07 janvier 2019

Moi, handicapé, et abandonné

Moi qui espérais avoir un Dimanche tranquille, calme, serein, détendu, apaisé, encore une fois la réalité m'a rattrapée. Cette réalité qui ne me laisse aucun répit, aucun repos, qui m'oblige en permanence à dépasser les limites mentales, physiques, nerveuses, de mon âme et de mon corps recule toujours plus loin les frontières de ce que je suis capable d'endurer...   Hier soir, j'ai eu une fuite d'eau dans mes WC. La cuvette de toilettes était fissurée - sans que je ne m'en aperçoive, et un goutte à goutte... [Lire la suite]

02 janvier 2019

Je rève d'un monde...

Je rêve d'un monde où je n'aurai plus besoin de courir après le temps qui se rit de moi sans arrêt. Je rêve d'un monde où le stress, l'angoisse, la peur, être continuellement bousculé, ne serait qu'un mauvais cauchemar duquel je pourrais m'éveiller. Je rêve d'un monde où tous ces soucis du quotidien n'altéreraient jamais ma santé. Je rêve d'un monde où je trouverais enfin la paix, le calme, l'espoir, et la sérénité.   Comme je rêve d'un monde où je serai entouré de tous ceux et de toutes celles à coté desquels... [Lire la suite]
03 juin 2018

Brève du 02/06/2018 ; pensée du jour :

Nous sommes Samedi, vers 11h45. Hélas, ma maman est parti de mon, domicile. Toutes les bonnes choses ont une fin. Son séjour d'une petite semaine s'est terminé ce matin. J'étais triste de la voir s'éloigner. J'avais le cœur gros, car je ne sais pas quand est-ce que je la reverrais ; sinon par skype de temps en temps. Je retourne donc à la rédaction de mon ouvrage sur les origines idéologiques et ésotériques du Nazisme. J'ai entièrement reconstitué la mise en page de ce que j'en ai écris ; près de 130 pages. En attendant d'y... [Lire la suite]
03 février 2018

Jusqu'à la folie et à la mrt :

Alors que j'écris ces mots, j'ai la gorge nouée. J'ai un nœud d'angoisse et d'anxiété, de malaise, de peur, de souffrance extrême, dans le ventre et dans la gorge. Comme un poids qui m'écrase, comme quelque chose qui m'étouffe, m’empêche de respirer.   Tout à l'heure, j'ai fait une crise de convulsions. Pendant quelques minutes, tout le coté droit de mon corps a été secoué de spasmes. J'ai eu l'impression que mes muscles se tendaient au point de se déchirer. J'ai eu le sentiment que mes os se rebellaient, étaient enserrés dans... [Lire la suite]
25 août 2016

Quel fardeau que mon corps, première partie :

Je déteste mon corps. Je le maudit parfois. Depuis que je suis enfant, celui-ci n'a été que source d'embarras et de souffrance. Je suis régulièrement la proie de crises de convulsions ; elles ne durent que quelques minutes, mais sont très douloureuses. Dans ce cas, il me suffit de m'asseoir un moment, de me détendre en attendant que ma jambe droite ne soit plus secouée de spasmes, que l'étrange sensation qui envahit le bas de mon visage disparaisse. Ces crises peuvent apparaître à n'importe quel moment, de jour comme de nuit.... [Lire la suite]
24 juin 2016

Le début de la fin

Ça y est, c'est fait !!!! Les anglais ont voté et ont décidé de leur sort. Démocratiquement, à une majorité assez confortable, ils ont choisi de quitter l'Europe. On peut en être ravi, on peut le déplorer, mais c'est ainsi. Et nul n'a à contester leur décision.   Les conséquences en sont incalculables et difficilement quantifiables. Que ce soit à brève, moyenne, ou longue échéance. Mais celles-ci n'augurent rien de bon pour l'avenir de la zone euro et de l'Europe telle que nous la connaissons actuellement.   ... [Lire la suite]

13 mai 2016

autobiographie, pages 157 à 159 / 312

Que dire des deux week-end qui ont suivi ? Malgré notre différence d’age – je devais avoir 21 ans il me semble -, l’osmose entre elle et moi a été parfaite. Pour la première fois de ma vie, une jeune femme qui m’attirait, qui me plaisait, à laquelle j’ouvrais mon cœur, en avait fait de même à mon égard. Un soir, au retour d’une soirée non loin de chez elle, nous avons même failli faire l’amour. Mais elle a refusé, non pas parce qu’elle ne le désirait pas. Mais uniquement parce que la chambre de ses parents était à proximité, et... [Lire la suite]
15 février 2016

Solitudes

Il n'y a rien de plus terrifiant au monde que l’extrême solitude. Quand une personne y est confrontée, c'est comme si elle franchissait une frontière dont elle ne revenait jamais totalement indemne. C'est comme si quelque chose d'indéfinissable, et pourtant d'essentiel, se brisait aux tréfonds de son âme et de son cœur. C'est comme si le Ciel s'associait à la Terre, que le Feu s'associait au Vent, pour l'engloutir, puis la déchiqueter immodérément. C'est comme si le silence et la mort devenaient irrémédiablement ses seules compagnes... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
17 décembre 2015

Le poids du désespoir

Par où commencer ? J'avoue que je suis, depuis hier soir, dans une phase où je me sens impuissant, fragile, un peu triste et désespéré, et où ce que je pensais avoir laissé derrière moi resurgit brusquement et violemment. Pour ceux et celles qui me connaissent, qui me suivent, et qui me lisent depuis des mois, voire des années, ils savent certainement de quoi je veux parler : mes crises d'angoisse et d'anxiété. Il y a eu une période, l'année dernière, et durant les deux ou trois ans précédents, où celles-ci ont été aigus et... [Lire la suite]
29 novembre 2015

Ce que je vois en elles :

Nombre de choses m’ont profondément et intimement marquées au cours de ma vie, jamais je ne pourrais le nier. J’ai croisé nombre de personnes différentes par leur milieu d’origine, leur mode de vie, de pensée, leur philosophie, leurs objectifs, leurs mœurs, etc. J’ai été le témoin d’événements qui m’ont exalté ou qui m’ont horrifié. J’ai visité des lieux improbables, diversifiés. J’ai dévoré des milliers de livres concernant des sujets multiples et variés ; ils ont enrichi mon esprit, m’ont ouvert l’âme à une perception... [Lire la suite]