29 juillet 2018

Ce monde n'est pas le mien

C'est sous vos yeux, et pourtant vous ne voyez pas. Vous l'entendez, mais vous ne l'écoutez pas. C'est partout, mais vous pensez que c'est nulle part. C'est en vous, mais vous le considérez comme inaccessible. C'est imprégné de réalité, mais vous vous dites que tout ceci n'est qu'imagination. C'est fort, quand vous n'y voyez que faiblesse. C'est une victoire, quand vous le considérez comme un échec. C'est une ode au bonheur et à l'espoir, quand vous ne vous contentez que de futilité,... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

28 mai 2018

Pensée du 28/05/2018 :

Parfois, je n'ai qu'un seul désir : me replier sur moi-même, me recroqueviller au plus profond de mon univers constitué de mes écrits en cours de rédaction, et de mes myriades de livres à lire - j'en ai encore reçu cinq ce matin. Parfois, j'ai envie d'oublier cette réalité où je ne suis rien pour pratiquement personne - si ce n'est quelques membres de ma famille proche et ma sœur de cœur qui ne m'oublie pas. Parfois aussi, mon souhait le plus cher est de me retirer dans un endroit oublié des dieux et des hommes afin de tenter... [Lire la suite]
23 avril 2018

Entretien du mensuel l'Histoire avec Emmanuel Macron ; Avril 2017 :

Réconcilier les Mémoires », Entretien avec Emmanuel Macron :   A Orléans, Emmanuel Macron se veut consensuel quand il rend hommage à Jeanne d'Arc qui a « fendu le système ». A Alger, il offusque les pieds-noirs en réduisant la colonisation à un « crime contre l'Humanité ». Dans quelle tradition s'inscrit le leader « d'En Marche ». ? Il répond à nos questions.   L'Histoire : Chaque génération privilégie un certain prisme dans son rapport à l'Histoire. Quels sont les... [Lire la suite]
10 avril 2018

Brève du 11/04/2018, Emmanuel Macron et l'Eglise :

Les mots d'Emmanuel Macron concernant "la réparation du lien entre l’Église et l’État" sont, au pire, malheureux, au mieux, maladroits. Une atteinte à la laïcité qui mérite quelques éclaircissements de sa part. La séparation de l’Église et de l’État est l'un des garants de nos institutions. Elle ne peut et ne doit pas être remise en cause, quelle que soit la religion concernée. Elle est là pour que les citoyens de notre pays soient libres de croire - ou pas. Que l’Église, comme les autres religions, traversent des périodes... [Lire la suite]
06 avril 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1043 à 1045 / 1803

Pays-Bas, seconde moitié du XVIème siècle :   L’essentiel de l’œuvre de Pieter Bruegel se situe autour de 1557. Pour échapper à l’atmosphère empoisonnée des persécutions, il quitte Anvers et s’installe à Bruxelles avec sa jeune épouse, fille de son maître Pieter Coecke. Aux grands sujets romanisants – thèmes antiques et mythologiques -, Pieter Bruegel préfère les descriptions familières de villages, kermesses et marchés, travaux et peines de saisons. Ses tableaux sont, pour leur précision et leur composition... [Lire la suite]
30 mars 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1041 à 1043 / 1803

En 1584 toujours, par sa politique, Elisabeth rend définitive la rupture avec Rome, ce qui ne facilite pas ses relations avec l’Irlande catholique. Quand Henri VIII s’est fait proclamer roi d’Irlande, en 1541, l’île était loin d’être conquise. Sous Elisabeth, les choses s’aggravent encore. L’Irlande, alliée traditionnelle de l’Espagne, résiste à la domination anglaise, mais ses tentatives de soulèvement populaire sont écrasées. La dure répression des révoltes marque le début d’une colonisation systématique et cruelle dans le... [Lire la suite]

23 mars 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1038 à 1041 / 1803

Angleterre, seconde moitié du XVIème siècle : Après la mort d’Henri VIII en 1547, l’Angleterre vit une période de forte instabilité religieuse et politique. Edouard VI engage le royaume dans la voie de la Réforme, mais sa mort, en 1553, remet en question les orientations de l’Eglise d’Angleterre. En effet, Marie Tudor, qui lui succède, est la fille de la première femme d’Henri VIII, et ses sympathies vont à l’Eglise de Rome. Elle veut tenter d’abattre ce Christianisme Réformé qui a, entre autres, permis à son père de répudier sa... [Lire la suite]
23 février 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1033 à 1035 / 1803

Vers 1590, le nouveau visage de l’Eglise catholique se lit également dans l’art. La pudibonderie qui a voilé les nudités de la Chapelle Sixtine fait désormais place à un « dirigisme esthétique » qui s’appuie sur les règles du concile de Trente : la puissance et la beauté doivent être au service du dogme et permettre le déploiement solennel de la liturgie. Consacrée, l’église romaine de Gesù – la première de l’Ordre Jésuite – en est l’illustration : la nef spacieuse et claire, à l’acoustique soignée, la chaire... [Lire la suite]
16 février 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1031 à 1033 / 1803

D’autre part, l’Espagne est voisine de pays touchés par le protestantisme. En France, le Calvinisme progresse, et, en Angleterre, Elisabeth Ière, qui succède à la catholique Marie Tudor, est décidée à rompre avec Rome. Philippe II, inquiet de cette diffusion des idées réformées, durcit sa politique, et les protestants sont arrêtés à Valladolid, à Zamora et à Séville. Aux Pays-Bas, qui sont sous domination espagnole, la situation est explosive. Le roi a confié le gouvernement de cette province à Marguerite de Parme et il a obtenu du... [Lire la suite]
09 février 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1028 à 1031 / 1803

Vers 1555, l’Espagne ne se préoccupe pas seulement de guerre militaire. Elle se consacre aux combats spirituels. Pilier du catholicisme romain, elle applique les décisions du concile de Trente. L’Eglise espagnole créée des séminaires, s’attache à la catéchèse, aux prédications et à la confession, et développe ainsi toute une pastorale destinée à éduquer les fidèles dans la morale tridentine. Des foyers de théologie nouvelle naissent à Alcala et à Salamanque, et l’on ne compte plus les chrétiens ardents, les prêtres et les moines qui... [Lire la suite]