18 juin 2017

Deux de mes combats, seconde partie :

Si je l'affirme aussi clairement, c'est qu'à chaque fois que l'un d'eux se manifeste à moi, ma curiosité est attisée. Et à chaque fois, je fais un saut sur la page de celui ou celle qui s'érige en juge et bourreau de mes textes. Et à chaque fois, ce que j'y découvre me laisse pantois. Dans l'immense majorité des cas, le mur de cet homme ou de cette femme ne montre que peu de choses ayant un lien avec ce pourquoi il – ou elle – s'en prend à moi. Y sont montré des images de leur quotidien, de leurs centres d’intérêts très éloignés de... [Lire la suite]

15 juin 2017

Avec espoir et angoisse

Je suis conscient que je ne suis pas le plus malheureux du monde, loin de là. J'ai une vie plutôt agréable, qui me permets de me consacrer à mon métier, à ma vocation d'écrivain J'ai les moyens financiers pour cela. Mon handicap, celui de la personne de ma famille dont j'ai la charge, ainsi que sa sclérose en plaques, sont certes lourds à porter pour moi. J'en subis les conséquences nerveusement, moralement, psychologiquement, régulièrement.   C'est étrange pourtant, depuis un moment, le fait d'avoir changé un tout petit peu... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
14 juin 2017

Mon sacerdoce, seconde partie :

Par contre, je souhaite souligner ceci ici afin de répondre à des critiques que je reçois de temps en temps. Car celles-ci sont répandues lorsque je publie un long texte ici ou ailleurs sur Internet : quand j'écris un article, exposé, ou autre, destiné à être partagé sur les réseaux sociaux ou ailleurs, je n'effectue jamais de relecture ; contrairement à mes ouvrages destinés à être envoyés à des éditeurs. En effet, si je m'y employais, je n'aurai plus de temps à consacrer à la poursuite de la rédaction de mes livres en... [Lire la suite]
22 mai 2017

Quelques instants avec Doris et Louga, première partie :

Voilà, ça y est, depuis quelques heures, je suis de nouveau seul à mon domicile. Ma mère et ma grand-mère – ainsi que nos deux boxers que sont Louga et Doris – ont quitté celui-ci aux alentours de 10h30 ce matin. Mon aide-ménagère était présente, puisqu'elle m'a grandement aidé à remettre un peu d'ordre dans l'appartement. Il faut avouer que Doris et Louga prennent de la place. Ils aiment leur confort, s'étaler de tout leur long sur le canapé ; au point que ma grand-mère, ma mère, et moi, devons nous organiser pour s'asseoir,... [Lire la suite]
20 mai 2017

Ecrire sur soi, quatrième partie :

Ce sont ces gens qui, sur des réseaux sociaux comme celui-ci, parcourent en biais des textes comme ceux que je produis régulièrement. Puis qui, ensuite, se font une idée de ce qu’est la vie de gens comme moi, selon leur bref et éphémère perception de la réalité. Ce sont eux qui postent, ici ou ailleurs, des vidéos, des images, des extraits d’articles, des citations, élaborés par d’autres, pour « marquer le coup » en fonction de leur humeur et de leurs centres d’intérêts. Ce sont eux, aussi, qui s’enorgueillissent, qui... [Lire la suite]
04 mai 2017

Où écrire à propos de mes figurines conduit parfois ma pensée, première partie :

Durant la semaine qui vient de s’écouler, j’ai commencé à recevoir les figurines que j’ai commandées, concernant mes achats du mois de Janvier. Mais, pour le moment, je ne les ai, ni photographié, ni filmé. En effet, je suis encore chez ma mère, dans ma famille, pour quelques jours. Et évidemment, il m’est impossible de les disposer sur les étagères où elles devraient normalement rejoindre les autres. De fait, la photo que vous voyez-là, est tirée du site « Figurines et Collections ». Figurines et collections et un... [Lire la suite]

28 avril 2017

Le 10 Janvier 2017, seconde partie :

Seul Aymeric réussissait à me voir tel que j’étais réellement ; au-delà de ces apparences. Seul Aymeric était fier d’avoir un frère aîné qui écrivait ; qui était admiratif devant les connaissances que je possédais, devant ce don pour les mots et les phrases qui faisait partie intégrante de ma personnalité. Seul Aymeric n’avait pas honte de dire à ses amis, à ses proches, que mes préoccupations, mes centres d’intérêts, mes passions, ma vocation, étaient respectables, honorables, valorisantes. Seul Aymeric, dans mon... [Lire la suite]
26 avril 2017

Le 10 Janvier 2017, première partie :

Le 10 Janvier 2017, mon petit frère Aymeric, né le 10 Janvier 1980 aurait eu 37 ans. Et aujourd’hui que je me sens seul, abandonné par ceux et celles que j’apprécie de manières diverses et variées ici ou ailleurs, il me manque encore plus qu’habituellement. Il n’y a pas un jour, pas une heure, pas une minute, où je ne pense pas à lui, où je le pleure. Il n’y a pas un instant, depuis ce fatidique Samedi 25 Juillet 1998 où il a perdu la vie, où cette fêlure ne se rappelle à moi. Car il était cette lumière, cette joie, ce bonheur... [Lire la suite]
22 avril 2017

D'hier à aujourd'hui, première partie :

Parfois, je souhaiterai revenir à cette époque – il y a une vingtaine d’années, à peu près – où je passais la plus grande partie de mes journées à lire. Que ce soit à la Bibliothèque Nationale ou ensuite, du matin au soir, j’étais plongé dans une montagne de livres qui me captivaient continuellement. Et dès cette époque-là, je n’aurai échangé ma place avec quelqu’un d’autre pour rien au monde. J’avais beau être au chômage, j’avais beau ne pas avoir d’amis – ou si peu que ce n’était pas la peine de les mentionner -, rien ne me... [Lire la suite]
20 avril 2017

Des mots aux maux :

Des maux aux mots, il n'y a qu'un pas ; une frontière qui se meut en permanence aux fins fonds de mon esprit tourmenté. Ces maux qui me hantent jour et nuit, et que je crie à la face du monde, lorsqu'en mots je les transforme. Ils sont inscrits dans ma chair, ils s'écoulent de mon âme en permanence. Ils me brisent à chaque fois que je transpire leur virulence. Ils sont présents en moi, que je le désire ou non, que je l'accepte ou non, que je les fuis ou non. Ces maux suintent des plus infimes parcelles de mon existence. Ces mots... [Lire la suite]