10 avril 2018

Brève du 11/04/2018, Emmanuel Macron et l'Eglise :

Les mots d'Emmanuel Macron concernant "la réparation du lien entre l’Église et l’État" sont, au pire, malheureux, au mieux, maladroits. Une atteinte à la laïcité qui mérite quelques éclaircissements de sa part. La séparation de l’Église et de l’État est l'un des garants de nos institutions. Elle ne peut et ne doit pas être remise en cause, quelle que soit la religion concernée. Elle est là pour que les citoyens de notre pays soient libres de croire - ou pas. Que l’Église, comme les autres religions, traversent des périodes... [Lire la suite]

14 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 943 à 944 / 1803

Italie, XVème Siècle :   En 1405, la plupart des géographes Italiens considèrent toujours l’Ethiopie comme étant la dernière parcelle visible de l’Atlantide. Parfois, « Ancien Continent Englouti » apparaît encore sur leurs cartes.   En 1407, c’est Piri Reiss qui bouleverse la plupart des conceptions cartographiques établies. Contrairement à ses confrères, dits « officiels », il se réfère un certain nombre de cartes du IVème siècle avant J.C. ; il les aurait jadis découvert et suppose... [Lire la suite]
13 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 942 à 943 / 1803

En 1479, Ferdinand II devient roi d’Aragon et Isabelle parvient à ses fins : les doux couronnes sont réunies, sans pour autant constituer encore un royaume vraiment fort, pris entre le Portugal en pleine expansion, la France des Valois, le petit Etat de Navarre et le royaume musulman de Grenade. De plus, les deux royaumes ont des institutions séparées et des vocations différentes : l’Aragon, avec une population de moins de un million d’habitants, se prête au commerce grâce à ses ports dynamiques, comme Barcelone, et à ses... [Lire la suite]
12 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 941 à 942 / 1803

En 1487 également, la Légende du fabuleux royaume du Prêtre Jean ressurgit une fois de plus ; comme d’autres avant eux, ce lointain pays chrétien intrigue les Portugais. En 1487, Jean II lance deux de ses hommes de confiance dans un périlleux voyage. Il charge Pêro da Covilha – un de ses agents secrets ayant déjà travaillé en Espagne - de visiter l’Inde, et Alfonso de Paiva de recueillir des informations sur le fabuleux royaume. Déguisés en marchands, les deux émissaires arrivent en Egypte. Ils rejoignent Alexandrie, puis le... [Lire la suite]
04 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 937 à 938 / 1803

Puis, aux premiers jours de 1453, le nouveau sultan, Mehmed II – 1451 – 1481 – met le siège devant la ville. Ses moyens sont énormes : il possède d’abord une écrasante supériorité numérique en hommes. La flotte byzantine, qui ferme la Corne d‘Or, ne compte que 26 navires, contre quelque 400 navires turcs, mais permet à la défense de se concentrer sur la double muraille terrestre. La principale différence par rapport aux sièges précédents vient de l’artillerie : Constantinople n’en n’est pas dépourvue mais manque rapidement... [Lire la suite]
03 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 936 à 937 / 1803

Au début du siècle, Manuel II Paléologue succède à son père Jean V – mort en 1391 – à la tète de l’Empire Byzantin. Le nouvel Empereur est un prince de valeur, mais il n’a plus les moyens de profiter de la crise ottomane ; sa survie dépend à présent de l’Occident. Il ne peut compter sur les républiques italiennes : celles-ci redoutent la chute de Constantinople, qu’elles jugent pourtant inévitables ; car, si les comptoirs maritimes sont encore souvent sous autorité impériale, tout l’arrière pays, tant en Asie Mineure... [Lire la suite]

06 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 340 à 341 ; Pourquoi je ne "crois" pas, quatrième partie :

Bref, ces exemples sont innombrables. Je me demande d'ailleurs, en écrivant ces lignes, si après en avoir terminé avec les origines ésotériques et idéologiques du Nazisme, je ne m’attaquerai pas à la rédaction d'un ouvrage sur la genèse des religions, et des liens sociaux, historiques, philosophiques, etc. avec la naissance, puis le développement, de la civilisation humaine. Puisque tant de personnes lisent les textes sur ce sujet que je publie ici ou ailleurs, je me demande s'il be serait pas plus judicieux que j'approfondisse le... [Lire la suite]
29 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 150 à 151 ; La Grande Menace, seconde partie :

Certes, la religion n'est qu'un prétexte pour ces barbares sans foi ni loi, pour ses fous de Dieu qui instrumentalisent ce qu'il y a de plus sacré en chacun de nous : l'espérance en avenir meilleur au travers de ses croyances. Mais ce que l'Islamisme montre actuellement au travers de Daesh et de ses partisans les plus intégristes, au travers des meurtriers et des assassins qui profitent des vieilles rancœurs, des haines inter-communautaires, c'est qu'il agit de la même manière que le judéo-christianisme de jadis. Est-il besoin... [Lire la suite]
25 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 143 à 144 ; Mardi 22 Mars 2016, quatrième partie :

C'était en germe depuis la fin de l'URSS et l'éclatement du bloc Communiste, nous devons désormais faire face à une nouvelle sorte de guerre. La première Guerre du Golfe l'a annoncée ; la guerre civile algérienne et les attentats du GIA sur le sol français en 1995, puis la guerre d'ex-Yougoslavie, l'ont dévoilé. Le 11 Septembre 2001 l'a définitivement exposé à la face du monde : nous sommes, depuis cette époque, au cœur d'un Troisième conflit planétaire qui ne dit pas son nom. La confrontation Est-Ouest l'a largement... [Lire la suite]
24 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 141 à 143 ; Mardi 22 Mars 2016, troisième partie :

La Gauche n'est pas en reste d'ailleurs. Ces attentats sont une aubaine pour essayer de redorer son blason à l'orée d'un quinquennat désastreux. Malgré toutes ses promesses, François Hollande n'a pas réussi à résorber le chômage. Au contraire, la situation s'est aggravée. Les affaires se sont succédé aux affaires. Les différents courants socialistes – comme républicains – se déchirent pour évincer le « chef » aux prochaines primaires. La crise boursière et financière de 2008 n'en finit pas d'avoir des répercussions dans... [Lire la suite]