28 mars 2016

autobiographie, pages 68 à 70 / 314

Ainsi, lorsque les versants du chemin que nous pistions ont été plus étroits, que ses écueils se sont multipliés, j'ai pris sur moi. Bien que la déclivité ai pris des allures de falaise de plus en plus abrupte, je n'ai rien lâché. Empruntant des détours de plus en plus abrupts, je ne me suis pas interrompu. J'ai glissé sur des mousses et des lichens en maints endroits. J'ai été égratigné par des nuées de sarments qui l'investissait de toutes parts. Jusqu’à ce que, finalement, le sentier laisse la place à une paroi presque à pic, où... [Lire la suite]

21 mars 2016

Ecritures :

J'aime écrire. J'ai toujours aimé écrire. D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours aimé ça. Lorsque j'étais adolescent, pendant quelques mois, j'ai tenu un « journal intime ». En fait, je m'en souviens, il s'agissait de feuilles de bristol sur lesquelles je rédigeais ce qui m'était advenu de « remarquable » durant la journée ; des anecdotes. Quand j'y repense, c'était un peu « fleur bleue ». Mais, et je n'ai pas changé depuis sur ce point précis, j'ai de tous temps été un grand romantique. ... [Lire la suite]
12 mars 2016

autobiographie, pages 41 à 43 / 312

L'une des série – malheureusement restée inachevée à ce jour, mais qui devait normalement compter huit volumes – qui m'a le plus enthousiasmé, se nommait « La Saga du Prêtre Jean ». Elle contait les péripéties d'un Chevalier du Temple – le lecteur donc – au cours des Croisades qui partait à la recherche de la mythique cité de Shangri-la. Après avoir affronté le Vieux de la Montagne et sa secte « d'Ashashims » - qui donnera le terme « d'Assassins », c'est véridique -, il était propulsé à travers l'espace... [Lire la suite]
11 mars 2016

autobiographie, pages 39 à 41 / 312

En fait, il en a existé deux principales que j'ai fréquenté assez régulièrement. La première étais positionnée à quelques dizaines de mètres de l’arrêt de car non loin de chez moi. Il me suffisait de longer le trottoir durant cinq minutes à peu près, de traverser la rue. Puis, j'entrais dans une sorte de galerie commerciale à ciel ouvert. Je la revois encore : d'un coté, il y avait un salon de coiffure. Suivait ensuite la librairie, un lavomatique peut-être. Et en face, de tout son long s'étalait une supérette et un magasin de... [Lire la suite]
10 mars 2016

autobiographie, pages 37 à 39 / 312

  Progressivement donc, j'ai débuté leur collection. Ça a été ma première, pas ma dernière bien que je ne le sache pas encore. . Non, à ce moment là, le plus important pour moi était de m'en procurer le maximum. Et au fil des mois et des deux ou trois années ultérieures donc – entre 1985 et 1989 approximativement -, elle a pris de plus en plus en plus de place sur les étagères de ma chambre.   De « la Sorcière des Neiges » au « Temple de la Terreur », du « Marais aux... [Lire la suite]
09 mars 2016

autobiographie, pages 35 à 37 / 312

C'est d'ailleurs après avoir assisté à la projection du premier volet de la trilogie de Peter Jackson que j'ai entrepris la lecture des 1200 pages de ce monument de la littérature fantastique ; et de la littérature tout court. Ma mère me l'a offert à l'occasion de la Saint-Dominique, le 8 Août. Et je m'y suis plongé avec un plaisir incomparable. Je me revois toujours, allongé sur le lit de la demeure de mes parents – certainement en 2002 -, un ancien Presbytère s'étendant sur deux étages, et possédant une vingtaine de pièces... [Lire la suite]

08 mars 2016

autobiographie, pages 33 à 35 / 312

Car ce n'était pas parce que j'étais un lecteur insatiable que j'étais capable de deviner si tel ou tel ouvrage allait me plaire. La seule expérience en ce domaine, je la devais à mes parents. Ils me conseillaient sur ce qui leur semblait être intéressant ou enrichissant. Ils prenaient garde à ce que ce soit des romans des mon age ; voire légèrement plus développés. Mais comme mon niveau de lecture était excellent depuis que j'avais commencé à savoir lire, cela n'avait pour moi aucune importance. Je ne voyais aucune différence.... [Lire la suite]
03 mars 2016

autobiographie, pages 23 à 25 / 312

Le soir même, après avoir dîné, je me suis mis au lit vers 20h30, comme il était de coutume. Mes parents – ma mère surtout – estimaient que c'était l'heure la plus adéquate pour aller se coucher à un préadolescent de douze à treize ans. Je ne dis pas que je n'aurai pas préféré rester au salon pour regarder la télévision plus longtemps. D'ailleurs, lors des vacances scolaires, mon frère, ma sœur et moi retournions dans notre chambre plus tard ; sauf mon cadet au cours de ses jeunes années évidemment. Ma mère le conduisait... [Lire la suite]
02 janvier 2016

En quoi suis-je différent des autres ?

Je ne comprends pas cette violence et cette haine qui se déchaînent parfois autour de moi. Je ne comprends pas pourquoi la différence fait t'elle si peur. Oui, mes opinions, ma manière d'agir, de penser, de réagir, est différente de la plupart des gens. Oui, je considère que l'amitié - qui est une autre forme d'amour - peut être ardente, passionnée, à la fois remplie d'une infinie tendresse, d'un désir de partager ce qu'on a de meilleur en soi ; d'une envie de donner à l'autre ce que l'on a de plus beau en soi. Beaucoup de gens... [Lire la suite]
18 décembre 2015

Les livres et moi

J'ai toujours aimé les livres. D'aussi loin que je m'en souvienne, les livres ont, de tous temps, été pour moi de précieux compagnons de route. Ils m'ont suivi tout le long de mon existence. Et sans eux, je me demande si j'aurai survécu aux nombreux drames, aux douleurs, aux peurs, aux solitudes, aux moqueries, aux rejets, et plus que tout cela réuni, aux années noires, qui ont jalonné mon existence. Ils ont été ma force. Ils m'ont préservé de la folie qui a parfois envahi mon quotidien. Ils m'ont permis d'affronter les pires... [Lire la suite]