiées, adaptées, modelées, choisies délibérément – en en laissant d'autres... [Lire la suite]
23 juin 2017

Brèves Philosophiques, pages 99 à 101 ; Pauvre Père, seconde partie :

Mais non, cette Humanité désire rester accrochée aux basques de son Père. Les Enseignements qu'il lui a offert comme base, il les considère comme tout ce qu'il y a à savoir. Alors qu'ils ne sont que des éléments épars, et que c'est à lui, et à lui seul, de les compléter, de les enrichir, de les diversifier. Pas parce que son Père lui a dit de le faire ; uniquement parce que, comme tout enfant, un jour, celui-ci doit quitter sa famille pour mener sa propre vie...   ***   Je souhaiterais souligner ceci, parce que cela me... [Lire la suite]

22 juin 2017

Brèves Philosophiques, pages 97 à 99 ; Pauvre Père, première partie :

Avant de retourner à la rédaction de mon texte en cours, qui avance assez lentement en ce moment, vu le nombre de personnes qui me posent des questions sur les brefs exposés que je publie ici et ailleurs - je ne m'en plains pas d'ailleurs, car je suis heureux de pouvoir modestement contribuer à la réflexion qu'ils suscitent -, je voudrais partager avec vous une observation qui m'a traversée l'esprit hier soir. A ce moment-là, comme chaque soir de 22h à 1h du matin, pour ceux et celles qui ne le savent pas, je lis, et beaucoup. Cette... [Lire la suite]
22 juin 2017

Deux de mes combats, dernière partie :

Les jeunes escrocs demandent au naïf son numéro de téléphone. Ils lui demandent d'envoyer à la malheureuse un peu d'argent. Uniquement par Western Union. Afin de l'inciter – s'il est récalcitrant et qu'il désire lui parler via la webcam -, ils mettent une fausse webcam en route. Il s'agit en fait d'une vidéo qui tourne en boucle. Elle est toujours sans son, et la jeune femme ne communique qu'au clavier. Éventuellement, elle met en avant ses charmes en se dénudant partiellement ou totalement… voire davantage encore. Une fois appâté,... [Lire la suite]
21 juin 2017

Brèves Philosophiques, pages 95 à 97 ; Crédule Humanité, texte unique :

Hier, une personne m'a dit : "Tu n'es pas croyant ! Comment puis-je respecter et suivre ce que tu écris, puisque tu appartiens à cette minorité de l'Humanité qui ne crois en aucun Dieu ?". Aujourd'hui, je répondrai à cette personne par ce bref sujet : "Ce n'est pas parce qu'une grande majorité de gens croient en quelque chose que c'est la vérité. Au début des années trente, une immense majorité a cru que le Nazisme et Hitler les sauveraient de la Grande Dépression ayant suivi le crack boursier d'Octobre 1929. Ils ont enfanté une... [Lire la suite]
20 juin 2017

Brèves Philosophiques, pages 94 à 95 ; De l'eau sur Mars, dernière partie :

De fait, ce n'est qu'en cherchant ailleurs « une porte de sortie » qu'elle aura une chance de réussir à contrecarrer son extinction programmée. D'autant que, lorsqu'on y pense, cette aventure humaine est une opportunité incroyable. L'invention et la multiplication de nouvelles technologies nous rendant capables d'aller plus loin que la proche banlieue de la Terre est pourvoyeuse d'emplois, de développements économiques sans précédents. Plutôt que de s'en tenir aux schémas sociaux, aux modèles industriels habituels –... [Lire la suite]