16 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 174 à 175 ; La Fin des Illusions, troisième partie :

Un petit aparté à ce propos : comme je l'ai déjà mentionné dans un texte antérieur, le fait d'ériger des barrières, ou des « murs », entre ces contrées défavorisées, et l'Occident encore relativement préservé de ces dérèglements, ne va pas régler ce problème. Je dirai même qu'au contraire, il va l'accentuer. Ces barricades ne vont faire qu'accentuer les dissensions entre les peuples victimes de ces transformations du climat. Elles vont faire naître des tensions supplémentaires entre le Nord et le Sud du globe. Elles... [Lire la suite]

11 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 164 à 166 ; Je zappe et je passe, seconde partie :

Oui, en vérité, il est facile de maudire tout ça, et bien d'autres choses encore, lorsque notre quotidien est directement bouleversé par les soubresauts d'une civilisation devant faire face à des défis de plus en plus ardus et complexes à relever. Oui, il est si banal de fustiger les conséquences de fléaux que nous avons contribué à engendrer, sans s'attaquer à leurs véritables causes. Et, ensuite, tranquillement, paisiblement, sereinement, fiers du devoir accompli, de revenir à ce qui nous apparaît si vital pour la poursuite de nos... [Lire la suite]
08 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 160 à 161 ; Amalgames, aveuglements et simplification, quatrième partie :

C'est tellement plus simple, c'est tellement plus facile, de laisser agir « ceux qui savent », « ceux qui sont aux manettes de nos existences », plutôt que de se questionner sérieusement sur les tenants et les aboutissants de ce à quoi nous assistons quotidiennement. C'est tellement plus simple et plus facile de se dire « Daesh est la cause de tous nos maux », plutôt que d'accepter le fait que notre civilisation occidentale a contribué à engendrer, puis à faire grandir le monstre. Un exemple tout simple,... [Lire la suite]
31 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 153 à 154 ; La Grande Menace, quatrième partie :

De ce fragment de mon parcours, j'en ai tiré un enseignement essentiel : la peur vient de l'ignorance. L'ignorance est issue de la méconnaissance de la myriade de formes que la réalité peut avoir. Souvent, j'expose des relations philosophiques ou théologiques, scientifiques ou conceptuelles. Là, c'en est un aspect éminemment concret. Apprendre l'Histoire permet d'analyser et de rattacher des éléments qui ne paraissent pas évidents à lier les uns aux autres au premier abord. C'est une source inépuisable, incalculable, de... [Lire la suite]
29 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 150 à 151 ; La Grande Menace, seconde partie :

Certes, la religion n'est qu'un prétexte pour ces barbares sans foi ni loi, pour ses fous de Dieu qui instrumentalisent ce qu'il y a de plus sacré en chacun de nous : l'espérance en avenir meilleur au travers de ses croyances. Mais ce que l'Islamisme montre actuellement au travers de Daesh et de ses partisans les plus intégristes, au travers des meurtriers et des assassins qui profitent des vieilles rancœurs, des haines inter-communautaires, c'est qu'il agit de la même manière que le judéo-christianisme de jadis. Est-il besoin... [Lire la suite]
27 juillet 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 847 à 848 / 1803

Malgré cela, à cette époque, les foires de Champagne sont le carrefour commercial de l’Europe. Chacune des six foires dure sept semaines : la première est consacrée aux préparatifs, les cinq suivantes aux ventes et aux achats, et la dernière aux règlements. Peu à peu se met en place un véritable droit, destiné à assurer la sécurité des transactions. Celles-ci sont considérables. Les ventes sont en effet bientôt si nombreuses qu’elles ne peuvent se régler au comptant. Les marchands prennent donc l’habitude de régler leurs dettes... [Lire la suite]

26 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 144 à 146 ; Mardi 22 Mars 2016, cinquième partie :

Non seulement ça, mais avec la mondialisation et l’hyper-information due à l'apparition d'Internet, ce ressentiment a commencé à s'exporter en dehors des banlieues dites « chaudes ». Des jeunes en perte de repères, sans emploi, sans rêves, sans espoir, ont trouvé dans cette radicalisation religieuse quelque chose que ce qu'ils vivaient au quotidien ne leur apportait pas. Y compris au sein de milieux sociaux, au niveau d'éducation et de culture sans commune mesure avec cet univers. Et finalement, a été engendré une... [Lire la suite]
25 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 143 à 144 ; Mardi 22 Mars 2016, quatrième partie :

C'était en germe depuis la fin de l'URSS et l'éclatement du bloc Communiste, nous devons désormais faire face à une nouvelle sorte de guerre. La première Guerre du Golfe l'a annoncée ; la guerre civile algérienne et les attentats du GIA sur le sol français en 1995, puis la guerre d'ex-Yougoslavie, l'ont dévoilé. Le 11 Septembre 2001 l'a définitivement exposé à la face du monde : nous sommes, depuis cette époque, au cœur d'un Troisième conflit planétaire qui ne dit pas son nom. La confrontation Est-Ouest l'a largement... [Lire la suite]
23 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 140 à 141 ; Mardi 22 Mars 2016, seconde partie :

Ces terroristes n'ont qu'une idée en tête en commettant ces attentats : faire peur aux habitants européens, et plus largement, occidentaux. Ils utilisent la terreur engendrées par leurs « actes de guerre » - puisqu'il s'agit là du terme le plus approprié pour ce style d'intervention - afin de nous affaiblir. Ils souhaitent aussi nous faire passer ce message : « Tremblez, fuyez, parce que nous sommes partout. Vous n’êtes à l'abri, protégés, nulle part. Nous vous atteindront où que vous vous trouviez. ». ... [Lire la suite]
22 juillet 2017

Mémoires, pages 11 à 13 / 312 :

Pour en terminer avec la personnalité et le comportement de mon père au tournant des années quatre-vingt, celui-ci était une personne très intelligente. D'une grande culture, c'était un manipulateur né. Il possédait un grand charisme. Il était amical, ouvert, chaleureux. Il était capable de se faire partout énormément de contacts ; bien qu'il préférât entretenir des relations avec des individus issus de milieux sociaux inférieurs au sien – il n'y a rien de péjoratif dans le terme que j'emploie ici. Mais il avait dès lors... [Lire la suite]