21 juillet 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 842 à 844 / 1803

Par ailleurs, en 1130, Eon de l’Etoile fonde sa propre secte alors qu’il est prieur du couvent de Moinet. Le cloître est situé près de Barenton – à proximité de la Forêt de Brocéliande -, est bâti sur les ruines d’un ancien Sanctuaire Païen, et dépend de l’abbaye de Paimpont. Mais Eon de l’Etoile n’en n’a cure, et il entraîne bientôt nombre de Disciples de la région, non seulement dans ses divagations théologiques et liturgiques – en leur demandant de lui rester fidèles jusqu'à la mort, ainsi que déterminés et fanatiques dans leurs... [Lire la suite]

30 mai 2017

De Deiteus Mythica, pages 797 à 799 / 1803 :

Parallélement, Taizu s’interesse énormément à la Culture de son pays d’adoption. De fait, peu à peu, il se transforme en véritable collectionneur d’Objets d’Art. Il se met à financer de nombreux sculpteurs, peintres, ou musiciens. Il se métamorphose lui même en habile calligraphe : entre 960 et 968, il fait imprimer les « Cinq Classiques » confucéens, à Kaifeng. Entre 965 et 970, il fait recopier l’ensemble du canon Bouddhique, le « Tripitaka » ; il le fait représenter sur 130 000 planches, et à... [Lire la suite]
28 mai 2017

De Deiteus Mythica, pages 795 à 797 / 1803 :

Inde, Xème siècle :   Ala fin du IXème siècle, le pouvoir semble hors de portée des Chola, écrasés. Car, le roi Chola Aditya Ier laisse à son fils Parantaka un vaste territoire couvrant le Sud du Deccan, à l’exception du plateau de Mysore et d’une mince bande côtière à l’Ouest.   En 950, établis très tôt sur la cote de Coromandel, les Cola font du commerce à partir de leurs ports, comme Puhar, avant de s’attaquer à leurs voisins. Aditya élimine les Pallava. Son fils, Parantaka Ier, chasse les Pandya. Les plus... [Lire la suite]
11 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 46 à 48 ; Si Dieu existe, troisième partie :

Personnellement, j'ai assez longuement et profondément étudié l'origine de tous ces mythes, j'ai assez lu ces livres saints, pour déceler derrière la plupart de leurs textes ces fondamentaux plurimillénaires. Quant à ma foi personnelle, si je crois en quelque chose de plus grand que moi, jamais je ne lui donnerai de nom. Jamais je ne me référerai à ces livres afin d'ancrer mes convictions. C'est par l'étude de la diversité et de la multiplicité des vérités et des incertitudes modelées par notre monde et notre univers, que je me forge... [Lire la suite]
01 mai 2017

De Deiteus Mythica, pages 773 à 775 / 1804 :

Chine, IXème siècle :   En 845, le Bouddhisme est souvent l’objet de persécutions. En compétition avec les bouddhistes, les prêtres taoïstes sont en effet favorisés. Leur caractère nationaliste et xénophobe est manifeste. Han Yu, antibouddhiste acharné est l’un des meilleurs prosateurs que la Chine connaît. Et il a écrit en 819 un texte d’une rare violence contre le transfert d’une prétendue relique de Bouddha.   Cependant, ces persécutions répondent avant tout à des considérations d’ordre économique et politique,... [Lire la suite]
23 avril 2017

De Deiteus Mythica, pages 767 à 768 / 1804 :

Scandinavie, IXème siècle :   En 826, Harald II, le prétendant au trône du Danemark, se fait baptiser. Cela permet à Anschaire d’entreprendre l’évangélisation du pays.   En 830, la Scandinavie est la terre matrice de trois peuples qui s’y forment lentement : les Danois, au Sud, les Norvégiens et les Suédois au Nord.   Ces populations sont peu différenciées, leu langue et leur Civilisation sont à peu près semblables. La société Scandinave se répartit en effet en trois classes : les esclaves, les... [Lire la suite]

11 avril 2017

De Deiteus Mythica, pages 758 à 760 / 1804 :

  En 870, géomètre et astronome, Léon le Mathématicien doit son surnom à l’étendue de sa culture, qui embrasse tous les domaines de la Connaissance – « mathèmata », en grec -. Il enseigne dans une école secondaire. Bientôt, l’Université de Constantinople renaît au palais de la Magnaure : Léon le Mathématicien y enseigne la philosophie. Il invente un télégraphe optique, qui relie la frontière orientale à la capitale et permet d’avertir, en moins d’une heure, d’une éventuelle incursion arabe.   Or, sa... [Lire la suite]
01 avril 2017

De Deiteus Mythica, pages 750 à 751 / 1804 :

En 805 toujours, Charlemagne attire à sa cour les plus grands savants de son époque, venus d’Angleterre – Alcuin -, d’Italie – Paul Diacre – et d’Espagne – Théodulfe.   Par ailleurs, Charlemagne a besoin de former des administrateurs et des évêques. Le moyen de cette politique est de promouvoir un renouveau des études sous la direction de ces savants étrangers. On voit ainsi se constituer autour de Charlemagne une « Académie du Palais ». Cette politique connaît des succès avec l’invention de la minuscule caroline,... [Lire la suite]
18 mars 2017

De Deiteus Mythica, pages 744 à 745 / 1804 :

Espagne, seconde moitié du VIIIème siècle :   Mais, lorsqu’en 750, les Abbassides éliminent les Omeyyades, un de ces derniers réussit à s’échapper : Abd Al-Rahman Ier se réfugie au Maghreb avant de débarquer en Espagne à la tète d’une petite troupe. Il s’empare de Cordoue en 756, y fonde un émirat, et l’Espagne musulmane le reconnaît comme « émir » - « prince » -. Abd Al-Rahman est ainsi l’initiateur d’une nouvelle dynastie Omeyyade, qui connaît désormais stabilité et longévité.   Si la... [Lire la suite]
16 mars 2017

De Deiteus Mythica, pages 741 à 743 / 1804 :

En Novembre 766, bâtisseur de villes et de palais, le calife Abbasside est aussi un remarquable organisateur. Ses conseillers créent des directions administratives, les « divans » - « diwans » -, dont les plus importantes sont celles de l’impôt foncier – « kharadj » -, du Trésor et de l’Armée. Il y a aussi le divan de la Justice. Comme le calife, le « cadi » - « qadi » -, ou juge, est le gardien de la loi islamique ; un grand cadi a la charge de ce ministère.   Les... [Lire la suite]