06 novembre 2018

Pensée du jour

Loin du tumulte de ce monde, loin de sa violence, de sa haine, de son hypocrisie, de son intolérance, je me retire en moi-même. Je me retire en ce lieu où nul ne peut m'atteindre, ne peut me mutiler. Je me dissimule dans les sombres recoins de mon âme, là où nul ne peut me blesser, me torturer, me briser. Et je me plonge dans cet univers littéraire, onirique, dans lequel je m'épanouis, je grandis, j'évolue ; cet univers où je suis totalement moi-même puisqu'il ne me juge pas, ne me condamne pas, ne me détruis parce que je suis... [Lire la suite]

19 septembre 2018

A quoi bon ?

Si je publie de moins en moins sur Facebook - sauf ces derniers jours concernant mes dernières lectures ou mes avancées dans l'écriture de mon ouvrage sur les origines idéologiques et ésotériques du Nazisme -, la raison en est simple. Évidente même. A quoi bon ? L'innombrable majorité des personnes qui usent de ce réseau social ne le font que pour se distraire, échanger vidéos, textes - souvent des citations copiées collées -, écrits personnels régulièrement monstrueusement bourrés de fautes de toutes sortes, ou photos du quotidien... [Lire la suite]
15 septembre 2018

Si...

Si j'étais quelqu'un d'autre, je prendrais sur moi tous les malheurs, toutes les tristesses, toutes les souffrances, du monde afin de t'en soulager. Si j'étais quelqu'un d'autre, je trouverai chaque jour un moyen différent afin de voir ton visage s'illuminer d'un magnifique sourire. Si j'étais quelqu'un d'autre, je t'enverrai parfois des cadeaux - fleurs, chocolats, spécialités de ma région natale qu'est le Doubs, textes de ma composition, là où tu es actuellement, afin d'honorer le profond, sincère, fidèle, et immense lien... [Lire la suite]
09 septembre 2018

La Fascisme Ordinaire, troisième partie

  Cette ségrégation que j'ai décrite dans mes deux textes d'hier, en la nommant "Fascisme Ordinaire", j'en maintiens l'expression, et je l'assume totalement. Car cette ségrégation ou Fascisme conduit progressivement, insidieusement, aux pires monstruosités que nous avons connu jadis. Et qui, aujourd'hui, sournoisement, lentement, en désignant l'étranger, l'autre - et de préférence noir, arabe, musulman, différent quoi - comme l'ennemi, celui qui est à l'origine de tous les malheurs de ces moutons.   Parce que... [Lire la suite]
19 mars 2018

Amour fou

Tout ce que j'éprouve pour toi, tout ce que mon âme, mon cœur, et mon corps ressentent à chaque seconde du jour et de la nuit sont pour toi. Tout ce qui brule en moi t'appartient. Mon souffle de vie est tien. Mes batailles, mes épreuves, mes souffrances, mes larmes et mon sang, endurent tout ce qu'ils ont à endurer, dans un seul et unique but : t'aimer. T'aimer passionnément, à la folie. Plus que mes mots ou mes gestes ne peuvent l'exprimer. Plus que ce que je suis ; plus que ce que j'ai en moi de bon ou de mauvais, de fort ou de... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
03 février 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1027 à 1028 / 1803

Après la mort du cardinal Henri, en Février 1580, Philippe II, fort de ses droits imprescriptibles, se proclame roi du Portugal dès le mois d’Avril. Il prend ainsi de vitesse les Cortes. Refusant l’arbitrage pontifical, il renouvelle sa promesse de respecter la souveraineté nationale et répond même par quelques mots de portugais aux hommages de ses nouveaux sujets.   Mais Antonio, le prieur de Crato, ne se résignant pas à renoncer au trône, rassemble quelques troupes de mécontents. Pour les Espagnols, qui ont la meilleure... [Lire la suite]

30 janvier 2018

Un autre chemin

Il y a une lumière plus étincelante que celle de mille Soleils réunis au fond de ton regard. Il y a des myriades de mondes, de rêves, d'espoirs, qui s'éveillent en moi, à chaque que je pose les yeux sur toi. Il y a des réalités que seuls ceux et celles qui ont vécu l'Enfer sont capables de discerner, et qui se reflètent dans, ce que, pour moi, tu incarne. L'immense majorité des hommes et des femmes ici n'ont pas accès à cette réalité – la frôleront-ils ou la frôleront-elles un jour vraiment ? Je me le demande. Je suis loin... [Lire la suite]
29 janvier 2018

Main tendue

Hier soir, en commentaire de mon texte accompagné d'une image montrant un œil laissant couler une larme de tristesse, une personne me disait ceci : « Combien de tristesse et de douleur dans votre cœur, chaque fois que vous lit. Que de tristesse et que de souffrance. Combien j'aimerais voir un jour un sourire sur votre visage. ». Je ne peux contredire cette personne. Comme le spécifie quelqu'un d'autre, je suis un écorché vif. En effet, depuis ma plus petite enfance, du fait de mon handicap – une hémiplégie partielle... [Lire la suite]
27 janvier 2018

Blessaures :

Il y a des personnes qui vous jugent et vous condamnent sans savoir. Elles s'érigent en détentrices de Vérité Absolue en fonction de critères qui n'appartiennent qu'à elles. Elles se réfèrent à ce qu'elles sont, à leur parcours de vie, à leurs épreuves, à leurs choix individuels, à leurs milieux socio-professionnels ou culturels, à leur éducation, etc. Et elles supposent que ce qui est exact pour elles est vrai pour qui que ce soit. Et elles croient fermement que tout le monde peut être comme elles ; est capable de franchir ses... [Lire la suite]
26 janvier 2018

Femmes exceptionnelles :

Ma vie est complexe. Elle est davantage centrée vers mes pensées, mes savoirs, mes cheminements intérieurs, que vers ce qui se dévoile au travers des apparences. Elle est teintée de mots, d'émotions, d'imaginaires, de rêves et d'espoirs. Elle est constituée d'épreuves, d'épuisements, de cauchemars, de duretés qui n'ont ni pitié ni regrets ; qui déchirent, qui mutilent, qui brisent. Rares ont été les fois où j'ai touché, ou même frôlé, le bonheur et la joie d'être considéré, aimé, apprécié pour l'individu que je suis... [Lire la suite]