18 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 177 à 179 ; La Fin des Illusions, dernière partie :

Je sais ce que pensent certains d'entre vous : tout ceci n'est que de la Science-Fiction. Ou si tout cela doit advenir, ce ne sera pas avant plusieurs centaines d'années… Vraiment ? Eh bien, c'est que les informations que vous suivez régulièrement dans vos journaux, ou sur Internet – peu importe – ne captent pas assez votre attention. Il y a quelques jours, j'ai fait une expérience : quels ont été les principaux sujets des actualités : la crise des migrants. Je vous en ai expliqué les causes les plus flagrantes... [Lire la suite]

09 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 161 à 163 ; Amalgames, aveuglements et simplification, dernière partie :

Et ce n'est pas en nous cachant les yeux, en nous dérobant à notre part de responsabilité, en feignant l'innocence ou l'ignorance, que les faits changeront. Les faits sont durs, brutaux, sans états d'âme, impitoyables. Ils sont constitués de nuances issues de myriades de particularités, de spécificités, de caractéristiques, d'attributs. Nous en sommes tous les acteurs, volontaires ou involontaires. Nos parents, nos grands-parents, nos ancêtres, également. De même que leurs actions, que leurs engagements, que leurs réalisations, que... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
07 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 159 à 160 ; Amalgames, aveuglements et simplification, troisième partie :

Combien de fois extrémistes juifs et musulmans se sont déchirés à propos d’Israël et de Gaza ? Quand un attentat était commis d'un coté, l'autre répliquait automatiquement, systématiquement, sans chercher à trouver un moyen d'élaborer une paix durable ? Combien de fois l'un et l'autre ont usé – usent – de la surenchère et de la provocation ? Combien de fois, en France, les communautés spécifiques qui la composent ont été – sont – partie prenante, alors qu'elles – que nous – n'y sommes pour rien en France et en Europe. ... [Lire la suite]
06 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 157 à 159 ; Amalgames, aveuglements et simplification, seconde partie :

Que les ressortissants de ces contrées, ou que ceux et celles qui y ont des parents, des aïeux, etc. se sentent concernés par ce qui s'y déroule, c'est naturel et légitime. Mais, tant qu'ils demeurent en Europe, ils ont pour obligation de se conformer aux lois, aux formes de société, aux engagements moraux, sociaux, moraux, etc. qui les lient à la terre qui les accueille. Cependant, cela ne regarde qu'eux, leur conscience, leur foi éventuellement, leurs traditions. Or, ils n'ont pas à en faire porter le poids aux peuples qui leur... [Lire la suite]
04 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 154 à 156 ; La Grande Menace, dernière partie :

Comme pour n'importe quelle guerre, c'est en portant sur le terrain même où elles sont conduites, que les batailles se gagnent… ou se perdent. L'Europe, et les États-Unis se sont déjà alliés à plusieurs reprises par le passé, pour gagner des guerres. Les pertes humaines ont été lourdes, les coûts financiers et matériels ont été faramineux. Mais cela a toujours été le seul moyen de renverser des idéologies et des armées fanatiques prêtes à tout sacrifier à leur cause. Cette guerre-ci n'est pas différente des autres. Faut-il cependant... [Lire la suite]
03 août 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 853 à 854 / 1803

Pour administrer l’Empire Plantagenêt, Henri II s’appuie sur un texte qui est signé « dans la prairie de Runnymede, entre Windsor et Staines ». Si l’article 39 interdit les arrestations arbitraires et si l’article 42 garantit la liberté de circulation, la première disposition fixe les modalités de l’élection des évêques, et le deuxième article, quant à lui, garantit les droits à l’héritage du successeur d’un vassal. En fait, les seigneurs anglais renforcent la féodalité : l’article 61, qui semble déclarer légitime une... [Lire la suite]

31 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 153 à 154 ; La Grande Menace, quatrième partie :

De ce fragment de mon parcours, j'en ai tiré un enseignement essentiel : la peur vient de l'ignorance. L'ignorance est issue de la méconnaissance de la myriade de formes que la réalité peut avoir. Souvent, j'expose des relations philosophiques ou théologiques, scientifiques ou conceptuelles. Là, c'en est un aspect éminemment concret. Apprendre l'Histoire permet d'analyser et de rattacher des éléments qui ne paraissent pas évidents à lier les uns aux autres au premier abord. C'est une source inépuisable, incalculable, de... [Lire la suite]
29 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 150 à 151 ; La Grande Menace, seconde partie :

Certes, la religion n'est qu'un prétexte pour ces barbares sans foi ni loi, pour ses fous de Dieu qui instrumentalisent ce qu'il y a de plus sacré en chacun de nous : l'espérance en avenir meilleur au travers de ses croyances. Mais ce que l'Islamisme montre actuellement au travers de Daesh et de ses partisans les plus intégristes, au travers des meurtriers et des assassins qui profitent des vieilles rancœurs, des haines inter-communautaires, c'est qu'il agit de la même manière que le judéo-christianisme de jadis. Est-il besoin... [Lire la suite]
28 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 148 à 150 ; La Grande Menace, première partie :

Comme le texte précédent, il faut resituer celui-ci dans le contexte des jours ayant suivi les attentats de Bruxelles. Néanmoins, sur le fond, le sujet est, malheureusement, toujours plus ou moins d'actualité :   Aujourd'hui, je souhaiterai compléter mon long texte d'hier concernant les attentats ayant eu lieu en Belgique. En effet, je me suis rendu compte que l'Addendum que je lui ai rajouté vers vingt-trois heures a été rédigé dans la précipitation. Et certains de mes contacts m'ont souligné qu'il était constitué de... [Lire la suite]
26 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 144 à 146 ; Mardi 22 Mars 2016, cinquième partie :

Non seulement ça, mais avec la mondialisation et l’hyper-information due à l'apparition d'Internet, ce ressentiment a commencé à s'exporter en dehors des banlieues dites « chaudes ». Des jeunes en perte de repères, sans emploi, sans rêves, sans espoir, ont trouvé dans cette radicalisation religieuse quelque chose que ce qu'ils vivaient au quotidien ne leur apportait pas. Y compris au sein de milieux sociaux, au niveau d'éducation et de culture sans commune mesure avec cet univers. Et finalement, a été engendré une... [Lire la suite]