04 septembre 2017

Interlude :

Depuis quelques jours, à la fin de mes publications quotidiennes de "De Deiteus Mythica", je préviens que je ne diffusera peut-être plus mes textes dans un avenir plus ou moins proche. En effet, comme je l'ai spécifié dans ma vidéo "ce que je souhaitais vous dire" récemment, cette situation d'isolement me pèse de plus en plus. Peut-être n'en n'avez vous pas conscience, peut-être est-ce insignifiant, futile, négligeable à vos yeux. Pour moi, ce ne l'est pas. Bien au contraire, il n'y a rien de plus destructeur, cauchemardesque,... [Lire la suite]

01 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 277 à 278 ; De l'imperfection de l'Enseignement scolaire, troisième partie :

L'échec est désormais visible. De plus, il a entraîné toutes les dérives auxquelles nous assistons : violence, drogue, alcool, démission parentale, enfant roi, etc. Ce modèle unique – ce totalitarisme intellectuel – a engendré une génération d'enfants qui ne se retrouvent plus dans l'école telle qu'elle est actuellement. Plutôt que se demander quelles étaient les capacités de l'enfant, on l'a poussé le maximum de connaissances, espérant ainsi que ses Bac + ? lui permettraient d'avoir un métier valorisant financièrement et... [Lire la suite]
29 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 272 à 274 ; De l'Education de nos enfants, dernière partie :

Donc, ce n'est pas une question de forme de société, c'est une question de capacités, de possibilités, de trajectoire personnelle, d'ambition, de rêve ; et à aussi, pour terminer, il est vrai que d'une civilisation mondialisée, d’hyper-consommation, où l'argent-roi et la valorisation sociale dépend de son statut, donc, de niveau hiérarchique où l'on se situe, celui qui n'a pas un "bon métier", qui n'a pas un salaire conséquent après avoir effectué de grandes études, et donc, forcément, avoir acquis un bagage intellectuel et culturel... [Lire la suite]
29 août 2017

Mémoires, pages 37 à 38 / 311

  Progressivement donc, j'ai débuté leur collection. Ça a été ma première, pas ma dernière bien que je ne le sache pas encore. . Non, à ce moment là, le plus important pour moi était de m'en procurer le maximum. Et au fil des mois et des deux ou trois années ultérieures donc – entre 1985 et 1989 approximativement -, elle a pris de plus en plus en plus de place sur les étagères de ma chambre. De « la Sorcière des Neiges » au « Temple de la Terreur », du « Marais aux Scorpions » à « la Planète... [Lire la suite]
28 août 2017

Cri de douleur et de colère :

Parfois, je me demande pourquoi je fais tant d'efforts pour publier tous les textes, articles, brèves philosophiques, pensées ou expériences personnelles, etc. que je diffuse ici. Car caque jour, je m'y épuise.   Chaque jour, j'y consacre un temps inestimable que je pourrais utiliser afin de poursuivre la rédaction de mon ouvrage sur les origines idéologiques et ésotériques du Nazisme. Je pourrais aussi l'utiliser afin de corriger d'anciens écrits dans le but qu'ils soient publiables chez un éditeur digne de ce... [Lire la suite]
23 août 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 871 à 872 / 1803

Raymond VII se révolte une nouvelle fois en 1242, avant de se soumettre définitivement à Louis IX. En effet, les excès de l’Inquisition rallument la guerre en Languedoc, où deux inquisiteurs sont assassinés, à la veille de l’Ascension par des Cathares descendus de Montségur.   Dès lors, près d’un millier de Parfaits s’enferment dans la place forte, alors que celle-ci, bâtie sur un piton rocheux, est capable de résister à toutes les attaques.   Le siège de la forteresse de Montségur débute au mois de Mai 1243. Les... [Lire la suite]

21 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 195 à 197 ; Dieu quelle hypocrisie, troisième partie :

Pour moi, il n'y a rien de pire, avec les violences conjugales et les viols de femmes, que la destruction physique, mentale, morale, psychique, d'enfants. Cela me heurte au plus profond de mon être, de mon âme, de mon cœur, de mon corps. Cela m'attriste, évidemment. Mais plus que ça encore, je méprise et n'ai aucune compassion pour ce que je considère comme des monstres, des barbares. Pour moi, ils sont en marge de l'humanité. Un retour à l'état bestial de la pire espèce. Et si cela ne tenait qu'à moi, une fois mis en prison, je les... [Lire la suite]
20 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 194 à 195 ; Dieu quelle hypocrisie, seconde partie :

J'estime cependant m'en être bien sorti. La lecture et l'écriture ont été des passions qui, très vite, m'ont aidé à m'échapper à cet Enfer. La Bibliothèque Nationale et mes recherches dans les domaines du savoir et de la connaissance qui me sont chers, m'ont considérablement apporté. J'ai reporté sur « l'intellect » ce qui me faisait défaut « physiquement ». J'ai réalisé que c'est par ma raison, mon esprit, ma curiosité cérébrale vorace, sans limites, et permanente, que j'ai réussi à m'en libérer… du moins, en... [Lire la suite]
17 août 2017

Mémoires, pages 29 à 31 / 311

Le meilleur moyen d'échapper à mes obligations a été de demander à pouvoir rejoindre le rayon des jouets ou des livres. Il était fréquent que mes grands-parents – mon grand-père surtout – me concédait l'achat d'un Lego, d'un Playmobil ou d'un roman de mon age. Ils m'allouaient une somme à ne pas dépasser. Je courais vers linéaire consacré à ces divertissements. J'y restais jusqu’à ce qu'ils aient terminé d'en faire le tour et d'avoir rempli leurs caddies. Puis, ils venaient m'y chercher avant de se rendre à la caisse afin de payer... [Lire la suite]
09 août 2017

Mémoires, pages 23 à 25 / 311 :

  Le soir même, après avoir dîné, je me suis mis au lit vers 20h30, comme il était de coutume. Mes parents – ma mère surtout – estimaient que c'était l'heure la plus adéquate pour aller se coucher à un préadolescent de douze à treize ans. Je ne dis pas que je n'aurai pas préféré rester au salon pour regarder la télévision plus longtemps. D'ailleurs, lors des vacances scolaires, mon frère, ma sœur et moi retournions dans notre chambre plus tard ; sauf mon cadet au cours de ses jeunes années évidemment. Ma mère le conduisait... [Lire la suite]