09 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 43 à 45 ; Si Dieu existe, première partie :

Il est navrant, et même terrifiant, que, dès que l'on touche au Coran, à la fois musulmane, ou à ses traditions, ceux et celles qui « croient » se crispent et ne supportent pas aucune critique, ou aucune réflexion sensée. Ils arc-boutent sur les textes dont ils ont été instruits depuis leur plus tendre enfance. Ils les défendent sans jamais faire appel à leur raison où ce que la science, l'histoire, la philosophie, ou toute autre connaissance leur indique. Pire encore, beaucoup refusent ces dernières de toutes leurs forces,... [Lire la suite]

31 mars 2017

Les Racines du Front National :

J'ai lu avec attention le « Géo-Histoire » de Mars-Avril 2017 qui attendait avec mes autres ouvrages à lire depuis un moment à coté de ma table de chevet. Je l'ai reçu il y a plusieurs semaines déjà. Mais auparavant, je me devais de terminer d'autres romans en cours. « Le Siècle », de Ken Follet, puis « le Vide » de Patrick Senécal m'ont occupé jusqu'à il y a peu. Et désormais, après avoir conclu avec ce bimensuel, je me plonge dans le dernier Douglas Kennedy intitulé « Mirage ».   Ce... [Lire la suite]
31 mars 2017

Sclérose en plaques et justice :

Je me nomme Dominique Capo. Je suis né le 22 Octobre 1969 à Marseille. Je suis le compagnon de Vanessa Ruiz, qui est née le 21 Octobre 1973. Nous sommes en couple depuis Septembre 2004 ; nous sommes pacsés depuis Aout 2012.   Si je vous fais parvenir cette missive particulièrement longue au nom de ma compagne, c'est qu'elle et moi avons besoin de spécifier certains points.   En effet, il faut savoir que nous sommes tous les deux des personnes handicapées. Vanessa a une légère atrophie du... [Lire la suite]
31 mars 2017

Invisible au regard des miens, première partie :

J’aime ma famille. J’aime ma mère ; j’aime ma grand-mère, j’aime ma sœur, ainsi que son compagnon et mes neveux. Plus que je ne saurai le dire. Plus que mes pauvres mots ne sauraient le décrire. C’est un sentiment que je garde au fond de moi ; dans mon cœur, dans mon âme. Il est cet ultime refuge auquel je m’accroche désespérément comme une bouée de sauvetage, lorsque tout le reste s’effondre inexorablement devant moi. Lorsque je me sens perdu, oublié, trahi, blessé, humilié. Lorsque les aléas de l’existence me conduisent... [Lire la suite]
27 mars 2017

Au coeur des Ténèbres :

Le voyage au cœur des ténèbres est long et solitaire. Il est dur et il est dangereux. Il est constellé de moments de peur, de sentiers tortueux, et de gouffres abyssaux. Des montagnes aux sommets vertigineux le parsèment. Des marais fétides, des déserts sans fin, s'y dessinent. Des créatures sombres, à peine humaines, y habitent.   Parfois même, jeter un regard dans leur direction à de quoi rendre fou le plus valeureux et le plus téméraire des aventuriers. Combien y sont morts, leurs os recouverts de poussière... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
13 mars 2017

Au bord du précipice, troisième partie :

De plus, les interpeller, leur dire « ne m'oubliez pas, je suis là, et, en tant qu'ami, je suis présent » me déchire. Je n'ai pas le droit leur infliger ma présence. Ce serait irrespectueux de ma part. Or, il n'y a rien de plus primordial de respecter l'autre, avec ses contraintes, ses obligations, ses nécessités. Je ne veux pas que les personnes que je chéris, qui m'illuminent, qui m'apportent beaucoup plus qu'elles ne le pensent lorsque je suis en contact avec elles, se sentent obligées de me consacrer un peu de leur... [Lire la suite]

16 janvier 2017

Pourquoi j'ai si mal aujourd'hui ( texte datant de quelques mois en arrière), seconde partie :

Néanmoins, lorsque j'offre mon amitié aux personnes desquelles je me sens particulièrement proche, à force de les côtoyer ici, celle-ci est indéfectible, totale. Je suis capable de beaucoup pour l'entretenir, pour l'embellir, pour qu'elle nous apporte énormément. Et ce, malgré la distance, malgré les difficultés inhérentes à chacun d'entre nous, malgré nos vies qui ne sont pas semblables. Toutes ces barrières ne sont pas infranchissables ; je peux m'en accommoder. Je ne suis pas là pour juger la personne qui m'est chère,... [Lire la suite]
09 janvier 2017

Tant d'épreuves, troisième partie :

A une époque aussi, je me suis scarifié. Comme cette jeune fille qui a témoigné lors du débat qui a suivi « Moi, Marion, treize ans pour toujours ». Car l'image que j'avais de moi-même était monstrueuse ; je n'éprouvais que haine et désespoir face au handicap et à la maladie dont j'étais pourvu. Durant ma scolarité, ces jeunes qui m'avait tant fait de mal pendant des années en s'acharnant sur moi, m'avaient peu à peu fait prendre conscience que je n'avais pas ma place dans ce monde. Que, quoi que je fasse, quelle que... [Lire la suite]
08 janvier 2017

Prométhée :

Des maux aux mots, il n'y a qu'un pas ; une frontière qui se meut en permanence aux fins fonds de mon esprit tourmenté. Ces maux qui me hantent jour et nuit, et que je crie à la face du monde, lorsqu'en mots je les transforme. Ils sont inscrits dans ma chair, ils s'écoulent de mon âme en permanence. Ils me brisent à chaque fois que je transpire leur virulence. Ils sont présents en moi, que je le désire ou non, que je l'accepte ou non, que je les fuis ou non. Ces maux suintent des plus infimes parcelles de mon... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
08 janvier 2017

Tant d'épreuves, seconde partie :

Je pense qu'à force de l'avoir côtoyé tout le long de mon existence, j'y suis devenu très sensible. Mon regard est devenu plus acéré, plus vigilant. D'infimes détails auxquels personne ne prêterait attention éveillent immédiatement ce ressenti. Ils me renvoient à ce passé douloureux que j'évoque de temps à autres dans certains de mes textes. Le pire, je crois, c'est que je n'en suis même pas conscient, que je ne le maîtrise pas. Il se déclenche aussitôt. Et en fonction de l'attitude de celui ou de celle qui est en face de moi, et... [Lire la suite]