29 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 321 à 322 ; Je suis furieux, Quatrième partie :

Et encore, si ce n'était que moi, je serai moins en colère. D'accord, elle ne s'est pas un instant intéressé à ma production. Et pourtant, elle est nombreuse ; je publie des textes tous les jours. Elle est occupée par la rédaction de ses propres œuvres, je peux le comprendre et l'accepter. Mais quand on y songe, cela veut dire que les autres, si ce n'est ceux et celles sur lesquels elle se penche, ne sont pas dignes de sa mansuétude. Les centaines ou milliers de collègues – qu'ils aient du succès ou non -, qui travaillent dur... [Lire la suite]

28 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 319 à 321 ; Je suis furieux, Troisième partie :

J'écris beaucoup. Car c'est un besoin vital ; comme respirer, dormir, manger… De la mème manière que lire est une nécessité essentielle pour moi. Sans ses deux piliers de mon existence, qui me « possèdent » depuis des décennies, je ne serai pas l'homme que je suis aujourd'hui. Pire, je n'aurai pas réussi à surmonter les innombrables épreuves dont mon parcours a été constellé ; et je me serai probablement suicidé depuis longtemps. J'écris autant pour moi que pour partager avec les autres. Faire lire ses textes à... [Lire la suite]
27 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 318 à 319 ; Je suis furieux, Seconde partie :

Je l'ai débuté il y a quelques mois – au mois de Novembre dernier, si mes souvenirs sont exacts -, et j'en ai déjà retranscrit un peu plus de 110 pages. Au final, je pense qu'il devrait contenir, au minimum, près de 500 pages. C'est un travail monumental, exigeant, nécessitant concentration, réflexion, attention, connaissances dans mains domaines pas toujours directement liés au Nazisme – Histoire, philosophie, évolution de la société européenne au cours de ces derniers siècles, religion, etc. C'est à la fois épuisant nerveusement,... [Lire la suite]
24 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 305 à 307 ; Foi et libre arbitre, quatrième partie :

Ça, c'est déjà un premier point. Le second, c'est qu'en partant du fait que chacun est censé avoir son libre arbitre, que quiconque est libre de se faire sa propre opinion en fonction des données qui sont à sa disposition, il a le droit – le devoir, même – de réfléchir à ce qu'on lui dicte ; y compris en matière religieuse. Surtout, en matière religieuse. Comme je le soulignais au début de cet exposé, chacun peut – ou non – adhérer aux pensées, au réflexions, aux thèses qui sont les miennes. Chacun peut accepter ou refuser,... [Lire la suite]
23 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 304 à 305 ; Foi et libre arbitre, troisième partie :

Pour ma part, je le revendique net et fort afin qu'il n'y ait pas d'amalgame possible : je préfère de très loin faire confiance à mon intellect, à ma raison, à mes connaissances, plutôt qu'à la foi ou à la croyance. Evidemment, une fois encore, chacun est libre de s'appuyer sur l'une ou l'autre de ces conceptions - ou aux deux, pourquoi pas ? Je suis de ceux qui s'imaginent qu'elles ne sont pas incompatibles tant que l'on ne souhaite pas faire plier l'une pour étayer l'autre. Tant que l'on ne prêche pas l'une pour... [Lire la suite]
21 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 300 à 302 ; Foi et libre arbitre, première partie :

Je suis heureux de constater que mon article d'hier – un peu plus court que d'habitude, j'en conviens – concernant le fait que les différences nous enrichissent mutuellement, a un beaucoup de succès. Mais aussi, que beaucoup de commentaires de personnes également convaincues que nos différences nous apportent les uns aux autres, davantage qu'elles nous éloignent, l'ont initié. Toujours dans cette optique, j'aimerai m'étendre sur un aspect que j'ai déjà légèrement abordé dans des textes antérieurs, mais qui n'est pas assez pris en... [Lire la suite]

20 septembre 2017

Mémoires, pages 44 à 46 / 311

Jusqu’à présent, j'ai relaté quelques uns des épisodes les plus marquants m'ayant amené à connaître l'univers des livres dont vous êtes le héros. Dans un autre registre, attardons nous sur un lieu qui m'est particulièrement cher. Certes, les livres dont vous êtes le héros ont eu un rôle déterminant sur ma Destinée. Mais d'autres faits, parfois insignifiants, m'ont marqué au fer rouge. Et parmi ceux-ci, mes séjours dans le Doubs, au sein de notre propriété familiale. C'est à elle que je vais consacrer mes trois prochains... [Lire la suite]
17 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 295 à 296 ; Changement de Civilisation, première partie :

Lorsque je parcours les groupes auxquels je suis affilié, et où je publie régulièrement des articles concernant les sujets qui m'interrogent, qui m'interpellent, qui m'enthousiasment, où qui me hérissent, je suis toujours surpris par le manque d'envergure, par le manque d'ambition, par l'étroitesse d'esprit, ou par le manque de perspective, de ceux et celles qui s'y manifestent. En effet, beaucoup, malheureusement, se questionnent sur nombre de difficultés et d'épreuves auxquelles est confrontée notre société actuelle. Nombre... [Lire la suite]
16 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 293 à 295 ; De ce que je partage au travers de mes textes philosophiques, quatrième partie :

Beaucoup sont encore des « moutons » nourris à ces antiques vérités qui s'accrochent désespérément afin de perdurer. Mais comme le Christianisme qui, en Occident, recule partout où la connaissance et la raison progressent, il en sera de même dans les pays en voie de développement le moment venu. L'Islam et le Judaïsme, sous leurs formes les plus extrêmes n'y échapperont pas non plus. Le nier, c'est aller contre le sens de l'Histoire. Le néo-capitalisme à bout de souffle, la prédominance des États, le libéralisme... [Lire la suite]
14 septembre 2017

Mémoires, pages 42 à 44 / 311

C'est d'ailleurs pour cette raison que le jour où je lui ai menti pour qu'elle me donne un billet de cent francs – une somme non négligeable en 1986 ou 1987 -, je n'étais pas fier. C'était quelques semaines après la rentrée scolaire. Il pleuvait averse. Et comme d'habitude, le jour précédent, je m'étais rendu dans la petite librairie se trouvant sur le trajet du lycée. De nouveaux livres dont vous êtes le héros venaient d’être publiés. Je ne possédais pourtant pas assez d'argent de poche pour les acquérir. Et j'ai dit au vendeur... [Lire la suite]