01 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 277 à 278 ; De l'imperfection de l'Enseignement scolaire, troisième partie :

L'échec est désormais visible. De plus, il a entraîné toutes les dérives auxquelles nous assistons : violence, drogue, alcool, démission parentale, enfant roi, etc. Ce modèle unique – ce totalitarisme intellectuel – a engendré une génération d'enfants qui ne se retrouvent plus dans l'école telle qu'elle est actuellement. Plutôt que se demander quelles étaient les capacités de l'enfant, on l'a poussé le maximum de connaissances, espérant ainsi que ses Bac + ? lui permettraient d'avoir un métier valorisant financièrement et... [Lire la suite]

28 août 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 877 à 878 / 1803

Une fois à l’Hôtel Beaumont, Aicart remet au jour une partie des anciennes Chroniques des comtes de la cité. Il les lit avidement, prend des notes. Il apprend alors que Toulouse a été fondée au VIème siècle avant notre Ere. Ce sont les Ligures – un peuple Celte – qui ont bâti ses premières habitations. Puis, plusieurs siècles plus tard, elle est passé sous l’autorité de la tribu des Volques-Tectosages ; lesquels adoraient alors un dieu Solaire, ainsi que sa parèdre Lunaire, dans les grottes des montagnes pyrénéennes proches.... [Lire la suite]
27 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 271 à 272 ; De l'Education de nos enfants, seconde partie :

Là, le problème est autre, quelle que soit la technologie qu'ils ont entre les mains. C'est une question d'éducation familiale et de milieu social, en plus de leur rejet de la scolarité. Les parents travaillent tous les deux, rentrent tard. Ils ont des frères et des sœurs dont il faut s'occuper, ils n'ont pas le temps l'envie, de se plonger dans leurs livres après être rentrés de cours. Ils vivent dans des cités parfois, où être un bon élève est mal vu, est sujet de moqueries ou de rejet. Dans les milieux plus aisés, "pourquoi... [Lire la suite]
23 août 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 871 à 872 / 1803

Raymond VII se révolte une nouvelle fois en 1242, avant de se soumettre définitivement à Louis IX. En effet, les excès de l’Inquisition rallument la guerre en Languedoc, où deux inquisiteurs sont assassinés, à la veille de l’Ascension par des Cathares descendus de Montségur.   Dès lors, près d’un millier de Parfaits s’enferment dans la place forte, alors que celle-ci, bâtie sur un piton rocheux, est capable de résister à toutes les attaques.   Le siège de la forteresse de Montségur débute au mois de Mai 1243. Les... [Lire la suite]
21 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 195 à 197 ; Dieu quelle hypocrisie, troisième partie :

Pour moi, il n'y a rien de pire, avec les violences conjugales et les viols de femmes, que la destruction physique, mentale, morale, psychique, d'enfants. Cela me heurte au plus profond de mon être, de mon âme, de mon cœur, de mon corps. Cela m'attriste, évidemment. Mais plus que ça encore, je méprise et n'ai aucune compassion pour ce que je considère comme des monstres, des barbares. Pour moi, ils sont en marge de l'humanité. Un retour à l'état bestial de la pire espèce. Et si cela ne tenait qu'à moi, une fois mis en prison, je les... [Lire la suite]
18 août 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 867 à 868 / 1803

  En 1201, Raymond VI de Toulouse désire offrir une place forte aux Albigeois ; il ne veut plus que ceux-ci soient d’éternels itinérants. Il convoque donc certains de leurs plus hauts dignitaires pour leur expliquer son point de vue.   Au terme de longs débats contradictoires, les Cathares finissent par accepter sa proposition. Mais ils demandent un délai de réflexion : ils souhaitent trouver par eux-mêmes l’emplacement de leur futur Temple Majeur. Ils arpentent donc le Languedoc pendant plusieurs mois afin de... [Lire la suite]

12 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 166 à 168 ; Tout cela n'est pas bien sérieux, première partie :

Non seulement, je suis outré ; mais je suis également indigné et furieux : ce matin, en ouvrant ma page personnelle Facebook, je me suis aperçu que l'un de mes nombreux contacts me demandait l'autorisation d'y publier un texte personnel. D'habitude, je n'y suis pas hostile. Bien au contraire. Cela prouve qu'il y beaucoup de personnes – issues de lieux, de milieux sociaux ou professionnels, divers et variés – qui lisent et s’intéressent aux exposés, aux réflexions philosophiques, sociales, politiques, religieuses, etc. que... [Lire la suite]
07 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 159 à 160 ; Amalgames, aveuglements et simplification, troisième partie :

Combien de fois extrémistes juifs et musulmans se sont déchirés à propos d’Israël et de Gaza ? Quand un attentat était commis d'un coté, l'autre répliquait automatiquement, systématiquement, sans chercher à trouver un moyen d'élaborer une paix durable ? Combien de fois l'un et l'autre ont usé – usent – de la surenchère et de la provocation ? Combien de fois, en France, les communautés spécifiques qui la composent ont été – sont – partie prenante, alors qu'elles – que nous – n'y sommes pour rien en France et en Europe. ... [Lire la suite]
25 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 143 à 144 ; Mardi 22 Mars 2016, quatrième partie :

C'était en germe depuis la fin de l'URSS et l'éclatement du bloc Communiste, nous devons désormais faire face à une nouvelle sorte de guerre. La première Guerre du Golfe l'a annoncée ; la guerre civile algérienne et les attentats du GIA sur le sol français en 1995, puis la guerre d'ex-Yougoslavie, l'ont dévoilé. Le 11 Septembre 2001 l'a définitivement exposé à la face du monde : nous sommes, depuis cette époque, au cœur d'un Troisième conflit planétaire qui ne dit pas son nom. La confrontation Est-Ouest l'a largement... [Lire la suite]
24 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 141 à 143 ; Mardi 22 Mars 2016, troisième partie :

La Gauche n'est pas en reste d'ailleurs. Ces attentats sont une aubaine pour essayer de redorer son blason à l'orée d'un quinquennat désastreux. Malgré toutes ses promesses, François Hollande n'a pas réussi à résorber le chômage. Au contraire, la situation s'est aggravée. Les affaires se sont succédé aux affaires. Les différents courants socialistes – comme républicains – se déchirent pour évincer le « chef » aux prochaines primaires. La crise boursière et financière de 2008 n'en finit pas d'avoir des répercussions dans... [Lire la suite]