20 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 299 à 300 ; Changement de Civilisation, quatrième partie :

De fait, lorsque je constate dans les nombreux groupes auxquels je participe, les idéologies, les points de vue, les pensées, qui y sont déployées, je me rends compte que les personnes qui les expriment ne prennent pas en compte ces aspects qui me paraissent, à mon humble avis, fondamentaux. Ils ne songent pas à ce qu'est véritablement l'évolution d'une civilisation ou d'une forme de société. Ils se rattachent à des façon d'envisager le monde sans en appréhender la complexité et les soubresauts. Ils supposent que ce qui est... [Lire la suite]

20 septembre 2017

Mémoires, pages 44 à 46 / 311

Jusqu’à présent, j'ai relaté quelques uns des épisodes les plus marquants m'ayant amené à connaître l'univers des livres dont vous êtes le héros. Dans un autre registre, attardons nous sur un lieu qui m'est particulièrement cher. Certes, les livres dont vous êtes le héros ont eu un rôle déterminant sur ma Destinée. Mais d'autres faits, parfois insignifiants, m'ont marqué au fer rouge. Et parmi ceux-ci, mes séjours dans le Doubs, au sein de notre propriété familiale. C'est à elle que je vais consacrer mes trois prochains... [Lire la suite]
19 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 297 à 299 ; Changement de Civilisation, troisième partie :

Un exemple tout simple qui, je l'imagine, va faire grincer des dents à plus d'un : En 2016, le monde est à l'aube de l’Ère « tout-technologies ». Est-ce un bien, est-ce un mal. Pour moi, ce n'est pas la question essentielle. Pour répondre aux gens qui me la poseraient quand mème, je leur dirai ceci : Chaque transformation en profondeur de notre société a ses bons et ses mauvais cotés. C'est indéniable. Les uns ne vont pas sans les autres. Ce n'est pas pour autant que cela l'a défendu d'évoluer. En tout état de... [Lire la suite]
18 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 296 à 297 ; Changement de Civilisation, seconde partie :

Depuis l'Aube de l'Humanité, et plus particulièrement les débuts de la civilisation telle que nous la connaissons – il y a plus de 5000 ans maintenant -, l'Homme a suivi un chemin long et difficile. Sa route a été semée d'épreuves, de cataclysmes, de guerres, d'épidémies. Des modes de civilisation, des religions, des idéologies, des traditions, etc. sont nées, ont grandi, se sont épanoui, puis ont régressé, avant de s'éteindre ou de se métamorphoser en autre chose. Cela a été vrai hier, c'est vrai aujourd'hui, ce sera encore vrai... [Lire la suite]
18 septembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 895 à 896 / 1803

Inde, XIIIème siècle :   Vers 1210, dix Turcs, anciens esclaves, occupent le sultanat de Delhi. Portés au pouvoir par le jeu des intrigues- et par leur compétence -, les membres de cette dynastie des esclaves sont éliminés chaque fois par un rival plus puissant.   Ces Turcs règnent sur une grande partie de l’Inde. Ils espèrent contrôler tout le sous-Continent, mais sans succès. L’influence musulmane rayonne cependant bien au-delà des territoires directement contrôlés par les sultans. Et même si des royaumes hindous... [Lire la suite]
17 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 295 à 296 ; Changement de Civilisation, première partie :

Lorsque je parcours les groupes auxquels je suis affilié, et où je publie régulièrement des articles concernant les sujets qui m'interrogent, qui m'interpellent, qui m'enthousiasment, où qui me hérissent, je suis toujours surpris par le manque d'envergure, par le manque d'ambition, par l'étroitesse d'esprit, ou par le manque de perspective, de ceux et celles qui s'y manifestent. En effet, beaucoup, malheureusement, se questionnent sur nombre de difficultés et d'épreuves auxquelles est confrontée notre société actuelle. Nombre... [Lire la suite]

16 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 293 à 295 ; De ce que je partage au travers de mes textes philosophiques, quatrième partie :

Beaucoup sont encore des « moutons » nourris à ces antiques vérités qui s'accrochent désespérément afin de perdurer. Mais comme le Christianisme qui, en Occident, recule partout où la connaissance et la raison progressent, il en sera de même dans les pays en voie de développement le moment venu. L'Islam et le Judaïsme, sous leurs formes les plus extrêmes n'y échapperont pas non plus. Le nier, c'est aller contre le sens de l'Histoire. Le néo-capitalisme à bout de souffle, la prédominance des États, le libéralisme... [Lire la suite]
16 septembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 892 à 894 / 1803

Philippe le Bel fait donc tout pour maintenir le prestige de la monarchie capétienne et pour affirmer sa souveraineté. Ainsi, il entend que nul dans son royaume – pas même les clercs – n’échappe à sa justice. Il se heurte au pape Boniface VIII, qui défend, quant à lui, la souveraineté suprême et universelle du Saint Siège, doctrine qu’il réaffirme en 1302 par la bulle « Unam sanctam ». Le conflit entre royauté et papauté éclate avec une violence extrême : pour Philippe et son conseiller Guillaume de Nogaret, il faut... [Lire la suite]
15 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 292 à 293 ; De ce que je partage au travers de mes textes philosophiques, troisième partie :

Il est d'ailleurs intéressant de noter, une fois encore, que les Religions sont toujours hostiles aux avancées de la Science ou des Libertés sociales. La raison en est très simple : c'est que la Religion ne tolère pas le doute. La foi doit être totale – totalitaire ? -, l'objet d'indéfectible soumission. La foi n'accepte pas les interrogations. Dès que l'on ose s'interroger sur la justesse des dogmes enseignés, sur leur origine, sur leur véracité, sur leur pertinence, elle fait tout pour nous contraindre à nous taire ;... [Lire la suite]
15 septembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 891 à 892 / 1803

En 1293, Russolin devient l’homme Mystère de l’Ordre du Temple. C’est lui qui, dès lors, rédige un certain nombre de ses statuts occultes. C’est aussi lui qui, désormais, est le seul à connaître – avec le Grand Maitre – le lieu exact où est caché son trésor ; bien que celui-ci ne soit pas sur le domaine des seigneurs de Fos. Qui plus est, il a la bénédiction de la Famille de Vaux pour le protéger par tous les moyens.   De fait, de temps en temps, et sur instruction expresse du Grand Maitre des Templiers lui même,... [Lire la suite]