16 avril 2019

Jour de deuil, première partie :

Normalement, aujourd'hui, je me destinais à la pour suite de la rédaction de mes "Chroniques Personnelles". Cependant, du fait du drame que nous avons vécu hier soir en direct, et qui a bouleversé les parisiens, les français, le monde entier, je me devais de réagir. Cependant, au préalable, j'aimerai mettre un certain nombre de choses au point :   Je ne me sens plus véritablement à ma place sur Facebook. En effet, désormais, tous ceux et toutes celles qui me suivent, qui lisent plus ou moins régulièrement mes... [Lire la suite]

15 avril 2019

Je rève...

Je rêve d'un jour où je ne serai plus seul. Je rêve d'un jour où les personnes que je chéris viendront vers moi sans que j'aie besoin de les solliciter. Je rêve d'un jour où elle me diront "viens", ou "je viens" pour profiter ensemble d'instants précieux, privilégiés, à partager. Je rêve de convivialité, de rires, d'hospitalité, d'humanité. Je rêve d'entendre "tu es le bienvenu à mes cotés ; aux cotés des miens, au sein de cette matérielle réalité.   Je rêve d'un jour où je n'aurai plus besoin d'avoir peur d'être... [Lire la suite]
14 avril 2019

Dimanche 14/04/2019 :

Chaque jour, j'espère un mot, un geste. Chaque jour, je rêve d'un "je viens à toi ; je te consacre un peu de mon temps pour te rencontrer, pour affermir notre lien, notre amitié." Mais rien. Rien d'autre que le vide, le néant. Et je pleure chaque jour des larmes amères. Des larmes parce que j'ai froid, je suis seul. Parce que la solitude et le silence m'entourent quotidiennement.   Alors, je fuis ce monde, cette humanité, qui ne veulent pas de moi. Alors, je me plonge dans mes livres ; je rédige des textes, des... [Lire la suite]
10 avril 2019

Les larmes aux yeux :

Le bonheur est éphémère. Aujourd'hui, je suis triste, j'ai le cœur qui saigne, j'ai les larmes aux yeux.   Hier soir, pour dormir à peu près correctement, j'ai avalé un somnifère, en plus de mon décontractant habituel. Toute la soirée, j'ai été anxieux, stressé, angoissé, perdu. Plus les minutes, plus les heures, se sont écoulées, plus l'inquiétude m'a annihilé. Je ne parvenais plus à penser, à réfléchir, à me concentrer.   Ce matin, pareil. J'ai dû prendre un calmant pour tenir autant que... [Lire la suite]
21 mars 2019

Nous sommes dans un monde...

Nous sommes dans un monde où la forme compte plus que le fond. Nous sommes dans un monde où les apparences ont plus d'importance que les faits. Nous sommes dans un monde où l'argent-roi est plus appréciable que le bonheur - collectif ou individuel. Nous sommes dans un monde où la soumission à la Religion nie toute autre forme de conviction. Nous sommes dans un monde où l'inculture est vénérée, et où la connaissance est méprisée. Nous sommes dans un monde où l'éphémère est préférée à la constance.   Nous sommes... [Lire la suite]
19 mars 2019

Emotions du jour

Quand je suis triste, que je me sens perdu, j'écris. Donc, cet après-midi, après être revenu du rendez-vous chez le neurologue pour le suivi de l'évolution de la sclérose en plaques de Vanessa, je vais m'y employer.   Je vous rassure, ma compagne va bien. Son état de santé est stable ; pourvu que ça dure. Cependant, je n'ai pas de nouvelles de ma sœur de cœur depuis hier ; elle qui a l'habitude de m'envoyer un sms chaque soir. Et ça me rends triste, anxieux, ça me donne envie de pleurer et de me replier sur... [Lire la suite]

04 mars 2019

Pourquoi en sommes-nous-là aujourd'hui ?

Madame, Monsieur Je me nomme Dominique Capo. Je suis le compagnon de Vanessa Ruiz. Et je vous écris ce courrier pour vous expliquer ce à quoi, aujourd’hui, ma compagne et moi sommes confrontés. Nous bénéficions des services de l’ADMR depuis 2012. En effet, nous sommes tous deux handicapés et malades, fragiles et la vie nous ayant énormément malmenés depuis notre enfance : ma compagne Vanessa a une atrophie du cervelet, et est atteinte de la sclérose en plaques. Moi, je suis atteint de la maladie de Sturge-Weber, j’ai une... [Lire la suite]
01 mars 2019

Ou le condamné n'est pas celui que l'on croit...

Il est étrange de constater que les préjugés et les à-priori ont la vie dure. Lorsqu'une femme est humiliée, soumise, fragilisée, blessée, par un homme, tout le monde s'indigne. Lorsqu'une femme est violée, battue, terrorisée, minée, tout le monde lui vient en aide, lui porte assistance et réconfort. Tout le monde se révolte, crie au scandale. Tout le monde se lève pour juger et condamner l'individu qui est à l'origine de cette maltraitance physique, morale, psychologique...   Et c'est naturel, c'est normal.... [Lire la suite]
28 février 2019

Soumis

Soumis à la volonté et au bon plaisir de ces dames sans en avoir le choix. Soumis pour ne pas perturber leur bien être, leur bonheur, leur sérénité ; tant pis si c'est à mes dépends. A moi de m'incliner continuellement, à moi de souffrir et de pleurer parce que ce que je ressens, ce dont j'ai besoin n'est pas pris en compte. Après tout, cela n'intéresse personne. Après tout, ce qui est le plus important, ce sont elles. Leur santé, leur prospérité, leur contentement, sont supérieurs aux miens. Combien de fois me l'ont-elles répété,... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
13 février 2019

Pourquoi tant de violence ?

Je n'ai jamais été violent, je ne le suis pas, je ne le serai jamais. Je préférerai que l'on soit violent à mon encontre, plutôt que d'être violent envers qui que ce soit.   J'ai subi la violence : physique, morale, psychologique, émotionnelle, etc. Je l'ai subie sous ses formes les plus diverses et les plus variées. Je sais qu'elle peut prendre bien des formes ; par expérience, je peux affirmer qu'elle arrive toujours de là où on ne l'attend pas. Toujours, elle se manifeste d'un façon à laquelle on n'a jamais... [Lire la suite]