02 décembre 2018

1er Décembre 2018

Que dire de la folie qui s'est emparée de Paris hier ? A qui la faute ? Comment et pourquoi cela a t'il dégénéré à ce point ? Autant de questions, et bien d'autres, que se posent une grande majorité qui ont assisté, éberlués, à ces événements devant leur poste de téléviseur, parce qu'ils étaient sur place pour une raison ou pour une autre, ou qui y ont été confrontés alors qu'ils vaquaient à d'autres occupations.   Il est avéré désormais que la tension est à son comble, entre les Gilets Jaunes et le... [Lire la suite]

27 novembre 2018

Intervention d'Emmanuel Macron du 27/11/2018

Et maintenant, après avoir écouté Macron tenter de faire de la pédagogie sur sa politique et sa vision de la transition écologique à l'horizon 2050, je retourne dans ma tour, seul, et abandonné à moi-même. Je dirai quand même ceci, avant de me replonger dans la rédaction de mon second article sur le 11 Novembre 1918 et ses conséquences - le Traité de Versailles de 1919 - : les Gilets Jaunes, et plus largement les français qui souffrent, les plus démunis, les plus modestes, les plus économiquement fragiles, ne l'attendaient pas sur... [Lire la suite]
29 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 353 à 354 ; Juste un grain de sable, cinquième partie :

Car, en fait, lorsqu'on va un peu plus loin dans ce raisonnement, qu'est ce qui est le moteur principal de la religion : tout simplement la peur. La peur de mourir, de souffrir, de pécher, la peur d’être seul, abandonné, de ne pas avoir d'aide quand c'est nécessaire ; la peur de ne pas aimé ou d’être aimé, etc. Et l'espoir qui résulte de cette peur lorsqu'on se raccroche aux dogmes religieux qui sont censé aider chacun à surmonter ses doutes, ses frayeurs, ses blessures, ses misères. Cette peur est alors entretenue, afin... [Lire la suite]
25 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 351 à 353 ; Juste un grain de sable, quatrième partie :

Certains me diront que la perfection de l'âme humaine, la spécificité de l'Homme, de son intelligence, la perfection de l'Univers pour qu'il ait pu engendrer une espèce comme la notre, tous ces indices démontrent que la présence de Dieu existe. Faux. Premièrement, parce que si ce n'est les religieux, personne n'est capable de prouver que l'Univers est perfection. Perfection par rapport à quoi, par rapport à quel autre univers, par rapport a quel autre modèle ? Il n'y en a pas d'autre ; si ce n'est ceux que la physique... [Lire la suite]
21 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 349 à 351 ; Juste un grain de sable, troisième partie :

Cependant, si modestement, je peux contribuer, par mes textes, par mes analyses, par mes recherches, par ce que je suis tout simplement, à repousser cet obscurantisme dont le monde est la proie, je n'hésite pas une seule seconde. A mon petit niveau, avec mes petits moyens, mes petites possibilités, mes maigres capacités, je m'y emploie, et je continuerai de m'y employer. Quel qu'en soit le risque, tant pis si des armées de dévots se lèvent pour me vouer aux flammes de l'Enfer, je n'en n'ai cure. Ils ne me font pas peur, ils ne... [Lire la suite]
26 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 316 à 318 ; Je suis furieux, première partie :

Hier, il y un fait qui m'a particulièrement irrité, je l'avoue. En effet, depuis quelques temps, je diffuse un lien sur le mur de la plupart de mes correspondants. Celui-ci renvoie aux nombreux textes que j'ai rédigé depuis des mois, voire des années, et concernant les multiples thèmes que j'ai abordé ici ou ailleurs à un moment ou à un autre. Certains textes s'intéressent à l'actualité plus ou moins immédiate, d'autres se penchent sur les différents aspects de la religion, de la civilisation, de l'histoire, de la littérature, de ma... [Lire la suite]

21 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 300 à 302 ; Foi et libre arbitre, première partie :

Je suis heureux de constater que mon article d'hier – un peu plus court que d'habitude, j'en conviens – concernant le fait que les différences nous enrichissent mutuellement, a un beaucoup de succès. Mais aussi, que beaucoup de commentaires de personnes également convaincues que nos différences nous apportent les uns aux autres, davantage qu'elles nous éloignent, l'ont initié. Toujours dans cette optique, j'aimerai m'étendre sur un aspect que j'ai déjà légèrement abordé dans des textes antérieurs, mais qui n'est pas assez pris en... [Lire la suite]
18 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 296 à 297 ; Changement de Civilisation, seconde partie :

Depuis l'Aube de l'Humanité, et plus particulièrement les débuts de la civilisation telle que nous la connaissons – il y a plus de 5000 ans maintenant -, l'Homme a suivi un chemin long et difficile. Sa route a été semée d'épreuves, de cataclysmes, de guerres, d'épidémies. Des modes de civilisation, des religions, des idéologies, des traditions, etc. sont nées, ont grandi, se sont épanoui, puis ont régressé, avant de s'éteindre ou de se métamorphoser en autre chose. Cela a été vrai hier, c'est vrai aujourd'hui, ce sera encore vrai... [Lire la suite]
25 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 268 à 269 ; L'archéologie de demain, texte entier :

Projetons-nous un instant dix-mille ans ou cent-mille ans dans le futur ! Que penseras de l'Humanité actuelle l'archéologue qui déterrera les vestiges de la civilisation à laquelle nous appartenons ? Il tentera de comprendre qui nous étions, quelles étaient nos motivations en détruisant le monde que nous habitons, quelles étaient nos ambitions en nous combattant régulièrement. J'imagine que ce lointain descendant n'aura que peu de lien avec l’Être Humain à qui, aujourd'hui, nous ressemblons. Il aura évolué dans de telles... [Lire la suite]
17 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 175 à 177 ; La Fin des Illusions, quatrième partie :

Autre conséquence, évidemment, c'est que les entreprises qui s'y sont délocalisées, ont mis au chômage des millions de personnes chez nous. Avec la globalisation et l'échange si simple et si aisé des marchandises entre les différentes parties du monde, pourquoi faire ici ce que l'on peut faire là-bas. C'est donc le moteur de leur croissance ; mais aussi le moteur de notre « décroissance ». Quand on y rajoute la fin de l’Ère industrielle telle qu'elle a existé durant près de 150 ans ; le monde ouvrier n'en finit pas... [Lire la suite]