23 juin 2017

Brèves Philosophiques, pages 99 à 101 ; Pauvre Père, seconde partie :

Mais non, cette Humanité désire rester accrochée aux basques de son Père. Les Enseignements qu'il lui a offert comme base, il les considère comme tout ce qu'il y a à savoir. Alors qu'ils ne sont que des éléments épars, et que c'est à lui, et à lui seul, de les compléter, de les enrichir, de les diversifier. Pas parce que son Père lui a dit de le faire ; uniquement parce que, comme tout enfant, un jour, celui-ci doit quitter sa famille pour mener sa propre vie...   ***   Je souhaiterais souligner ceci, parce que cela me... [Lire la suite]

30 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 58 à 60 ; Migrants, tout ce que nous leur devons, quatrième partie :

Or, toute médaille à un revers : c'est parce que cette croissance a été continue, que ces sociétés que l'on n'appelait pas encore « multinationales » se sont développées. Elles ont permis de produire des biens de consommations, de rendre la nourriture plus foisonnante, plus diversifiée, ou provenant de contrées de plus en plus lointaines, par exemple. Elles se sont installées partout où les ressources étaient exploitables. Elles ont modifié leur environnement afin d'en tirer le maximum. Elles les ont transformées,... [Lire la suite]
27 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 53 à 54 ; Migrants, tout ce que nous leur devons, première partie :

J'avoue que le fait de m'attaquer à un sujet évoquant l'Actualité la plus chaude du moment est une gageure à laquelle je ne suis pas habitué. Je suis plus accoutumé à réfléchir sur des thèmes qui, s'ils sont essentiels, sont parfois abstraits : « la Vérité », « Dieu », « le devenir de l'Espèce Humaine », « sa place au sein de l'Univers », etc. J'estime en effet qu'ils sont aussi importants que les faits que l'Actualité immédiate nous dévoile quotidiennement. Par ailleurs, en ce qui me... [Lire la suite]
09 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 43 à 45 ; Si Dieu existe, première partie :

Il est navrant, et même terrifiant, que, dès que l'on touche au Coran, à la fois musulmane, ou à ses traditions, ceux et celles qui « croient » se crispent et ne supportent pas aucune critique, ou aucune réflexion sensée. Ils arc-boutent sur les textes dont ils ont été instruits depuis leur plus tendre enfance. Ils les défendent sans jamais faire appel à leur raison où ce que la science, l'histoire, la philosophie, ou toute autre connaissance leur indique. Pire encore, beaucoup refusent ces dernières de toutes leurs forces,... [Lire la suite]
12 décembre 2016

Liberté :

  Enfin, après avoir relancé les « modérateurs » de Facebook deux jours durant, ceux-ci ont levé la restriction qu'ils m'avaient imposé afin d'accéder aux groupes auxquels je collabore habituellement.   En effet, je leur ai écrit trois à quatre fois durant cette période, pour leur expliquer qu'il y avait méprise. Je leur ai dit que je ne suis pas un « faux profil » ; comme, hélas, il y en a tant sur ce réseau social. Pour vous avouer l'entière vérité, moi-même, parfois, je suis sollicité par... [Lire la suite]
27 août 2016

Comment la beauté féminine a influencé ma destinée, première partie :

Depuis que j'écris des « textes à la volée » - comme je les nomme – ici ou ailleurs, un certain nombre de personnes s'interrogent à mon sujet.   Entre parenthèses, et pour éviter toute méprise quant aux fautes d’orthographe, aux répétitions, ou aux erreurs grammaticales malencontreuses, lorsque je spécifie « à la volée », c'est à dire sans relecture avant publication. Je suis en effet d'habitude très exigeant à ce sujet quand je rédige nouvelles ou romans. Et en ce qui concerne ces derniers, je me relis au minimum une... [Lire la suite]

26 août 2016

Quel fardeau que mon corps, seconde partie :

Dès lors, et progressivement, du fait des maladresses continuelles qui étaient les miennes, de la sensation de ne pas être en adéquation avec les capacités physiques qu'un être humain "normal" est susceptible d'accomplir, du fait des moqueries dont j'étais continuellement l'objet tout le long de ma scolarité, je me suis mis a ne pas aimer mon corps. Quel plaisir pouvais-je en retirer, alors que j'étais incapable d'avoir la même adresse manuelle que les autres.   Ma mère a beau eu me pousser pour dépasser mes insuffisances -... [Lire la suite]
23 août 2016

Une journée ordinaire :

Aujourd’hui, j’ai une douzaine d’années. Cela fait plusieurs heures que je suis rentré de l’école, où mes camarades se sont encore moqués de moi. Dans les couloirs du collège, leurs regards apitoyés ont été pressants. Ils hantent toujours mon esprit alors que je suis dans ma chambre, seul, en train de jouer aux legos. Néanmoins, leurs rires niais sont là. Ils ne me lâchent pas.   Durant toute la journée, j’ai dû m’installer dans le lieu le plus isolé de la salle de classe parce qu’ils ne veulent pas de ma présence à leurs... [Lire la suite]
17 août 2016

Burkini, sexe et intolérance :

Aujourd’hui, j’aimerai revenir sur un ou deux points qui m’ont particulièrement choqué ces derniers jours. Non seulement cela, mais ceux-ci montrent également les tentatives régulières de la part de certains hommes et de certaines femmes, afin d’ébranler les fondations d’un monde perpétuellement mouvant ; en perpétuelle mutation. Ils soulignent, enfin, les multiplicités d’une réalité à laquelle est enchainée notre quotidien, et que la civilisation à laquelle nous sommes si viscéralement attachée, n’est pas capable de freiner... [Lire la suite]
15 août 2016

Ignorance, quelles horreurs n'ai-je pas commis en ton nom, première partie :

Hier, j'ai longuement parlé d'intolérance dans un texte qui me tenait particulièrement à cœur, parce que celui-ci relatait - très partiellement - ce que j'ai vécu durant enfance et mon adolescence. Il évoquait le début de mes "Années noires", qui se sont étendues de 1987 à 2012. Tout le long de cette période, heureusement, il y a tout de même eu des moments plus heureux que d'autres, au cours desquels j'ai pleinement profité du bonheur qui m'était accordé. Je pense notamment à cette époque où je travaillais à la Bibliothèque... [Lire la suite]