11 mars 2017

Au bord du précipice, première partie :

C'est assez rare, mais parfois, les émotions que je garde au fond de mon cœur et de mon âme ont tendance à me submerger. C'est un phénomène qui advient alors que je ne m'y attend pas. Il n'y a pas forcément de raison particulière. Néanmoins, il y a toujours un élément inattendu, soudain, particulier, qui le déclenche. Une sorte de déclic lié à des événements qui s'avèrent marquants, qui exacerbent cette sensibilité dont je suis le réceptacle. Soudain, le Soleil qui m'illuminait jusqu'alors disparaît. Je me retrouve dans le noir,... [Lire la suite]

09 mars 2017

Conséquences inattendues, quatrième partie :

Quoiqu'il en soit, celui ou celle qui prétend désirer atteindre la perfection au cours de son existence grâce aux diverses expériences de vie qu'il a eu, se trompe. Celui qui, pire encore, veut faire croire aux autres, que parce que ses expériences semblent, à ses yeux, plus objectives ou réalistes, fait une lourde erreur. C'est une faute qui mène au totalitarisme de la pensée unique, comme je le faisais remarquer plus haut. Et en ce qui me concerne, je ne me vois pas comme quelqu'un de parfait. Tout le long de ma vie, j'ai fait de... [Lire la suite]
08 mars 2017

Conséquences inattendues, troisième partie :

Qu'il soit pauvre ou riche, noir ou blanc, homosexuel ou hétérosexuel, croyant ou non, cultivé ou pas, venant de banlieue ou de pays défavorisé ou non, etc., mon regard sur chacun ou chacune ne se fait qu'en fonction de ce que je viens d'édicter. Par contre, je me suis élevé, je m’élève, et je m’élèverai toujours contre ceux et celles qui voient en la différence – de pensée en l’occurrence pour cette personne que je nommerai pas mais à qui tout le monde songe – une interprétation telle que celle-ci : « Tu as tort, et... [Lire la suite]
07 mars 2017

Conséquences inattendues, seconde partie :

C'est pour cette raison que j'ai été agréablement surpris, lorsque j'ai constaté que les lecteurs et les lectrices qui se plongeaient dans mes textes sur WeloveWords ont été déçus d'apprendre que je m’apprêtais à quitter ce site si cette personne dont je tairais le nom mais à laquelle tout le monde pense, poursuivais sa campagne à mon encontre. Je n'imaginais pas qu'ils voient mes œuvres comme assez intéressantes, assez stimulantes, pour qu'elles soient défendues. Cela m'a touché au plus profond de mon cœur et de mon âme, je peux... [Lire la suite]
06 mars 2017

Conséquences inattendues, première partie :

En effet, tout est parti d'une méprise de cette personne. J'écrivais à propos de l'Egypte antique, lorsque elle, intervenait en commentaire, à propos de la misère de certaines franges de la population égyptienne actuelle. Premièrement, tel n'était pas le sujet de mon article. Donc, ses propos y étaient malvenus. Ils s'y intégraient comme, selon l'expression « des cheveux sur la soupe ». Deuxièmement, il faut vraiment être un ermite pour ne pas être au courant de la pauvreté, de la misère, qui règnent dans ce pays. J'irai... [Lire la suite]
05 mars 2017

Conséquences inattendues, première partie :

La vie est étrange parfois. Elle peut vous réserver bien des surprises. Et, le plus souvent, par l'intermédiaire de détours déconcertants. La conclusion des péripéties qui ont été les miennes au cours de cette semaine agitée en est la preuve la plus flagrante. Elle montre bien que certaines personnes savent parfaitement déterminer ce qui se cache derrière les mots que l'on écrit. Qu'ils savent décrypter les messages et les manières d'envisager les nombreuses facettes de la personnalité de quelqu'un au regard affirmations de... [Lire la suite]

04 mars 2017

1989-1995 ; quelques extraits ponctuels qui ont fait de moi l'homme que je suis aujourd'hui, quatrième partie :

Pour l'anecdote, d'ailleurs, c'est au tournant de ces années 1989-1992 que je décris dans ce texte, que mon père est devenu l'un des spécialistes de l'intégrisme islamiste en France. C'est à cette époque qu'il a mis en place les premiers réseaux d'informateurs destinés à surveiller les plus dangereux de ces fanatiques basés un peu partout sur le sol français. C'est à cette époque qu'il a commencé à former, au cours de colloques et de conférences nationales et internationales, des cellules policières sur l'ensemble du territoire. Il... [Lire la suite]
03 mars 2017

Juste un grain de sable :

Je ne suis qu'un humain, ni plus ni moins. Un grain de sable perdu au milieu au milieu de l'immensité, c'est certain. J'ai des rêves de Géant, mais je ne puis les atteindre. Parce que je ne suis qu'un Homme, et malgré tous mes efforts pour l'oublier, je ne le puis point.   Qu'avons-nous en commun, toi et moi ? Que nous ne sommes que des Humains. Que nos sentiments nous attirent et nous déchirent, c'est vrai. Que nous sommes enchaînés à des paradoxes et des complexités qui nous dépassent, c'est encore plus vrai. Que nous... [Lire la suite]
03 mars 2017

1989-1995 ; quelques extraits ponctuels qui ont fait de moi l'homme que je suis aujourd'hui, troisième partie :

Bientôt, je me suis retrouvé à la tète de centaines de figurines. Comme je l'ai déjà mentionné, du fait de mon handicap, je ne pouvais pas les peindre et les décorer ainsi que je l'aurai souhaité. J'en étais frustré parce que l'un de mes amis de cette période, lui aussi s'intéressant à ce hobby, créait une armée de nains. Sauf qu'il maquillait chacune avec une extrême délicatesse et une extrême précision qui me laissait admiratif. Chaque figurine était magnifique, un véritable œuvre d'art, tout en détails et en originalité. Toutes... [Lire la suite]
02 mars 2017

Aujourd'hui, je suis heureux :

Aujourd'hui, je suis heureux. Après une semaine assez difficile dans plusieurs domaines – sur le Net ou au sein de la Réalité quotidienne -, le plus dur est désormais derrière moi : la personnalité dont je ne peux citer le nom, mais connue de tous dans les médias, avec laquelle je suis amie, m'a réintégrée dans ses amis. En fait, malgré les soubresauts de ces derniers jours, nous n'avons jamais réellement perdu le contact. Nous nous sommes envoyés des SMS quotidiennement afin de prendre des nouvelles de chacun. Et, après... [Lire la suite]