10 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 344 à 345 ; Pourquoi je ne "crois" pas, dernière partie :

Je publie, mais sans enthousiasme...   Bref, tout cela pour dire qu'il est certain, à plus ou moins brève échéance, que l'Homme découvrira que la Vie existe ailleurs dans l'Univers. Il découvrira aussi que celle-ci, comme sur la Terre d'ailleurs, peut prendre des formes extrêmement diverses. Il est encore évident qu'il découvrira que l'Intelligence existe ailleurs. Et que là aussi, elle prendra des formes si différentes, si éloignées des concepts qui nous sont familiers, qu'elle remettra en cause tout ce que nous avons toujours... [Lire la suite]

09 octobre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 920 à 922 / 1803

Dans les années 1385, la vague qui secoue les forteresses françaises – de Rouen à Paris -, elle, est surtout architecturale. Par exemple, le seigneur de Bricquebec décide de construire son château non loin du village du même nom. Mais avant, il fait creuser un certain nombre de souterrains. Il souhaite que ceux-ci servent de cryptes au futur édifice.   En même temps, à l’écart des autres salles cachées, le seigneur de Bricquebec fait percer une pièce spéciale : pourvue de voûtes, elle est soutenue par quatre rangées de... [Lire la suite]
01 octobre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 908 à 910 / 1803

France, XIVème siècle :   Vers 1300, une inquiétude diffuse saisit les esprits. La démographie plafonne et la population commence à décroître. Le nombre d’enfants par famille diminue ; on se marie généralement plus tard, ce qui réduit encore la période de fertilité des couples et augmente le nombre des célibataires. En outre, des difficultés de subsistance apparaissent : tout a été mis en culture, mme les terres les plus pauvres ou les plus froides. Tout est occupé par les céréales – seigle, orge, méteil –... [Lire la suite]
30 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 322 à 324 ; Je suis furieux, Cinquième partie :

Ce texte, je l'écris sous le coups de l'impulsion, et de la colère dont je suis la proie depuis hier soir ; à l'issue de cette conversation avec la personne que j'ai mentionnée plus haut, mais dont je tairais le nom. De fait, je ne me suis pas relu. Et je suis sûr que celui-ci a des longueurs, des fautes de français, des répétitions, etc. Ce n'est pas grave, c'est juste un texte d'impulsion. Quand j'écris un livre, une nouvelle, ou mes « origines occultes du Nazisme », je me relis au minimum une dizaine de fois, avant... [Lire la suite]
30 septembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 907 à 908 / 1803

Ce climat de luttes politiques incessantes n’empêche pourtant pas le développement de la brillante Renaissance italienne. D’une certaine façon, il le favorise même, chaque cité voulant rivaliser avec ses voisines par le faste de sa production littéraire et artistique. Princes, communes et églises engagent dans leurs chancelleries des hommes de lettres qui servent leur propagande et lancent des guerres idéologiques presque aussi décisives que celles menées par les condottieri. Ainsi, la multiplicité des pouvoirs politiques permet à... [Lire la suite]
29 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 321 à 322 ; Je suis furieux, Quatrième partie :

Et encore, si ce n'était que moi, je serai moins en colère. D'accord, elle ne s'est pas un instant intéressé à ma production. Et pourtant, elle est nombreuse ; je publie des textes tous les jours. Elle est occupée par la rédaction de ses propres œuvres, je peux le comprendre et l'accepter. Mais quand on y songe, cela veut dire que les autres, si ce n'est ceux et celles sur lesquels elle se penche, ne sont pas dignes de sa mansuétude. Les centaines ou milliers de collègues – qu'ils aient du succès ou non -, qui travaillent dur... [Lire la suite]

29 septembre 2017

Mémoires, pages 48 à 50 / 311

Souvent, à la saison froide, mon arrière grand-père nous préparait des gaufres pour quatre heures. Je le revois encore, penché au-dessus de sa cuisinière à gaz le couvercle refermé. S'activant autour de son gaufrier antique, moi et ma sœur – mon cadet ne les a pratiquement pas connu – assis à la table de la cuisine. A travers la fenêtre, le ciel était bas. De gros nuages noirs s'accumulaient derrière l'horizon. La plaine disparaissait sous un tapis de neige. En y songeant, j'ai l'impression que c'était il y a mille ans, tellement... [Lire la suite]
28 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 319 à 321 ; Je suis furieux, Troisième partie :

J'écris beaucoup. Car c'est un besoin vital ; comme respirer, dormir, manger… De la mème manière que lire est une nécessité essentielle pour moi. Sans ses deux piliers de mon existence, qui me « possèdent » depuis des décennies, je ne serai pas l'homme que je suis aujourd'hui. Pire, je n'aurai pas réussi à surmonter les innombrables épreuves dont mon parcours a été constellé ; et je me serai probablement suicidé depuis longtemps. J'écris autant pour moi que pour partager avec les autres. Faire lire ses textes à... [Lire la suite]
28 septembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 906 à 907 / 1803

Italie, XIVème siècle :   Au début du siècle, ayant renoncé à résider à Rome, le pape s’installe en Avignon, dans le Comtat Venaissin dont il est le seigneur. Par ailleurs, depuis l’échec de l’expédition inaugurée en 1310 en direction de Rome, l’Empereur Germanique renonce à intervenir en Italie. Depuis lors, les italiens donnent le nom de « guelfes » aux partisans du pape, et celui de « gibelins » à ceux de l’Empereur lesquels continuent de s’affronter régulièrement dans les rues de la ville.  ... [Lire la suite]
27 septembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 904 à 906 / 1803

Empire Byzantin, XIVème siècle :   A partir de la seconde moitié du siècle, les Ottomans parviennent à prendre Gallipoli, ville située sur la rive européenne du détroit des Dardanelles ; cette tète de pont leur permet de bientôt occuper plus la moitié des Balkans, aux dépens des Bulgares, des Serbes, et de Constantinople.   Mais, au moment où les Ottomans franchissent les Dardanelles, l’Empire connaît une très grave crise politique et spirituelle, qui prend le pas sur le souci de défense extérieure. La guerre... [Lire la suite]