21 janvier 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1014 à 1015 / 1803

Egalement en 1528, plusieurs Européens commencent à parcourir le sous-Continent Indien de long en large. Ils y visitent l’Ancien Temple d’Elephanta. Leur découverte suscite aussitôt l’hostilité des Franciscains et des Jésuites qui les accompagnent. Ceux-ci sollicitent dès lors l’aide d’Andréa Corsali afin de les aider à partir en guerre contre ce qu’ils considèrent comme des Sanctuaires Démoniaques. C’est lui qu’ils chargent d’envoyer des compte rendus de destructions d’idoles à Julien de Médicis – le Financier Florentin de ce... [Lire la suite]

19 janvier 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1012 à 1013 / 1803

Pologne, première moitié du XVIème siècle :   Copernic naît à Torun en 1473. A Cracovie et à Bologne, il étudie les mathématiques et l’astronomie, avant de les enseigner à Rome, puis commence des études de droit à Padoue et à Ferrare. En 1515, il écrit un ouvrage : « De Revolutionibus orbium coelestium libri VI ». Le système qu’il y décrit bouleverse les théories admises depuis Ptolémée.   Il suggère, en effet, que les planètes – dont la Terre – se déplacent autour du Soleil en un mouvement... [Lire la suite]
30 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 989 à 990 / 1803 :

En même temps, le pouvoir croissant de l’Empereur commence à inquiéter. Avec la France, le pape Clément VII – 1523 – 1534 – rassemble autour de lui les Etats de Florence, Venise, Milan, ainsi que l’Angleterre : c’est la ligue de Cognac. En riposte, le connétable de Bourbon et son armée, ralliés à Charles Quint, déferlent sur l’Italie. Le 6 Mai 1527, les lansquenets du connétable entrent dans Rome, qui est mise à sac. Des religieuses sont violées, des prélats promenés dans la ville sur des ânes, des reliques et des ornements... [Lire la suite]
18 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 976 à 977 / 1803

Au cours du règne de Pachacutec, la construction des temples, ainsi que le culte rendu, sont des actes politiques autant que religieux puisqu’ils sont un moyen de rendre hommage à l’Inca descendant e l’astre solaire. Le dieu du Tonnerre, des Eclairs et de la Pluie, Inti Illapa, est également vénéré. Les prêtres sacrifient aux divinités des lamas ou des cochons d’Inde. Les sacrifices humains sont réservés à des occasions exceptionnelles, comme lorsqu’un Inca succède à un autre. Parallèlement à ce culte officiel, les Incas conservent... [Lire la suite]
17 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 975 à 976 / 1803

Asie du Sud-Est, XVème siècle :   L’irruption des Mongols, qui explique l’expansion thaïe dans la région, a des effets différents en Indonésie, où elle stimule l’éclosion du sentiment national. Toutefois, en devenant un Empire insulaire, le pays s’ouvre aux influences étrangères et en particulier à la pénétration de l’Islam.   Musulmans et Chinois arrivent à peu près au même moment en Indonésie, où ils se rencontrent à la cour de Majapahit. Ils apportent de nouvelles formes de spiritualité, mais ce sont les... [Lire la suite]
09 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 968 à 969 / 1803

Par ailleurs, à ce moment là, partout en Flandres, le « béguinage » devient une véritable institution monastique qui échappe à ses règles habituelles. Instruites, marquées par les courants mystiques, les religieuses de Belgique et des Pays-Bas qui s’y adonnent réclament une indépendance spirituelle qui les fait parfois taxer d’hérésie et donne lieu à des procès ecclésiastiques. Pour résister aux pressions, celles-ci s’organisent donc en petites communautés et s’acquittent de missions diverses – enseignement, infirmerie,... [Lire la suite]

07 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 966 à 967 / 1803

Bourgogne, XVème siècle :   A la fin du XIVème siècle, Philippe II le Hardi, un Valois, fils du roi de France Jean II le Bon, pose les bases de l’Etat de Bourgogne : il reçoit ce duché, et épouse en 1383 Marguerite de Mâle, héritière de la Flandre, de l’Artois, d’Anvers et de Malines. Le duc transforme Dijon en résidence princière, rénove le palais ducal et y donne des fêtes qui servent son prestige. Il fait venir de nombreux artistes de Flandre : le sculpteur Claus Sluter se voit ainsi confier la décoration du... [Lire la suite]
03 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 962 à 963 / 1803

Car, autant Philippe le Bon a su construire un vaste rassemblement d’Etats autour du duché de Bourgogne, autant son fils, Charles le Téméraire, qui lui succède en 1467, commet une erreur en voulant aussi un titre royal. Le nouveau duc décide en effet d’unifier ses territoires en reliant la Bourgogne aux Pays-Bas pour recréer une grande Lotharingie, sur le modèle de celle qui a séparé les domaines français et allemand lors du partage de l’Empire Carolingien au traité de Verdun, en 843. D’où son action en Rhénanie, en Alsace et en... [Lire la suite]
26 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 954 à 956 / 1803

Le roi sacré, il faut marcher sur Paris. Mais la majorité des conseillers de Charles VII pense qu’il faut traiter avec le duc de Bourgogne, Philippe le Bon. Seuls les Armagnacs, extrémistes, soutiennent Jeanne. L’échec est cuisant. L’année suivante, Jeanne est faite prisonnière en tentant de défendre Compiègne contre les Bourguignons.   A ce moment là, ceux-ci s’emparent immédiatement des trois anneaux de Saint-Jean l’Evangéliste qu’elle a en sa possession. Pourtant, curieusement, ces derniers ne sont pas remis à l’évêque... [Lire la suite]
04 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 937 à 938 / 1803

Puis, aux premiers jours de 1453, le nouveau sultan, Mehmed II – 1451 – 1481 – met le siège devant la ville. Ses moyens sont énormes : il possède d’abord une écrasante supériorité numérique en hommes. La flotte byzantine, qui ferme la Corne d‘Or, ne compte que 26 navires, contre quelque 400 navires turcs, mais permet à la défense de se concentrer sur la double muraille terrestre. La principale différence par rapport aux sièges précédents vient de l’artillerie : Constantinople n’en n’est pas dépourvue mais manque rapidement... [Lire la suite]