01 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 960 à 961 / 1803

Le huitième panneau dévoile une Laie jouant de la cornemuse et faisant danser trois Marcassins ; la Laie – ou Druidesse – représente ainsi le « caaput mortuum », et le reste démontre que l’Alchimie est le jeu des Enfants et un Art de Musique ; quant aux trois Marcassins, ils désignent les trois phases du Grand Œuvre. Le neuvième panneau annonce une Sirène Noire sur le point d’enfanter ; elle tient un Miroir dans la main droite. Il s’agit là de la Vierge parturiente, la Terre Primitive qu’il faut choisir... [Lire la suite]

30 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 959 à 960 / 1803

Mais, fin1452, Jacques Cœur arrive à s’évader et se réfugie dans son palais de Bourges. Là, il rédige un texte expliquant pourquoi il a érigé sa demeure de cette manière. Il indique également quel lien Occulte celui-ci a avec le Grand Œuvre.   Tout d’abord, il enseigne que le Symbole du Soleil qui y est représenté en plusieurs endroits personnifie la perfection de l’Astre de Jour. Le Cerf et les fleurs des portails matérialisent le Mercure des Philosophes qui, au commencement, est léger et volatil. L’Ange et le figuier du... [Lire la suite]
29 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 958 à 959 / 1803

De fait, pour l’entrée principale de cette demeure, Jacques Cœur fait élever trois portails en forme de fourreaux ; ils ressemblent étrangement à ceux construits par Nicolas Flamel quelques dizaines d’années plus tôt sur la devanture de l’un de ses hospices. D’un coté, l’un est orné d’un Soleil entouré de fleurs de lys, de l’autre, d’une Lune cernée d’une couronne d’épines. Le second portail laisse apparaître, d’une part, un arbre fruitier – un figuier – dont les branches sont encombrées de roses, tandis que sous l’arbre se... [Lire la suite]
28 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 957 à 958 / 1803

A partir d'aujourd'hui, et jusqu'à ce que le harcèlement dont je suis victime de la part de la – ou des – personne(s) qui s'en prend(nent) à moi dès que mes restrictions concernant les groupes Facebook sont levées, je ne diffuse plus qu'à minima. C'est à dire une page de Deiteus Mythica par jour. Essentiellement parce que ma meilleure amie les lit. Et aussi, parce que je sais que quelques autres hommes ou femmes les attendent avec impatience parfois.   Je diffuserai sur les murs de ces mêmes groupes les textes concernant les... [Lire la suite]
27 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 956 à 957 / 1803

Malgré tout, Gilles de Rais jouit d’une étonnante impunité. D’autant Qu’ensuite, Blanchet – un de ses anciens compagnons d’armes toujours à son service – va en Italie sur son ordre ; là, celui-ci fait la connaissance d’un jeune clerc des Ordres Mineurs dénommé Franco Prelatti. Lequel lui révèle bientôt qu’il est capable de forcer un Démon appelé « Barrun » à lui obéir. Blanchet, de son coté, apprend à Franco Prelatti que son seigneur pratique et expérimente l’Esotérisme et la Magie. Il lui demande ensuite si il ne... [Lire la suite]
21 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 949 à 950 / 1803

Car la nouvelle papauté romaine modifie ses relations avec les Etats, et conclut avec la plupart d’entre eux des concordats qui fixent clairement les prérogatives des uns et des autres. Délivré de cette tutelle, libéré du contrôle conciliaire, le pape peut réaffirmer sa puissance.   Dès lors, les Etats italiens de la papauté sont réorganisés et repris fermement en main. Rome développe une nouvelle bureaucratie et une nouvelle fiscalité – sous prétexte, notamment, d’organiser des croisades, d’abord contre les hussites, puis... [Lire la suite]

17 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 175 à 177 ; La Fin des Illusions, quatrième partie :

Autre conséquence, évidemment, c'est que les entreprises qui s'y sont délocalisées, ont mis au chômage des millions de personnes chez nous. Avec la globalisation et l'échange si simple et si aisé des marchandises entre les différentes parties du monde, pourquoi faire ici ce que l'on peut faire là-bas. C'est donc le moteur de leur croissance ; mais aussi le moteur de notre « décroissance ». Quand on y rajoute la fin de l’Ère industrielle telle qu'elle a existé durant près de 150 ans ; le monde ouvrier n'en finit pas... [Lire la suite]
11 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 164 à 166 ; Je zappe et je passe, seconde partie :

Oui, en vérité, il est facile de maudire tout ça, et bien d'autres choses encore, lorsque notre quotidien est directement bouleversé par les soubresauts d'une civilisation devant faire face à des défis de plus en plus ardus et complexes à relever. Oui, il est si banal de fustiger les conséquences de fléaux que nous avons contribué à engendrer, sans s'attaquer à leurs véritables causes. Et, ensuite, tranquillement, paisiblement, sereinement, fiers du devoir accompli, de revenir à ce qui nous apparaît si vital pour la poursuite de nos... [Lire la suite]
08 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 160 à 161 ; Amalgames, aveuglements et simplification, quatrième partie :

C'est tellement plus simple, c'est tellement plus facile, de laisser agir « ceux qui savent », « ceux qui sont aux manettes de nos existences », plutôt que de se questionner sérieusement sur les tenants et les aboutissants de ce à quoi nous assistons quotidiennement. C'est tellement plus simple et plus facile de se dire « Daesh est la cause de tous nos maux », plutôt que d'accepter le fait que notre civilisation occidentale a contribué à engendrer, puis à faire grandir le monstre. Un exemple tout simple,... [Lire la suite]
04 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 154 à 156 ; La Grande Menace, dernière partie :

Comme pour n'importe quelle guerre, c'est en portant sur le terrain même où elles sont conduites, que les batailles se gagnent… ou se perdent. L'Europe, et les États-Unis se sont déjà alliés à plusieurs reprises par le passé, pour gagner des guerres. Les pertes humaines ont été lourdes, les coûts financiers et matériels ont été faramineux. Mais cela a toujours été le seul moyen de renverser des idéologies et des armées fanatiques prêtes à tout sacrifier à leur cause. Cette guerre-ci n'est pas différente des autres. Faut-il cependant... [Lire la suite]