14 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 971 à 972 / 1803

En espérant que cette fois-ci, Facebook et ses modérateurs, que ceux ou celles qui n'apprécient pas mes textes, s’arrêtent de s'acharner sur moi en me signalant pour bloquer systématiquement mon accès aux groupes auxquels je contribue régulièrement. Peur au ventre, je l'avoue...   De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 971 à 972 / 1803 :   Pologne, XVème siècle :   La sanglante défaite de Witold à la bataille de Worskla, face aux Mongols, en 1399 conduit tout droit à une autre guerre. Une... [Lire la suite]

13 décembre 2017

Vivre sans rèves :

Vivre sans rêves, c'est vivre sans espoir. C'est vivre sans croire. C'est vivre sans se battre. C'est vivre sans montrer qui l'on est véritablement au fond de soi. Sans dévoiler ce qui nous anime, ce qui nous transporte, ce qui nous émeut, ce qui nous touche.   C'est également se condamner à n'être qu'une coquille vide qui vit au jour le jour. C'est ne pas avoir de passions, c'est ne pas vibrer d'un amour intense, que ce soit pour les autres ou pour soi. C'est ne pas considérer que nous sommes autre chose que des êtres de... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
11 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 970 à 971 / 1803

Allemagne, XVème siècle :   A cette époque, c’est en Allemagne que s’éveille la pensée technique ; elle se tourne d’abord vers l’Art de la guerre et des sièges. Bien des machines qui figurent dans les traités de Kyeser ne sont pas destinées à être exécutées ; mais les progrès s’appliquent aux mécanismes de base – système bielle-manivelle, engrenages, pompes hydrauliques – qui permettent des développements ultérieurs.   La révolution culturelle qu’est l’imprimerie est préparée par le développement d’autres... [Lire la suite]
10 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 969 à 970 / 1803

Mais le prestige du titre royal permet encore à Henri V de reprendre l’initiative. Il confisque les biens de York et de ses partisans. Une nouvelle confrontation est inévitable. Acculé au combat à Ludford, York abandonne son armée et s’enfuit en Irlande. En Octobre 1459, son fils Edouard et les Neville gagnent Calais, d’où les lancastriens tentent en vain de les déloger. Ils y rassemblent une nouvelle armée, à laquelle Londres ouvre ses portes. En Juillet 1460, les lancastriens sont écrasés à Northampton. Henri V étant prisonnier,... [Lire la suite]
09 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 968 à 969 / 1803

Par ailleurs, à ce moment là, partout en Flandres, le « béguinage » devient une véritable institution monastique qui échappe à ses règles habituelles. Instruites, marquées par les courants mystiques, les religieuses de Belgique et des Pays-Bas qui s’y adonnent réclament une indépendance spirituelle qui les fait parfois taxer d’hérésie et donne lieu à des procès ecclésiastiques. Pour résister aux pressions, celles-ci s’organisent donc en petites communautés et s’acquittent de missions diverses – enseignement, infirmerie,... [Lire la suite]
08 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 967 à 968 / 1803

Mais la richesse vive du duché réside surtout dans les provinces du Nord, beaucoup plus urbanisées que la Bourgogne : le centre de gravité économique et politique se déplace en conséquences. Textiles, cuivre, minerais de fer et hauts fourneaux contribuent à l’essor de l’Etat, tandis que l’activité portuaire de Bruges, puis d’Anvers à partir de 1460, assure les relations commerciales avec la Hanse, l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie. Bruges devient une place bancaire internationale, où les Médicis, célèbre famille italienne de... [Lire la suite]

07 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 966 à 967 / 1803

Bourgogne, XVème siècle :   A la fin du XIVème siècle, Philippe II le Hardi, un Valois, fils du roi de France Jean II le Bon, pose les bases de l’Etat de Bourgogne : il reçoit ce duché, et épouse en 1383 Marguerite de Mâle, héritière de la Flandre, de l’Artois, d’Anvers et de Malines. Le duc transforme Dijon en résidence princière, rénove le palais ducal et y donne des fêtes qui servent son prestige. Il fait venir de nombreux artistes de Flandre : le sculpteur Claus Sluter se voit ainsi confier la décoration du... [Lire la suite]
06 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 965 à 966 / 1803

Johannes Reuchlin, lui, est assez mal renseigné sur les travaux des collègues de Pic de la Mirandole lorsqu’il compose son « De Verbo mirivico » - ou, « le Verbe qui fait des Miracles ». Dans l’un de ses chapitres, « De Arte cabalistica » - ou, « la Science de la Kabbale » -, il décrit en effet ce qu’est selon lui le véritable sens du pythagorisme. Il y associe le Pentagramme au nom de Jésus ; « le tétragramme rendu prononçable ». Et il y défend nombre de Livres Hébreux parce... [Lire la suite]
05 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 964 à 965 / 1803

Mais, la France est alors à reconstruire. Dans l’atmosphère de la paix retrouvée, une nouvelle architecture citadine voit peu à peu le jour. Les signes de la noblesse militaire sont toujours là, mais ils s’estompent au profit d’une nouvelle structure. Le donjon d’autrefois, à l’entrée des villes ou aux coins de leurs remparts, devient alors tour, et la tour devient escalier monumental, autour duquel s’ordonne noblement la demeure seigneuriale, avec ses pièces d’apparat – et notamment la galerie de promenade et d’exposition – et... [Lire la suite]
04 décembre 2017

Quête sans nom :

Au seuil de cette Citadelle qui n'a pas de nom, je suis révulsé par ma propre sidération. Je songe à ses couloirs parcourus des vents glacés surgis soudainement du Néant. Je rêve de ses portes serties de diamants ou ornées de motifs d'or et d'argent. Je m'émerveille devant ses statues de pierre encadrant ses fortifications. Tout autour, le silence alentours résonne de leurs cris muets de saisissements. Et je réalise soudain quel chemin il m'a fallu pour que mes pas me conduisent céans. Combien d'hommes et de femmes, avant moi ont... [Lire la suite]