03 février 2018

Jusqu'à la folie et à la mrt :

Alors que j'écris ces mots, j'ai la gorge nouée. J'ai un nœud d'angoisse et d'anxiété, de malaise, de peur, de souffrance extrême, dans le ventre et dans la gorge. Comme un poids qui m'écrase, comme quelque chose qui m'étouffe, m’empêche de respirer.   Tout à l'heure, j'ai fait une crise de convulsions. Pendant quelques minutes, tout le coté droit de mon corps a été secoué de spasmes. J'ai eu l'impression que mes muscles se tendaient au point de se déchirer. J'ai eu le sentiment que mes os se rebellaient, étaient enserrés dans... [Lire la suite]

30 janvier 2018

Un autre chemin

Il y a une lumière plus étincelante que celle de mille Soleils réunis au fond de ton regard. Il y a des myriades de mondes, de rêves, d'espoirs, qui s'éveillent en moi, à chaque que je pose les yeux sur toi. Il y a des réalités que seuls ceux et celles qui ont vécu l'Enfer sont capables de discerner, et qui se reflètent dans, ce que, pour moi, tu incarne. L'immense majorité des hommes et des femmes ici n'ont pas accès à cette réalité – la frôleront-ils ou la frôleront-elles un jour vraiment ? Je me le demande. Je suis loin... [Lire la suite]
29 janvier 2018

Main tendue

Hier soir, en commentaire de mon texte accompagné d'une image montrant un œil laissant couler une larme de tristesse, une personne me disait ceci : « Combien de tristesse et de douleur dans votre cœur, chaque fois que vous lit. Que de tristesse et que de souffrance. Combien j'aimerais voir un jour un sourire sur votre visage. ». Je ne peux contredire cette personne. Comme le spécifie quelqu'un d'autre, je suis un écorché vif. En effet, depuis ma plus petite enfance, du fait de mon handicap – une hémiplégie partielle... [Lire la suite]
27 janvier 2018

Blessaures :

Il y a des personnes qui vous jugent et vous condamnent sans savoir. Elles s'érigent en détentrices de Vérité Absolue en fonction de critères qui n'appartiennent qu'à elles. Elles se réfèrent à ce qu'elles sont, à leur parcours de vie, à leurs épreuves, à leurs choix individuels, à leurs milieux socio-professionnels ou culturels, à leur éducation, etc. Et elles supposent que ce qui est exact pour elles est vrai pour qui que ce soit. Et elles croient fermement que tout le monde peut être comme elles ; est capable de franchir ses... [Lire la suite]
23 janvier 2018

Ces femmes qui me font tant réver :

Il y a des femmes qui, à mes yeux, incarnent sublimement la perfection plus que je ne saurai le dire. Il y a des femmes pour lesquelles je pourrai rédiger des odes dédiées à leur féminité, à leur charme, à leur sensualité, à leur beauté, sans jamais parvenir à décrire ce qu'elles suscitent en moi véritablement. Il y a des femmes qui ne sont que torture et souffrance, larmes et sang, tant que je ne me suis pas perdu au fond de leur regard momentanément. Ces femmes ne réalisent pas ce qu'elles provoquent en moi ; aux tréfonds de... [Lire la suite]
19 janvier 2018

Cinq minutes d'amitié :

Cette nuit, je n'ai que très peu dormi, et pour ce faire, j'ai dû, vers 4h du matin, me gaver de tranquillisants afin de pouvoir me décontracter, ôter momentanément de mon esprit toutes les angoisses et l’infinie tristesse, le désespoir, dont j'étais la proie. Des pensées ne cessaient de me hanter depuis le soir ; je ne suis parvenu qu'à les faire taire après avoir rédigé le brouillon du texte qui va suivre.   Par contre, ce que je peux vous dire, c'est que j'ai beaucoup pleuré. Qu'un chagrin immense m'a envahi, un... [Lire la suite]

16 novembre 2017

Mémoires, pages 60 à 62 / 311

Les deux fils de nos arrière-petits-cousins nous ont souvent emboîté le pas. Ils nous rejoignaient dans la cour de leur maisonnée. Nous dévalions ensuite la rue principale dans un sens ou dans l'autre. Car ma mère aimait nous concocter des itinéraires détournés. Nous avons à des dizaines d'occasions emprunté le sentier goudronné bordant les parcelles herbeuses implantées entre notre agglomération et la suivante ; celle où se trouvaient la seule pharmacie et la seule supérette à des kilomètres à la ronde. En nous aventurant... [Lire la suite]
01 novembre 2017

Et finalement...

  Hier, ayant reçu des menaces de représailles – y compris judiciaires éventuellement – parce que je parle ici parfois de sentiments ou de faits qui me sont personnels, j'ai pris une décision :   Désormais, comme c'est le cas ce jour, lorsque j'aborderai ce sujet ou d'autres annexes à celui-ci, j'userai de pseudonymes. Ainsi, les personnes qui ne désirent pas être nommément spécifiées au travers de mes textes les concernant – quand c'est le cas – ne pourront pas me taxer de répandre des rumeurs infondées, d'être le... [Lire la suite]
27 octobre 2017

Mémoires, pages 56 à 57 / 311

Quant à ma grand-mère paternelle, on m'a raconté qu'elle a des racines alsaciennes. Son mariage avec mon grand-père a été sa seconde union. Elle aurait précédemment convolé avec un espagnol avant de faire sa connaissance. Elle a été la tenancière d'une brasserie à Alger jusqu'à ce qu'elle, son mari, et son enfant – mon père, alors âgé d'environ dix-huit ans - ne soient contraints d'abandonner tout ce qu'ils possédaient à l'issue des « Accords d'Evian ». Elle a ensuite ouvert un magasin de mode à Marseille. Puisque... [Lire la suite]
29 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 321 à 322 ; Je suis furieux, Quatrième partie :

Et encore, si ce n'était que moi, je serai moins en colère. D'accord, elle ne s'est pas un instant intéressé à ma production. Et pourtant, elle est nombreuse ; je publie des textes tous les jours. Elle est occupée par la rédaction de ses propres œuvres, je peux le comprendre et l'accepter. Mais quand on y songe, cela veut dire que les autres, si ce n'est ceux et celles sur lesquels elle se penche, ne sont pas dignes de sa mansuétude. Les centaines ou milliers de collègues – qu'ils aient du succès ou non -, qui travaillent dur... [Lire la suite]