14 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 971 à 972 / 1803

En espérant que cette fois-ci, Facebook et ses modérateurs, que ceux ou celles qui n'apprécient pas mes textes, s’arrêtent de s'acharner sur moi en me signalant pour bloquer systématiquement mon accès aux groupes auxquels je contribue régulièrement. Peur au ventre, je l'avoue...   De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 971 à 972 / 1803 :   Pologne, XVème siècle :   La sanglante défaite de Witold à la bataille de Worskla, face aux Mongols, en 1399 conduit tout droit à une autre guerre. Une... [Lire la suite]

10 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 969 à 970 / 1803

Mais le prestige du titre royal permet encore à Henri V de reprendre l’initiative. Il confisque les biens de York et de ses partisans. Une nouvelle confrontation est inévitable. Acculé au combat à Ludford, York abandonne son armée et s’enfuit en Irlande. En Octobre 1459, son fils Edouard et les Neville gagnent Calais, d’où les lancastriens tentent en vain de les déloger. Ils y rassemblent une nouvelle armée, à laquelle Londres ouvre ses portes. En Juillet 1460, les lancastriens sont écrasés à Northampton. Henri V étant prisonnier,... [Lire la suite]
08 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 967 à 968 / 1803

Mais la richesse vive du duché réside surtout dans les provinces du Nord, beaucoup plus urbanisées que la Bourgogne : le centre de gravité économique et politique se déplace en conséquences. Textiles, cuivre, minerais de fer et hauts fourneaux contribuent à l’essor de l’Etat, tandis que l’activité portuaire de Bruges, puis d’Anvers à partir de 1460, assure les relations commerciales avec la Hanse, l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie. Bruges devient une place bancaire internationale, où les Médicis, célèbre famille italienne de... [Lire la suite]
04 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 963 à 964 / 1803

Louis continue donc de répandre ses subsides et il asphyxie le Téméraire en poussant la banque Médicis à lui refuser tout crédit. A Grandson, le 2 Mars 1476, les troupes bourguignonnes sont surprises par les Suisses. Le Téméraire n’est sauvé que par la richesse de ses bagages sur lesquels se jettent les montagnards éblouis. Le Bourguignon reforme aussitôt une nouvelle armée et la risque au siège de Morat, où les Suisses l’acculent aux rives du lac : 10 000 hommes sont massacrés, le Téméraire s’échappe de justesse. Charles n’a... [Lire la suite]
25 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 953 à 954 / 1803

En 1420, le traité de Troyes conclut une période désastreuse en livrant la France aux Anglais. Le signataire du traité, Charles VI, admet « être empêché la plupart du temps » et ne pouvoir « vaquer en personne aux besognes du royaume ». Henri V épouse Catherine de France, fille de Charles VI, et devient ainsi « fils » du roi et « droit » héritier de son royaume. A la disparition de Charles VI, Henri VI, son héritier, lui succède pourtant. Quant au soi-disant Dauphin, accusé de naissance... [Lire la suite]
24 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 952 à 953 / 1803

Dès 1410, les partis Armagnac et Bourguignon se constituent : héritiers des « Marmousets », les Armagnacs veulent renforcer les prérogatives royales, les pouvoirs des officiers et l’efficacité de l’administration. Les Bourguignons réclament des réformes, l’allègement des impôts et s’élèvent contre les malversations des officiers, dont ils demandent la condamnation. Dans Paris, acquis aux Bourguignons, hommes de main et opportunistes profitent de ces rivalités pour multiplier pillages et atrocités. C’est ainsi qu’en... [Lire la suite]

23 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 951 à 952 / 1803

France, XVème siècle :   Quand Charles V meurt, après avoir délivré le royaume des Anglais et des Grandes Compagnies, Charles VI n’a que douze ans. Son père a bien prévu que le pouvoir serait exercé par ses fidèles conseillers qui ont l’expérience des affaires administratives et de la gestion financière. Mais, juste après sa mort, ce sont les oncles du roi, les ducs de Bourbon, de Bourgogne, de Berry et d’Anjou qui se répartissent les honneurs et les profits du pouvoir. En 1388, Charles VI, qui « voit faire ses... [Lire la suite]
22 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 950 à 951 / 1803

Or, en 1492, dans le Milanais, Ludovic Sforza fait assassiner Simonetta, et Bonne de Savoie n’a pas d’autre choix que de nommer cet oncle assassin tuteur de l’enfant. Il occupe dès lors le trône napolitain en son nom, après en avoir chassé René d’Anjou ; tandis qu’à Rome, un nouveau pape, Rodrigo Borgia – le futur père de Lucrèce et de César – est élu sous le nom d’Alexandre VI en Août 1492.   Mais, en même temps, les princes italiens se méfient des ambitions de leurs proches voisins – et donc de celles de Ludovic... [Lire la suite]
13 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 942 à 943 / 1803

En 1479, Ferdinand II devient roi d’Aragon et Isabelle parvient à ses fins : les doux couronnes sont réunies, sans pour autant constituer encore un royaume vraiment fort, pris entre le Portugal en pleine expansion, la France des Valois, le petit Etat de Navarre et le royaume musulman de Grenade. De plus, les deux royaumes ont des institutions séparées et des vocations différentes : l’Aragon, avec une population de moins de un million d’habitants, se prête au commerce grâce à ses ports dynamiques, comme Barcelone, et à ses... [Lire la suite]
06 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 938 à 939 / 1803

Empire Ottoman, XVème siècle :   Après la victoire de Varna et la prise de Constantinople, la poussé turque ne ralentit pas. Disposant d’une flotte importante, le sultan Mehmed II concentre d’abord ses efforts sur les possessions de Venise et de Gènes, en mer Egée et en mer Noire. Aussi, sa progression sur terre est t’elle lente. Il échoue devant Belgrade en 1456, et, en Albanie, le chef Skanderbeg, victorieux au mont Tomer en 1457, harcèle les Ottomans. Cependant, la mort de Lazare Brankovic, despote de Serbie, et celle... [Lire la suite]