27 juin 2019

Adieu :

Je me retire. Désormais, je ne publierai plus que des textes épisodiquement. Car, à chaque fois que j'en aurai terminé un sur l'entre-deux-guerres, je le partagerai ici. Sinon, je disparais. Le reste - les émotions, les sentiments, les relations, les échanges - n'est qu'illusion et désenchantement. Je suis écrivain et historien. Rien d'autre, rien de plus. Les résidus épars de qui je suis, de ce que je suis, de ce que je rêve, de ce que je construis, de ce qui me touche, de ce qui me blesse, etc. n'intéresse personne. Nous vivons... [Lire la suite]

23 mai 2019

Loin :

Tous ces rêves, tous ces espoirs, tous ces projets, que je dissimule aux tréfonds de mon cœur et de mon âme, et que vous ne voyez pas. Pire : que vous ne soupçonnez pas, que vous n'imaginez pas. Tous ces cheminements intérieurs que je retranscris à l'encre de mes émotions et de mon humanité, que nul(le) ne perçoit. C'est lorsque, chaque jour, je m'assied devant le clavier de mon ordinateur, que mes doigts y pianotent fiévreusement afin de retranscrire les images couvrant ma mémoire ou cet univers intime en perpétuelle mutation, que... [Lire la suite]
21 mai 2019

J'écris :

Et maintenant, je me replonge dans la rédaction de mes Chroniques Personnelles. Je me replonge dans ces souvenirs que je mets par écrit comme un témoignage de ce que fut mon existence, de ce qui m'a conduit jusqu'ici. Et j'oublie ces personnes en qui j'ai cru, aux cotés desquelles j'aimerai être pour avoir le privilège et l'honneur d'un trouver un minimum de bonheur et de joie de vivre en leur compagnie. Ce dont je suis indigne il semblerait... J'écris...
20 mai 2019

Plusieurs choses aujourd'hui :

Bien sûr, j'ai été extrêmement touché et ému des commentaires liés à mes deux derniers textes concernant mes interrogations sur la pertinence, dans bien des domaines, de poursuivre mon aventure relationnelle, littéraire, sur Facebook.   A y explorer les myriades d'aspects de notre civilisation passé, présente, et en devenir. A y tenter d'y comprendre l'Humain, dans toute sa diversité, sa richesse, sa complexité. A y offrir humblement un peu des connaissances et des réflexions philosophiques que j'ai creusées au... [Lire la suite]
13 mai 2019

Mon corps, ma malédiction :

Ici, il y a quelques femmes qui m'attirent irrésistiblement. Elles me captivent, elles me charment, elles embrasent mon cœur et mon âme inexorablement. Je n'y peux rien, c'est plus fort que moi. C'est au-delà de mes émotions et de ma volonté. Elles dévastent tout sur leur passage. Elles triomphent de tous les combats que je mène pour leur résister. Et pourtant, aucune d'elle n'est consciente des émois qu'elles suscitent en moi...   Alors, souvent, dans le silence et la solitude, je pleure. Alors souvent,... [Lire la suite]
16 avril 2019

Jour de deuil, première partie :

Normalement, aujourd'hui, je me destinais à la pour suite de la rédaction de mes "Chroniques Personnelles". Cependant, du fait du drame que nous avons vécu hier soir en direct, et qui a bouleversé les parisiens, les français, le monde entier, je me devais de réagir. Cependant, au préalable, j'aimerai mettre un certain nombre de choses au point :   Je ne me sens plus véritablement à ma place sur Facebook. En effet, désormais, tous ceux et toutes celles qui me suivent, qui lisent plus ou moins régulièrement mes... [Lire la suite]

15 avril 2019

Je rève...

Je rêve d'un jour où je ne serai plus seul. Je rêve d'un jour où les personnes que je chéris viendront vers moi sans que j'aie besoin de les solliciter. Je rêve d'un jour où elle me diront "viens", ou "je viens" pour profiter ensemble d'instants précieux, privilégiés, à partager. Je rêve de convivialité, de rires, d'hospitalité, d'humanité. Je rêve d'entendre "tu es le bienvenu à mes cotés ; aux cotés des miens, au sein de cette matérielle réalité.   Je rêve d'un jour où je n'aurai plus besoin d'avoir peur d'être... [Lire la suite]
14 avril 2019

Dimanche 14/04/2019 :

Chaque jour, j'espère un mot, un geste. Chaque jour, je rêve d'un "je viens à toi ; je te consacre un peu de mon temps pour te rencontrer, pour affermir notre lien, notre amitié." Mais rien. Rien d'autre que le vide, le néant. Et je pleure chaque jour des larmes amères. Des larmes parce que j'ai froid, je suis seul. Parce que la solitude et le silence m'entourent quotidiennement.   Alors, je fuis ce monde, cette humanité, qui ne veulent pas de moi. Alors, je me plonge dans mes livres ; je rédige des textes, des... [Lire la suite]
13 avril 2019

Fuir cette humanité :

Je me sens si seul face à cette normalité à laquelle je n'appartiens pas. Je me sens si abandonné face à un monde indifférent à la singularité. J'ai l'impression d'être un monstre, un phénomène de foire, une ignominie de la nature. J'ai le sentiment d'être une obscénité, un objet de répulsion à fuir comme le plus vil des démons ; dont l'existence même doit être cachée, oubliée, niée, réprouvée.   Je suis si seul que pour l'immense majorité des hommes et des femmes que je connais, ce statut est un précepte qui est... [Lire la suite]
12 avril 2019

Tout ça pour ça :

Entreprendre des recherches historiques, philosophiques, idéologiques, théologiques, mythologiques - mes domaines de prédilection avec quelques autres - est l’œuvre de toute une vie.   Analyser, décortiquer, approfondir, en décrypter tous les aspects, est un labeur de chaque instant. Les retranscrire, les rédiger pour que le résultat en soit compréhensible, facile à lire, est épuisant. Ôter de chaque texte ses lourdeurs, ses longueurs, ses vocables trop souvent employées, est un sacerdoce. En enlever les fautes... [Lire la suite]