08 avril 2017

Invisible au regard des miens, cinquième partie :

Je n’ai donc qu’une unique façon d’y échapper : fuir. Partir, m’isoler, me retrancher dans cette forteresse où nul ne peut m’atteindre. Où nul ne peut me museler, m’interdire de m’exprimer librement ; tel que je suis véritablement. Je me réfugie dans ma chambre, à visionner un film, à lire. Je me réfugie dans le bureau, devant mon ordinateur, pour écrire, pour dialoguer avec mes contacts virtuels d’ici ou d’ailleurs. Je rêve de partager avec eux ou elles des conversations au cours desquelles je pourrais être moi-même. A la... [Lire la suite]

04 avril 2017

Fin de lettre :

Enfin, y consacrant finalement mon une bonne part de mon après-midi, j'ai terminé cette lettre que j'ai mis près de deux semaines à rédiger. J'en suis heureux. Le gros du travail est fait, le plus dur aussi. Je me sens un peu plus léger, je l'avoue volontiers.   Demain, comme prévu, je vais pouvoir discuter avec cet ami. J'ai retardé notre entretien téléphonique à plusieurs reprises. J'en ai, à chaque fois, été confus. Il faut dire que ces derniers jours, à chaque fois que j'ai voulu me replonger dans sa... [Lire la suite]
04 avril 2017

Invisible au regard des miens, troisième partie :

Timidement, humblement, avec une once d’amertume de honte, et de regret de devoir me mettre, exceptionnellement en avant, j’essaye d’attirer leur attention sur ce qui me passionne, me fascine. J’essaye de discuter des textes que je suis en train d’écrire, sur lesquels je suis en train de réfléchir, de rassembler mes idées pour les retranscrire. Je tente maladroitement d’évoquer mes conversations riches et diverses – à mes yeux – que j’ai avec mes interlocuteurs et mes interlocutrices virtuelles. De souligner tel ou tel point qui m’a... [Lire la suite]
03 avril 2017

News du jour :

A midi, après plus d'un mois d'attente, et bien des retards, des difficultés, et autres épreuves, j'ai enfin reçu l'orchidée que j'attendais. Elle se trouve sur ma table de salle à manger. Vous la voyez sur la photo ci-jointe.   L'orchidée, comme la rose – rouge – sont parmi les fleurs que je préfère et qui me symbolisent le mieux. Je suis heureux qu'elle soit parvenue à destination après toutes ces déambulations. Désormais, je vais pouvoir me consacrer à d'autres sujets qui hantent mon quotidien. J'en ai terminé avec cette... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
03 avril 2017

De Deiteus Mythica, pages 751 à 754 / 1804 :

Angleterre, seconde moitié du VIIIème siècle :   En 754, en Mercie, le neveu d’Ethelbald, à qui il succède, Offa, devient roi. Et, peu à peu, celui-ci réussit à imposer son hégémonie à presque toute l’Angleterre. De son coté, l’Evêque d’York Egbert acquiert de plus en plus d’influence, avant de mourir subitement en 765. Deux ans plus tard, le savant religieux Alcuin, le remplace à York. Et il se laisse influencer par Bède le Vénérable et par Egbert.   Puis, en 786, les Vikings apparaissent pour la première fois au... [Lire la suite]
31 mars 2017

Sclérose en plaques et justice :

Je me nomme Dominique Capo. Je suis né le 22 Octobre 1969 à Marseille. Je suis le compagnon de Vanessa Ruiz, qui est née le 21 Octobre 1973. Nous sommes en couple depuis Septembre 2004 ; nous sommes pacsés depuis Aout 2012.   Si je vous fais parvenir cette missive particulièrement longue au nom de ma compagne, c'est qu'elle et moi avons besoin de spécifier certains points.   En effet, il faut savoir que nous sommes tous les deux des personnes handicapées. Vanessa a une légère atrophie du... [Lire la suite]

31 mars 2017

Invisible au regard des miens, première partie :

J’aime ma famille. J’aime ma mère ; j’aime ma grand-mère, j’aime ma sœur, ainsi que son compagnon et mes neveux. Plus que je ne saurai le dire. Plus que mes pauvres mots ne sauraient le décrire. C’est un sentiment que je garde au fond de moi ; dans mon cœur, dans mon âme. Il est cet ultime refuge auquel je m’accroche désespérément comme une bouée de sauvetage, lorsque tout le reste s’effondre inexorablement devant moi. Lorsque je me sens perdu, oublié, trahi, blessé, humilié. Lorsque les aléas de l’existence me conduisent... [Lire la suite]
30 mars 2017

Instants hallucinés :

Il y a des instants immortels qui demeurent gravés en nous jusqu'à ce que nos cendres, dispersées par le vent, se métamorphosent en légendes intemporelles. Il y a des moments dans l'existence d'un homme ou d'une femme, qui nous transcendent, qui nous bouleversent au-delà de ce que les mots peuvent décrire communément. Il y a des heures extraordinaires, des jours cauchemardesques. Il y a des nuits éphémères. Il y a des crépuscules ressemblant à des aurores précaires. Mais, il y a également des fulgurances nocturnes ou des... [Lire la suite]
27 mars 2017

Au coeur des Ténèbres :

Le voyage au cœur des ténèbres est long et solitaire. Il est dur et il est dangereux. Il est constellé de moments de peur, de sentiers tortueux, et de gouffres abyssaux. Des montagnes aux sommets vertigineux le parsèment. Des marais fétides, des déserts sans fin, s'y dessinent. Des créatures sombres, à peine humaines, y habitent.   Parfois même, jeter un regard dans leur direction à de quoi rendre fou le plus valeureux et le plus téméraire des aventuriers. Combien y sont morts, leurs os recouverts de poussière... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
21 mars 2017

Rève et cinéma, seconde partie :

Et pourtant, il en faudrait si peu pour que la lumière que je cherche à atteindre me réchauffe, me réconforte, me procure joie et bonheur. Me fasse me sentir vivant, libre, plein d’espoir et d’ambitions susceptibles de me dépasser encore plus que je n’ai fait jusqu’à maintenant. Pour que ce que mes connaissances, ma spiritualité, mes investigations de toutes sortes, et sur maints sujets, s’épanouissent au-delà de toutes proportions. Si peu… et pourtant si ardu. Ardu au point qu’ils relèvent de l’impossible, de l’inatteignable... ... [Lire la suite]