29 janvier 2018

Main tendue

Hier soir, en commentaire de mon texte accompagné d'une image montrant un œil laissant couler une larme de tristesse, une personne me disait ceci : « Combien de tristesse et de douleur dans votre cœur, chaque fois que vous lit. Que de tristesse et que de souffrance. Combien j'aimerais voir un jour un sourire sur votre visage. ». Je ne peux contredire cette personne. Comme le spécifie quelqu'un d'autre, je suis un écorché vif. En effet, depuis ma plus petite enfance, du fait de mon handicap – une hémiplégie partielle... [Lire la suite]

24 janvier 2018

Torrents de chagrin

Il y a des chagrins qui ne se consolent pas. Il y a des larmes si fécondes qu'elles n'en finissent pas de se déverser dans l'océan de mes pensées. Elles se mêlent aux songes qui y sont noyés. Elles s'accrochent aux rêves immodérés qui y surgissent comme des roches aux esquilles acérées. Et tandis que les orages grondent dans un ciel enveloppé de nuages noirs, d'éclairs zébrant l'horizon, de tonnerre mugissant, et de tourbillons de vent rugissants, elles n'en finissent pas de me briser. Vous qui régnez sur mes espoirs les plus... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
23 janvier 2018

Ces femmes qui me font tant réver :

Il y a des femmes qui, à mes yeux, incarnent sublimement la perfection plus que je ne saurai le dire. Il y a des femmes pour lesquelles je pourrai rédiger des odes dédiées à leur féminité, à leur charme, à leur sensualité, à leur beauté, sans jamais parvenir à décrire ce qu'elles suscitent en moi véritablement. Il y a des femmes qui ne sont que torture et souffrance, larmes et sang, tant que je ne me suis pas perdu au fond de leur regard momentanément. Ces femmes ne réalisent pas ce qu'elles provoquent en moi ; aux tréfonds de... [Lire la suite]
18 janvier 2018

Amour brisé :

Je n'y peux rien, c'est plus fort que moi. Mais à chaque fois que je pense à toi, à chaque fois que je te vois, à chaque fois que je te parle, j'ai le cœur qui saigne, j'ai le cœur qui pleure. Déchiré, torturé, craintif, meurtri, anéanti, il n'a pas d'autre choix que de se terrer dans l'ombre et la solitude. Il n'est pas capable de s'ouvrir à toi – ou a quiconque d'ailleurs -, puisqu'il est trop perturbé, parce qu'il est trop traumatisé, parce qu'il trop ébranlé par les intenses émotions que tu suscite en lui.   Ces émotions... [Lire la suite]
13 janvier 2018

T'aimer à la folie :

A chaque fois que je me prends à rêver que je suis en train de te faire l'amour, c'est comme si les portes de l'Enfer et du Paradis s'ouvraient devant moi. L'Enfer, parce que je sais que ce n'est qu'un vain songe qui ne sera réalisera certainement jamais. Le Paradis parce que je sais que si cet espoir fou se matérialisait, je serai l'homme le plus heureux du monde, telle est ma vérité. Je me perdrai en toi jusqu'à ce que le temps et l'espace ne fassent plus qu'un. Je caresserai ton corps comme s'il était le plus précieux, le plus... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
27 décembre 2017

Joyeux Noël 2017

Beaucoup d’entre vous savent que depuis une semaine, je suis en villégiature dans ma famille. Et nombre d’entre vous, sachant les difficultés qui ont été les miennes vis-à-vis de celle-ci ces derniers mois, me demandent régulièrement si mon séjour se déroule dans les meilleures conditions possibles. Je tiens à préciser qu’exceptionnellement, tandis que j’écris ces lignes, la personne de ma famille qui a une sclérose en plaques et dont je m’occupe au quotidien, se trouve à mes cotés.   Comment expliquer les émotions qui sont... [Lire la suite]

18 décembre 2017

Poème spectral :

Il y a des amours qui ne se vivent pas ; il y a des amours qui se subissent. Il y a des amours qui ne sont fait que de larmes et de sang ; ils ne se constitués que de cauchemars et de souffrances : ils ne sont exposés qu'à la folie, à la moquerie, au rejet, et à la médisance.   Il y a des amours qui sont pires que la mort ; pires que l'Enfer le plus terrifiant ; pires que les flammes les plus incandescentes ou la morsure du froid le plus pénétrant. Ils sont solitaires. Ils rappellent ses quêtes nées... [Lire la suite]
29 septembre 2017

Ce que j'avais à dire :

Ce soir, j'ai la gorge nouée par la tristesse et par le désir de me retirer à tout jamais de ce monde pour lequel je ne suis pas fait. Pour avouer l'entière vérité, cet après-midi, j'avais l'intention de me plonger plusieurs heures dans la poursuite de la rédaction de mon ouvrage sur les origines idéologiques et ésotériques du Nazisme. J'arrive au terme de l'un de ses chapitres d'introduction : un bref historique de l'antisémitisme européen depuis 2000 ans. Plus que quelques dizaines de lignes de notes diverses et variées à y... [Lire la suite]
12 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 166 à 168 ; Tout cela n'est pas bien sérieux, première partie :

Non seulement, je suis outré ; mais je suis également indigné et furieux : ce matin, en ouvrant ma page personnelle Facebook, je me suis aperçu que l'un de mes nombreux contacts me demandait l'autorisation d'y publier un texte personnel. D'habitude, je n'y suis pas hostile. Bien au contraire. Cela prouve qu'il y beaucoup de personnes – issues de lieux, de milieux sociaux ou professionnels, divers et variés – qui lisent et s’intéressent aux exposés, aux réflexions philosophiques, sociales, politiques, religieuses, etc. que... [Lire la suite]
11 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 123 à 125 ; les Paradoxes du Phénomène Religieux, troisième partie :

Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? Je n'ai pas à juger notre monde. Il est tel qu'il est, avec ses bons et ses mauvais cotés. Comme chaque époque ou chaque civilisation a eu ses bons et ses mauvais cotés. C'est ainsi, et malgré tous les efforts de ceux et de celles qui souhaitent nous faire revenir en arrière, c'est impossible. Ils n'y réussiront pas. Et les personnes qui s'y sont déjà essayé par le passé, ont toutes échoué ; et le plus souvent, en provoquant des conflits majeurs, et au final, en étant emportés par ces... [Lire la suite]