16 mai 2017

Ecrire sur soi, seconde partie :

Il est vrai aussi qu’ils ou elles peuvent voir mes textes comme des provocations à leur encontre, à l’encontre de ce en quoi ils croient, de leurs philosophies, de leurs idéologies, de leurs religions, etc. Des provocations à l’encontre de l’ordre établi ou d’une « norme » à laquelle ils appartiennent et qu’ils ne désirent pas voir modifier ou évoluer. J’en suis conscient, puisque depuis que je me suis lancé dans la rédaction de textes – personnels, philosophiques, idéologiques, sociétaux, ou sur l’actualité… - se... [Lire la suite]

14 mai 2017

Ecrire sur soi, première partie :

C’est un exercice très difficile que d’écrire. Et ça l’est encore plus lorsqu’il s’agit d’écrire sur soi. Tout simplement parce que l’on ne peut pas être totalement objectif quant au regard que l’on porte sur soi. Tantôt, on met les meilleurs cotés de sa personnalité en avant. On montre ce qui peut être l’objet d’admiration, d’honneurs, de respect, de joie, ou de bonheur. Tantôt, on met nos souffrances, nos malheurs, nos blessures, nos épreuves, nos désillusions, en avant. Et là, on est regardé avec inquiétude, horreur,... [Lire la suite]
01 mai 2017

De Deiteus Mythica, pages 773 à 775 / 1804 :

Chine, IXème siècle :   En 845, le Bouddhisme est souvent l’objet de persécutions. En compétition avec les bouddhistes, les prêtres taoïstes sont en effet favorisés. Leur caractère nationaliste et xénophobe est manifeste. Han Yu, antibouddhiste acharné est l’un des meilleurs prosateurs que la Chine connaît. Et il a écrit en 819 un texte d’une rare violence contre le transfert d’une prétendue relique de Bouddha.   Cependant, ces persécutions répondent avant tout à des considérations d’ordre économique et politique,... [Lire la suite]
23 avril 2017

De Deiteus Mythica, pages 767 à 768 / 1804 :

Scandinavie, IXème siècle :   En 826, Harald II, le prétendant au trône du Danemark, se fait baptiser. Cela permet à Anschaire d’entreprendre l’évangélisation du pays.   En 830, la Scandinavie est la terre matrice de trois peuples qui s’y forment lentement : les Danois, au Sud, les Norvégiens et les Suédois au Nord.   Ces populations sont peu différenciées, leu langue et leur Civilisation sont à peu près semblables. La société Scandinave se répartit en effet en trois classes : les esclaves, les... [Lire la suite]
20 avril 2017

Des mots aux maux :

Des maux aux mots, il n'y a qu'un pas ; une frontière qui se meut en permanence aux fins fonds de mon esprit tourmenté. Ces maux qui me hantent jour et nuit, et que je crie à la face du monde, lorsqu'en mots je les transforme. Ils sont inscrits dans ma chair, ils s'écoulent de mon âme en permanence. Ils me brisent à chaque fois que je transpire leur virulence. Ils sont présents en moi, que je le désire ou non, que je l'accepte ou non, que je les fuis ou non. Ces maux suintent des plus infimes parcelles de mon existence. Ces mots... [Lire la suite]
17 avril 2017

De Deiteus Mythica, pages 763 à 764 / 1804 :

Egalement en 850, le duc de Bretagne Nominoë affirme son indépendance vis à vis du royaume Franc de Charles le Chauve ; tandis que Robert le Fort – un abbé laïque de Marmoutier – est nommé « missus dominicus » de Charles le Chauve ; et qu’en 855, le frère de Charles le Chauve, Lothaire Ier, crée la Lotharingie. Tandis que son royaume s’étend de la Mer du Nord aux Alpes, et entre la Meuse, l’Escaut, et le Rhin. D’un autre coté, il modèle pour son fils Charles le royaume de Provence.   L’Empereur demeure,... [Lire la suite]

15 avril 2017

Brèves Philosophiques, pages 7 à 9

L'Homme a toujours su s'adapter aux environnements hostiles qu'il a croisé sur sa route depuis près de trois millions d'années que l'espèce « Homo » s'est progressivement séparée de ses congénères primates. Il y a d'autres variables tellement diverses qui sont susceptibles d'entrer en ligne de compte que la disparition de l'Homme n'est pas forcément conditionnée à ces bouleversements en gestation. La biotechnologie, les avancées médicales, sont là pour nous le prouver tous les jours. Il possède des ressources insoupçonnées... [Lire la suite]
14 avril 2017

Epuisé, seconde partie :

Évidemment, je ne peux lutter contre cela. Quand je suis assis autour de la table, et que j’entends ressasser tous ces gargarismes de « l’entre-soi » auxquels je n’appartiens pas – auxquels je n’ai jamais appartenu – parce que ce n’est ni dans mon caractère ni dans ma personnalité -, je suis vidé de toute énergie. Je suis épuisé ; comme si un poids insoutenable était maintenu en équilibre au sommet de mes épaules. Nul ne s’en rend compte, nul ne s’en préoccupe. Je ne suis qu’un faire-valoir, qu’une potiche destinée à... [Lire la suite]
10 avril 2017

Brèves Philosophiques, introduction et pages

J'ai débuté la rédaction de mes « Brèves Philosophiques » il y a près de deux ans maintenant. La grande majorité de ces articles sont destinés à la publication sous forme d'ouvrage.   Bien-sûr, il est nécessaire que j'en retire un certain nombre, puisqu'ils n'appartiennent plus à « l'actualité la plus chaude de moment ». Pour autant beaucoup évoquent les soubresauts passés et présents de notre monde sous de multiples formes. Ils se penchent sur une infinité d'aspects que peut prendre celui-ci ; ainsi... [Lire la suite]
04 avril 2017

Fin de lettre :

Enfin, y consacrant finalement mon une bonne part de mon après-midi, j'ai terminé cette lettre que j'ai mis près de deux semaines à rédiger. J'en suis heureux. Le gros du travail est fait, le plus dur aussi. Je me sens un peu plus léger, je l'avoue volontiers.   Demain, comme prévu, je vais pouvoir discuter avec cet ami. J'ai retardé notre entretien téléphonique à plusieurs reprises. J'en ai, à chaque fois, été confus. Il faut dire que ces derniers jours, à chaque fois que j'ai voulu me replonger dans sa... [Lire la suite]