25 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 305 à 307 ; Foi et libre arbitre, cinquième partie :

Il est d'ailleurs à préciser qu'en ce qui concerne ces intégristes chrétiens, ils sont souvent de fervents partisans de l'Extrème-Droite, et du Front National en France. Aux États-Unis, ce sont les républicains les plus acharnés, se battant contre le droit à l'avortement, contre la contraception, contre le mariage gay, pour l'Amérique blanche. Comme quoi, que ce soit chrétiens, musulmans, ou juifs, leur but est de convertir la Terre entière à ce en quoi ils croient. Ils prônent l'Amour de Dieu, la solidarité, l'aide aux pauvres, la... [Lire la suite]

23 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 304 à 305 ; Foi et libre arbitre, troisième partie :

Pour ma part, je le revendique net et fort afin qu'il n'y ait pas d'amalgame possible : je préfère de très loin faire confiance à mon intellect, à ma raison, à mes connaissances, plutôt qu'à la foi ou à la croyance. Evidemment, une fois encore, chacun est libre de s'appuyer sur l'une ou l'autre de ces conceptions - ou aux deux, pourquoi pas ? Je suis de ceux qui s'imaginent qu'elles ne sont pas incompatibles tant que l'on ne souhaite pas faire plier l'une pour étayer l'autre. Tant que l'on ne prêche pas l'une pour... [Lire la suite]
22 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 302 à 304 ; Foi et libre arbitre, seconde partie :

Celui ou celle qui part de ce principe en me lisant – ou en lisant quiconque ici ou ailleurs – commet une terrible erreur ; pire, une faute effroyable et dangereuse. Chacun, je le répète, à son libre arbitre. Chacun peut interpréter, accepter, refuser, critiquer, adhérer, s'inspirer, ignorer, les textes que je partage ici et ailleurs. Il en est de même pour n'importe quel livre, œuvre diffusée sur Internet, pour n'importe quel reportage, documentaire, information, etc. à laquelle chacun et chacune a accès. Il faut garder... [Lire la suite]
08 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 284 à 286 ; Conscience universelle, seconde partie :

Néanmoins, je n'en n'ai cure. Encore une fois, je le revendique pleinement, qu'on l'accepte ou non, qu'on sois d'accord avec moi ou non. Et tant pis si les hommes et les femmes qui tentent de me faire plier sous leur joug me détestent ou s'acharnent sur moi. Ils ne me font pas peur. Je les plains davantage que je ne les méprise. Car la seule rhétorique qui prévaut à mes yeux, dans ce cas comme dans tous ceux me concernant cités précédemment, c'est celle qui se rattache à l'intellect, à la raison, et à la connaissance. C'est celle... [Lire la suite]
06 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 283 à 284 ; Conscience universelle, première partie :

Il me semble que l'une des choses les plus difficiles au monde est de creuser au plus profond de soi-même. Je suis sûr que l'une des choses les plus ardues dans l'existence d'un individu est de se livrer aux autres sans avoir peur d’être critiqué, moqué, rejeté, violenté, ou blessé. Je suis certain que l'un des exercices les plus exténuant est de se dévoiler aux autres tel que l'on est en réalité : avec ses forces et ses faiblesses, ses joies et ses tristesses, ses bonheurs et ses malheurs, ses réussites et ses échecs… Je suis... [Lire la suite]
21 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 195 à 197 ; Dieu quelle hypocrisie, troisième partie :

Pour moi, il n'y a rien de pire, avec les violences conjugales et les viols de femmes, que la destruction physique, mentale, morale, psychique, d'enfants. Cela me heurte au plus profond de mon être, de mon âme, de mon cœur, de mon corps. Cela m'attriste, évidemment. Mais plus que ça encore, je méprise et n'ai aucune compassion pour ce que je considère comme des monstres, des barbares. Pour moi, ils sont en marge de l'humanité. Un retour à l'état bestial de la pire espèce. Et si cela ne tenait qu'à moi, une fois mis en prison, je les... [Lire la suite]

16 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 174 à 175 ; La Fin des Illusions, troisième partie :

Un petit aparté à ce propos : comme je l'ai déjà mentionné dans un texte antérieur, le fait d'ériger des barrières, ou des « murs », entre ces contrées défavorisées, et l'Occident encore relativement préservé de ces dérèglements, ne va pas régler ce problème. Je dirai même qu'au contraire, il va l'accentuer. Ces barricades ne vont faire qu'accentuer les dissensions entre les peuples victimes de ces transformations du climat. Elles vont faire naître des tensions supplémentaires entre le Nord et le Sud du globe. Elles... [Lire la suite]
11 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 164 à 166 ; Je zappe et je passe, seconde partie :

Oui, en vérité, il est facile de maudire tout ça, et bien d'autres choses encore, lorsque notre quotidien est directement bouleversé par les soubresauts d'une civilisation devant faire face à des défis de plus en plus ardus et complexes à relever. Oui, il est si banal de fustiger les conséquences de fléaux que nous avons contribué à engendrer, sans s'attaquer à leurs véritables causes. Et, ensuite, tranquillement, paisiblement, sereinement, fiers du devoir accompli, de revenir à ce qui nous apparaît si vital pour la poursuite de nos... [Lire la suite]
08 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 160 à 161 ; Amalgames, aveuglements et simplification, quatrième partie :

C'est tellement plus simple, c'est tellement plus facile, de laisser agir « ceux qui savent », « ceux qui sont aux manettes de nos existences », plutôt que de se questionner sérieusement sur les tenants et les aboutissants de ce à quoi nous assistons quotidiennement. C'est tellement plus simple et plus facile de se dire « Daesh est la cause de tous nos maux », plutôt que d'accepter le fait que notre civilisation occidentale a contribué à engendrer, puis à faire grandir le monstre. Un exemple tout simple,... [Lire la suite]
31 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 153 à 154 ; La Grande Menace, quatrième partie :

De ce fragment de mon parcours, j'en ai tiré un enseignement essentiel : la peur vient de l'ignorance. L'ignorance est issue de la méconnaissance de la myriade de formes que la réalité peut avoir. Souvent, j'expose des relations philosophiques ou théologiques, scientifiques ou conceptuelles. Là, c'en est un aspect éminemment concret. Apprendre l'Histoire permet d'analyser et de rattacher des éléments qui ne paraissent pas évidents à lier les uns aux autres au premier abord. C'est une source inépuisable, incalculable, de... [Lire la suite]