12 octobre 2017

Droit de réponse à ma maman :

Si je me permets, aujourd'hui, de compléter mes textes précédents concernant les relations difficiles que j'entretiens depuis un certain temps avec ma famille, c'est pour faire suite au commentaire de ma maman de ce matin. En effet, elle a rédigé une petite phrase au bas de mon dernier récit évoquant ce sujet. Je cite : « Comment pouvez-vous me juger sans me connaître si ce n'est par les écrits de mon fils ??? ». Ma maman a tout à fait raison. J'abonde entièrement dans son sens vis-à-vis de ce propos. Et je... [Lire la suite]

05 octobre 2017

Mémoires, pages 50 à 52 / 311

Durant ces années là, mes grands-parents n'ont passé que quelques semaines par an au sein de notre demeure familiale. Le reste du temps, ils ont logé en proche banlieue parisienne, dans une maison qu'ils ont fait construire à leur retour d'Afrique. Le siège de leur entreprise – où ils étaient la plus grande partie de leurs journées – était basé en plein centre de la capitale. Ils quittaient leur foyer très tôt et revenaient très tard. Ils n'avaient que le week-end pour se ravitailler en nourriture au supermarché ou aux halles en... [Lire la suite]
29 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 321 à 322 ; Je suis furieux, Quatrième partie :

Et encore, si ce n'était que moi, je serai moins en colère. D'accord, elle ne s'est pas un instant intéressé à ma production. Et pourtant, elle est nombreuse ; je publie des textes tous les jours. Elle est occupée par la rédaction de ses propres œuvres, je peux le comprendre et l'accepter. Mais quand on y songe, cela veut dire que les autres, si ce n'est ceux et celles sur lesquels elle se penche, ne sont pas dignes de sa mansuétude. Les centaines ou milliers de collègues – qu'ils aient du succès ou non -, qui travaillent dur... [Lire la suite]
29 septembre 2017

Mémoires, pages 48 à 50 / 311

Souvent, à la saison froide, mon arrière grand-père nous préparait des gaufres pour quatre heures. Je le revois encore, penché au-dessus de sa cuisinière à gaz le couvercle refermé. S'activant autour de son gaufrier antique, moi et ma sœur – mon cadet ne les a pratiquement pas connu – assis à la table de la cuisine. A travers la fenêtre, le ciel était bas. De gros nuages noirs s'accumulaient derrière l'horizon. La plaine disparaissait sous un tapis de neige. En y songeant, j'ai l'impression que c'était il y a mille ans, tellement... [Lire la suite]
25 septembre 2017

Mémoires, pages 46 à 48 / 311

Ma grand-mère est une nostalgique de ses « Années Africaines ». Autant, j'ai l'impression que mon grand-père a souffert de son retour en France, mais a à peu près fini par réussir à tourner la page, autant ma grand-mère ne l'a pas réellement accepté. C'est pour cette raison – entre autres – qu'elle ne s'est pas véritablement attaché à notre domicile familial du Doubs. C'est pour ça que, parfois, telle une provocation ou une pique destinée à ma mère ou à ses petits-enfants, elle explique « qu'elle a l'intention de... [Lire la suite]
22 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 302 à 304 ; Foi et libre arbitre, seconde partie :

Celui ou celle qui part de ce principe en me lisant – ou en lisant quiconque ici ou ailleurs – commet une terrible erreur ; pire, une faute effroyable et dangereuse. Chacun, je le répète, à son libre arbitre. Chacun peut interpréter, accepter, refuser, critiquer, adhérer, s'inspirer, ignorer, les textes que je partage ici et ailleurs. Il en est de même pour n'importe quel livre, œuvre diffusée sur Internet, pour n'importe quel reportage, documentaire, information, etc. à laquelle chacun et chacune a accès. Il faut garder... [Lire la suite]

21 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 300 à 302 ; Foi et libre arbitre, première partie :

Je suis heureux de constater que mon article d'hier – un peu plus court que d'habitude, j'en conviens – concernant le fait que les différences nous enrichissent mutuellement, a un beaucoup de succès. Mais aussi, que beaucoup de commentaires de personnes également convaincues que nos différences nous apportent les uns aux autres, davantage qu'elles nous éloignent, l'ont initié. Toujours dans cette optique, j'aimerai m'étendre sur un aspect que j'ai déjà légèrement abordé dans des textes antérieurs, mais qui n'est pas assez pris en... [Lire la suite]
14 septembre 2017

Mémoires, pages 42 à 44 / 311

C'est d'ailleurs pour cette raison que le jour où je lui ai menti pour qu'elle me donne un billet de cent francs – une somme non négligeable en 1986 ou 1987 -, je n'étais pas fier. C'était quelques semaines après la rentrée scolaire. Il pleuvait averse. Et comme d'habitude, le jour précédent, je m'étais rendu dans la petite librairie se trouvant sur le trajet du lycée. De nouveaux livres dont vous êtes le héros venaient d’être publiés. Je ne possédais pourtant pas assez d'argent de poche pour les acquérir. Et j'ai dit au vendeur... [Lire la suite]
13 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 289 à 290 ; De ce que je partage au travers de mes textes philosophiques, première partie :

Certains et certaines ont beau critiquer la longueur de mes textes, il est intéressant de noter que chaque fois que j'en publie un ici ou ailleurs, le nombre de personnes qui souhaitent m'accueillir parmi leurs contacts grandit. Ainsi, hier, une dizaine se sont manifesté à moi dans cette intention. La fois précédente – il y a plus d'une semaine maintenant -, les proportions étaient à peu près équivalentes. A chaque fois, je reste interloqué par la quantité des personnes qui désirent, dès lors, en savoir davantage sur ma philosophie... [Lire la suite]
06 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 283 à 284 ; Conscience universelle, première partie :

Il me semble que l'une des choses les plus difficiles au monde est de creuser au plus profond de soi-même. Je suis sûr que l'une des choses les plus ardues dans l'existence d'un individu est de se livrer aux autres sans avoir peur d’être critiqué, moqué, rejeté, violenté, ou blessé. Je suis certain que l'un des exercices les plus exténuant est de se dévoiler aux autres tel que l'on est en réalité : avec ses forces et ses faiblesses, ses joies et ses tristesses, ses bonheurs et ses malheurs, ses réussites et ses échecs… Je suis... [Lire la suite]