16 décembre 2016

Jour de deuil, troisième partie :

Ils se disent que cela n'arrive qu'aux autres : « que moi, je suis prudent, vigilant, attentif. Que je ne suis pas comme les autres. Que ce sont les autres qui ne savent pas conduire ; mais que, moi, je sais me maîtriser. », etc. Toujours les mêmes excuses, jusqu’à ce que l'irréparable ne se produise, et qu'ensuite, ils se lamentent en répétant : « si j'avais su ; je ne l'ai pas fait exprès ; je ne le voulais pas ; pourtant, j'étais attentif. ». Mais, ils se retrouvent amputés,... [Lire la suite]

15 décembre 2016

Jour de deuil, seconde partie :

Ils se disent que cela n'arrive qu'aux autres : « que moi, je suis prudent, vigilant, attentif. Que je ne suis pas comme les autres. Que ce sont les autres qui ne savent pas conduire ; mais que, moi, je sais me maîtriser. », etc. Toujours les mêmes excuses, jusqu’à ce que l'irréparable ne se produise, et qu'ensuite, ils se lamentent en répétant : « si j'avais su ; je ne l'ai pas fait exprès ; je ne le voulais pas ; pourtant, j'étais attentif. ». Mais, ils se retrouvent amputés,... [Lire la suite]
13 décembre 2016

Tout ce que je mérite, seconde partie :

Aujourd'hui, je ne peux que pleurer. Je n'ai pas d'autre choix que de m'isoler derrière mon écran. Afin de ne pas souffrir éternellement ces tourments pour lesquels j'ai été condamnés depuis le jour de ma naissance. Je ne peux que me réfugier au sein de cette forteresse qui est la mienne ; je n'ai aucun espoir de rédemption. Je n'ai aucune chance que l'une de celles pour lesquelles mon cœur serait prêt à tout sacrifier, me regarde, s'approche de moi, ose me prendre tendrement dans ses bras. Car, dans ce genre de... [Lire la suite]
12 décembre 2016

Liberté :

  Enfin, après avoir relancé les « modérateurs » de Facebook deux jours durant, ceux-ci ont levé la restriction qu'ils m'avaient imposé afin d'accéder aux groupes auxquels je collabore habituellement.   En effet, je leur ai écrit trois à quatre fois durant cette période, pour leur expliquer qu'il y avait méprise. Je leur ai dit que je ne suis pas un « faux profil » ; comme, hélas, il y en a tant sur ce réseau social. Pour vous avouer l'entière vérité, moi-même, parfois, je suis sollicité par... [Lire la suite]
12 décembre 2016

Tout ce que je mérite, première partie :

  J'ai peu aimé de femmes au cours de ma vie. Et quand je dis peu, c'est concrètement. Parce que dans mon cœur, dans mon âme dans mon corps, au contraire, mes sentiments à l'égard de celles-ci ont maintes fois été mis à l'épreuve. Dans mon quotidien, en me promenant dans la rue, en en croisant durant les multiples périodes où j'ai eu un emploi qui me mettait avec elles, par contre, ce que je ressentais à leur égard à souvent été malmené.   Et pourtant, combien j'aurai apprécié d'avoir ce « don » qu'ont certains... [Lire la suite]
10 décembre 2016

A propos de ce que j'écris, quatrième partie :

Non seulement, ils se trompent, mais ils se trompent lourdement. Car le fait est que mes raisonnements, que mes connaissances, que mes perspectives, se combinent les unes aux autres. De la mème manière que « De Deiteus Mythica », que « le Crépuscule des Demi-Dieux », et que « Chroniques des Semi-Immortels » sont les fragments d'un même récit, d'une même intrigue, d'une même trame, riche, complexe, développée, cohérente, mes articles sur la religion, sur l'actualité, sur la philosophie, sur l'histoire,... [Lire la suite]

08 décembre 2016

A propos de ce que j'écris, seconde partie :

Ainsi, dans les deux « grosses » nouvelles intitulées « Chroniques des Semi-Immortels » qui sont sur le point d'être publiées sous forme de livre, et bientôt disponibles en librairie, à la Fnac, sur Amazon, etc., je me suis appuyé sur plusieurs d'entre elles : les Templiers, les Cathares, les Croisades, l'Alchimie, j'en passe. Cet ouvrage est composé de 210 pages ; et d'autres « Chroniques » liées à l'intrigue que ces deux textes laissent partiellement transparaître, suivront certainement. Car... [Lire la suite]
07 décembre 2016

A propos de ce que j'écris, première partie :

J'écris. J'écris beaucoup et quotidiennement ; sauf le Dimanche. C'est autant mon métier, que ma vocation, ou que ma passion. Depuis mon adolescence, j'ai ça dans le sang. C'est autant un plaisir qu'un besoin. Je pense que je serai extrêmement malheureux, et que je me sentirai amputé d'une partie de moi-même. Que ce soit intellectuellement, spirituellement, vis-à-vis de mon imaginaire, de mes connaissances, etc. Je publie donc beaucoup également. Parfois des poèmes – assez courts habituellement. Tentés de fantastique, de... [Lire la suite]
05 décembre 2016

Au bord du précipice :

C'est assez rare, mais parfois, les émotions que je garde au fond de mon cœur et de mon âme ont tendance à me submerger. C'est un phénomène qui advient alors que je ne m'y attend pas. Il n'y a pas forcément de raison particulière. Néanmoins, il y a toujours un élément inattendu, soudain, particulier, qui le déclenche. Une sorte de déclic lié à des événements qui s'avèrent marquants, qui exacerbent cette sensibilité dont je suis le réceptacle.   Soudain, le Soleil qui m'illuminait jusqu'alors disparaît. Je me retrouve dans le... [Lire la suite]
04 décembre 2016

Ma vie sociale, seconde partie :

Il y en a qui supposent que ce n'est pas grand-chose. Ils imaginent que je ferai mieux d'employer mon temps, mon énergie, mes capacités, à d'autres activités plus rémunératrices ou plus « honorables », « respectables », pour reprendre leurs dires. Mais, ils oublient qu'ils ont la chance de pouvoir se déplacer aisément ; de pouvoir rencontrer facilement des hommes et des femmes à l'extérieur de leur domicile. Qu'ils ont la possibilité d'avoir leurs deux membres – bras et jambe – ayant une agilité optimale. Ce... [Lire la suite]