24 avril 2019

Aujourd'hui, je me fais cette réflexion :

Est-il nécessaire, voire utile, que la Crise que nous traversons en France soit accompagnée de haine et de violence ? Le chais est-il un préalable à la possibilité de reconstruire un monde nouveau sur les décombres de l'ancien ?   Pour ma part, je dirai non. Et il y a plusieurs raisons à cela. La première est l'expérience. Deux hommes ont montré que le changement pouvait se faire sans que la violence et la haine l'accompagne. Martin Luther King et Gandhi.   Toute leur vie, ces deux hommes ont prôné... [Lire la suite]

28 mars 2019

28/03/2019

Aujourd'hui, je retourne à la rédaction de mes Chroniques Personnelles sans regrets. Quand je vois certains commentaires anémiques, stupides, voire décérébrés, ça ne me donne pas envie de poursuivre l'écriture de ce genre de textes. Les gens jugent, condamnent, vilipendent, professent la haine, le communautarisme, prêchent pour leur paroisse. Ils ne cherchent pas plus loin. A quoi bon, donc, de tenter de les bousculer dans leurs certitudes. A quoi bon essayer de leur ouvrir les yeux. Une fois de plus, je constate qu'ils ne se fient... [Lire la suite]
28 novembre 2018

A propos de l'actualité du moment...

Et maintenant, je me replonge dans la rédaction de mon second article évoquant la fin de la Grande Guerre. Cet article évoque le Traité de Versailles de 1919, et ce qui en a résulté. Car il est un des éléments - pas le seul, mais l'un des plus fondamentaux - de la genèse de la montée des nationalismes en Europe durant l'entre-deux-guerres, des déchirements, des dictatures et de l'impuissance des démocraties à arrêter ce mouvement de fonds. L'inflation, la Crise de 1929, le chômage de masse, etc. qui n'ont fait que les aggraver. Et... [Lire la suite]
09 janvier 2018

Quelle souffrance :

Il y a des douleurs pires que la pire des tortures. Il y a des douleurs qui vous hantent et vous broient toute votre vie. Elles vous lacèrent, elles vous morcellent, elles vous déchirent. Elles vous conduisent aux portes de la folie. Lentement, progressivement, insidieusement, mais irrémédiablement, elles vous mènent au sein d’un Univers qui n’est que peur et folie.   Ces douleurs, pour ceux et celles qui les ont déjà connues, sont pires que la mort. Parce qu’elles n’ont jamais de fin. Elles se renouvellent, elles se... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
21 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 349 à 351 ; Juste un grain de sable, troisième partie :

Cependant, si modestement, je peux contribuer, par mes textes, par mes analyses, par mes recherches, par ce que je suis tout simplement, à repousser cet obscurantisme dont le monde est la proie, je n'hésite pas une seule seconde. A mon petit niveau, avec mes petits moyens, mes petites possibilités, mes maigres capacités, je m'y emploie, et je continuerai de m'y employer. Quel qu'en soit le risque, tant pis si des armées de dévots se lèvent pour me vouer aux flammes de l'Enfer, je n'en n'ai cure. Ils ne me font pas peur, ils ne... [Lire la suite]
19 octobre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 926 à 927 / 1803

Pendant son règne, Tamerlan veut faire de Samarkand la plus belle ville du Monde. Aussi, lors de ses conquêtes, épargne t’il les meilleurs artisans afin qu’ils viennent embellir sa capitale.   La décoration de la ville s’inspire des arts chinois et iranien ; la céramique y tient une grande place. Les peintures murales y sont assez rares ; ce sont surtout les miniatures qui servent à l’ornementation des lieux. Elles servent aussi à l’enrichissement des manuscrits ; ce travail exigeant de longs mois de travail... [Lire la suite]

14 octobre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 923 à 923 / 1803

Pologne, XIVème siècle :   Le royaume de Pologne s’agrandit considérablement sous le règne de Casimir III le Grand, de 1333 à 1370. Il ne peut alors qu’affronter la puissance régionale que représente l’Ordre des Chevaliers Teutoniques.   Pendant cette période, malgré sa situation entre la Russie orthodoxe et la Prusse aux multiples orientations religieuses, la Pologne reste farouchement catholique. La vie intellectuelle y est dominée par des clercs, souvent venus de l’Ouest. C’est à eux que l’on doit les... [Lire la suite]
11 octobre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 922 à 923 / 1803

Sans enthousiasme...   En 1348 également, Edouard III fonde le prestigieux Ordre de la Jarretière. Il lui donne pour but de restaurer l’idéal incarné par la Table Ronde du Roi Arthur. Il la divise donc en deux Sociétés Secrètes ; l’une devant être dirigée par le souverain lui même ; et l’autre par le prince des Galles. Il identifie ensuite chaque Société grâce à treize Membres Majeurs : Douze Disciples et un Grand Maitre.   Car Edouard III sait très bien, pour l’avoir lu dans les ouvrages de Chrétien de... [Lire la suite]
25 septembre 2017

Mémoires, pages 46 à 48 / 311

Ma grand-mère est une nostalgique de ses « Années Africaines ». Autant, j'ai l'impression que mon grand-père a souffert de son retour en France, mais a à peu près fini par réussir à tourner la page, autant ma grand-mère ne l'a pas réellement accepté. C'est pour cette raison – entre autres – qu'elle ne s'est pas véritablement attaché à notre domicile familial du Doubs. C'est pour ça que, parfois, telle une provocation ou une pique destinée à ma mère ou à ses petits-enfants, elle explique « qu'elle a l'intention de... [Lire la suite]
16 septembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 892 à 894 / 1803

Philippe le Bel fait donc tout pour maintenir le prestige de la monarchie capétienne et pour affirmer sa souveraineté. Ainsi, il entend que nul dans son royaume – pas même les clercs – n’échappe à sa justice. Il se heurte au pape Boniface VIII, qui défend, quant à lui, la souveraineté suprême et universelle du Saint Siège, doctrine qu’il réaffirme en 1302 par la bulle « Unam sanctam ». Le conflit entre royauté et papauté éclate avec une violence extrême : pour Philippe et son conseiller Guillaume de Nogaret, il faut... [Lire la suite]