14 octobre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 923 à 923 / 1803

Pologne, XIVème siècle :   Le royaume de Pologne s’agrandit considérablement sous le règne de Casimir III le Grand, de 1333 à 1370. Il ne peut alors qu’affronter la puissance régionale que représente l’Ordre des Chevaliers Teutoniques.   Pendant cette période, malgré sa situation entre la Russie orthodoxe et la Prusse aux multiples orientations religieuses, la Pologne reste farouchement catholique. La vie intellectuelle y est dominée par des clercs, souvent venus de l’Ouest. C’est à eux que l’on doit les... [Lire la suite]

11 octobre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 922 à 923 / 1803

Sans enthousiasme...   En 1348 également, Edouard III fonde le prestigieux Ordre de la Jarretière. Il lui donne pour but de restaurer l’idéal incarné par la Table Ronde du Roi Arthur. Il la divise donc en deux Sociétés Secrètes ; l’une devant être dirigée par le souverain lui même ; et l’autre par le prince des Galles. Il identifie ensuite chaque Société grâce à treize Membres Majeurs : Douze Disciples et un Grand Maitre.   Car Edouard III sait très bien, pour l’avoir lu dans les ouvrages de Chrétien de... [Lire la suite]
07 octobre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 916 à 918 / 1803

En 1369 toujours, un Mage décrit une séance d’Invocation Démoniaque dans un de ses traités :   « Les Ombres ayant exécuté cet ordre, l’Apostat et ses Frères, conformément aux instructions qui leur furent données, allèrent aux Fourches. Ils dépendirent le cadavre d’un voleur, lui mirent l’anneau dans la bouche, et l’y laissèrent quelques temps. Puis, après lui avoir ouvert le ventre avec une épée, ils rendirent lesdits objets à la Créature Surnaturelle en lui assurant qu’elle pourrait revenir en ce Monde tant de fois... [Lire la suite]
03 octobre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 911 à 912 / 1803

Les Mages du XIVe siècle ont en outre l’Art de façonner des objets chargés d’ondes bénéfiques ou maléfiques : la « Corne d’Exorcisme », qui est une amulette protectrice ; le « Cachet d’Ivoire », dont le manche est sculpté afin d’avoir l’apparence d’une tète de mort supportée de trois ferrures – il agit pour repousser les Ombres dans l’Au-Delà - ; des œuvres picturales, telles « la Ronde de Sabbat » - avec ses colporteurs aux déplacements insolites et vendant à ceux qui les côtoient des... [Lire la suite]
02 octobre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 910 à 911 / 1803

En 1306, Weden Ara’ad d’Ethiopie – le fils de Yagba Zion -, envoie une ambassade d’une trentaine de personnes en Avignon. Celle-ci y rencontre bientôt le pape Clément V. Elle lui présente ses respects en compagnie de 74 rois et d’innombrables princes. Elle le prévient que les membres de l’Ordre du Temple en poste dans leur pays, préparent un plan afin de s’emparer de l’Arche d’Alliance. Et ils affirment que ceux-ci aimeraient ramener la Relique dans une de leur Commanderies française.   Aussitôt, Clément V prend peur. Il... [Lire la suite]
30 septembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 907 à 908 / 1803

Ce climat de luttes politiques incessantes n’empêche pourtant pas le développement de la brillante Renaissance italienne. D’une certaine façon, il le favorise même, chaque cité voulant rivaliser avec ses voisines par le faste de sa production littéraire et artistique. Princes, communes et églises engagent dans leurs chancelleries des hommes de lettres qui servent leur propagande et lancent des guerres idéologiques presque aussi décisives que celles menées par les condottieri. Ainsi, la multiplicité des pouvoirs politiques permet à... [Lire la suite]

28 septembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 906 à 907 / 1803

Italie, XIVème siècle :   Au début du siècle, ayant renoncé à résider à Rome, le pape s’installe en Avignon, dans le Comtat Venaissin dont il est le seigneur. Par ailleurs, depuis l’échec de l’expédition inaugurée en 1310 en direction de Rome, l’Empereur Germanique renonce à intervenir en Italie. Depuis lors, les italiens donnent le nom de « guelfes » aux partisans du pape, et celui de « gibelins » à ceux de l’Empereur lesquels continuent de s’affronter régulièrement dans les rues de la ville.  ... [Lire la suite]
16 septembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 892 à 894 / 1803

Philippe le Bel fait donc tout pour maintenir le prestige de la monarchie capétienne et pour affirmer sa souveraineté. Ainsi, il entend que nul dans son royaume – pas même les clercs – n’échappe à sa justice. Il se heurte au pape Boniface VIII, qui défend, quant à lui, la souveraineté suprême et universelle du Saint Siège, doctrine qu’il réaffirme en 1302 par la bulle « Unam sanctam ». Le conflit entre royauté et papauté éclate avec une violence extrême : pour Philippe et son conseiller Guillaume de Nogaret, il faut... [Lire la suite]
15 septembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 891 à 892 / 1803

En 1293, Russolin devient l’homme Mystère de l’Ordre du Temple. C’est lui qui, dès lors, rédige un certain nombre de ses statuts occultes. C’est aussi lui qui, désormais, est le seul à connaître – avec le Grand Maitre – le lieu exact où est caché son trésor ; bien que celui-ci ne soit pas sur le domaine des seigneurs de Fos. Qui plus est, il a la bénédiction de la Famille de Vaux pour le protéger par tous les moyens.   De fait, de temps en temps, et sur instruction expresse du Grand Maitre des Templiers lui même,... [Lire la suite]
13 septembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 889 à 891 / 1803

Empire Byzantin, seconde moitié du XIIIème siècle :   Reprise aux Latins par les Byzantins en 1261, Constantinople reste encore longtemps le siège de la dynastie byzantine des Paléologues, fondée par l’Empereur Michel VIII. Celui-ci parvient en effet à rétablir l’Empire Romain d’Orient, amputé cependant de la plus grande partie du Péloponnèse et des îles Grecques. De plus, Constantinople, la ville la plus riche de cette époque, est ruinée. Aussi, à la mort de Michel VIII, en 1282, ses successeurs héritent t’ils d’un pays... [Lire la suite]