05 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 964 à 965 / 1803

Mais, la France est alors à reconstruire. Dans l’atmosphère de la paix retrouvée, une nouvelle architecture citadine voit peu à peu le jour. Les signes de la noblesse militaire sont toujours là, mais ils s’estompent au profit d’une nouvelle structure. Le donjon d’autrefois, à l’entrée des villes ou aux coins de leurs remparts, devient alors tour, et la tour devient escalier monumental, autour duquel s’ordonne noblement la demeure seigneuriale, avec ses pièces d’apparat – et notamment la galerie de promenade et d’exposition – et... [Lire la suite]

12 août 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 863 à 864 / 1803

Afrique Noire, première moitié du XIIIème siècle :   En 1210, l’Arménien Abu Salih se rend en Egypte, où il étudie attentivement les églises et les monastères Chrétiens du pays. Puis, il s’aventure dans les contrées voisines. Il s’enfonce en Ethiopie. Et, dans son journal de bord, il décrit tout ce qu’il rencontre sur son parcours.   Or, à un moment donné, il y explique qu’il a aperçu l’Arche d’Alliance, et que celle-ci concorde parfaitement avec la description qu’en fait la Bible. Il dit également que la Relique... [Lire la suite]
31 juillet 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 849 à 851 / 1803

Honorius Augustodumensis, quant à lui, redécouvrant certains textes d’Etienne de Byzance, rédige en 1172 un ouvrage évoquant l’île de Thulé : « Cette contrée perdue qui se cache à la vue des hommes, qui est parfois découverte, mais qui devient introuvable dès qu’on la cherche ; ce lieu d’origine de la mystérieuse Race d’Etres aux yeux clairs et aux cheveux d’or. ».   Geoffroy de Monmouth, de son coté, introduit peu après le premier la Légende Arthurienne dans la littérature européenne. Il fait débuter... [Lire la suite]
19 juillet 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 840 à 842 / 1803

Or, comme ces Constructeurs d’Églises sont Initiés à l’Hermétisme, ils intègrent également sur les murs de leurs édifices, des Symboles tels que le Grand Carré de la Connaissance aux Angles Infinis ; mais dont la Croix est le Signe Négatif : mettre une Croix sur quelque chose ou sur quelqu’un fait oublier ce qui a été vu ; par contre, une Croix à coté d’un Poignard, désigne la Mort ; c’est l’Emblème qui empêche la Vérité d’apparaître. Et le Cercle, le Triangle, et le Rectangle, au contraire, permettent à celle-ci... [Lire la suite]