17 juillet 2019

Pauvres Inconscients :

C'est incroyable comme l'Homme a tendance à imaginer que le monde dans lequel il vit, que la civilisation qui est la sienne actuellement, est immuable, inébranlable, impérissable. Du reste, il en a toujours été ainsi depuis les premiers Ages de l'Humanité. C'est en usant de ce postulat que se sont érigés les nations, les empires d'hier et d'aujourd'hui, les religions antiques ou présentes. Et pourtant, rien n'est définitif. La leçon lui a été administrée bien des fois, et jamais il ne l'a retenue. L'Homme se croit immortel, plus... [Lire la suite]

13 juillet 2019

Chapitre Quatre, 1920, Weygand au secours de Varsovie :

Les Polonais ont profité de la guerre civile qui sévit encore en Russie pour pénétrer en Ukraine, en avril 1920, afin d'y donner la main au chef autonomiste Petliora. Ils s'emparent de Kiev, mais la Russie réagit vivement. L'Armée rouge contre-attaque, refoule les Polonais, et arrive en juillet aux portes de Varsovie. L'Angleterre, dont le Premier ministre Lloyd George n'éprouve pas une grande sympathie pour la Pologne, incite le maréchal Pilsudski à se montrer conciliant, mais la France n'est pas dans les mêmes dispositions.... [Lire la suite]
06 juillet 2019

Chapitre Trois, 1920, Le malheureux président Deschanel :

Paul Deschanel vient de succéder à Raymond Poincaré. Ses contemporains se plaisent à remarquer sa prestance, son élégance, son affabilité, ses manières courtoises, l'égalité de son humeur : « Il portait la redingote comme le marquis de Prola, son plastron de satin noir venait de chez Charvet. Sa faveur mondaine, la façon dont le « Gaulois » et le « Soleil » le louaient, sa réputation de comédien de salon exaspéraient les jacobins. Mais qu'opposer à un prince qui, entre diverses élégances, avait eu... [Lire la suite]
26 juin 2019

Chapotre Deux, 1920, l'Allemagne paiera :

  Voté en 1914, l’impôt sur le revenu fut appliqué seulement et progressivement à partir de 1917, trop tard pour avoir un effet déterminant sur le financement de la guerre. Un sixième environ des dépenses fut couvert par l’impôt. Par crainte d'impopularité les gouvernements successifs hésitèrent à l'augmenter et préférèrent en rejeter le poids sur les générations suivantes, grâce aux moyens classiques, recours aux avances de la la Banque de France, emprunts publics, emprunts extérieurs… La circulation des billets était passé... [Lire la suite]
22 juin 2019

Chapitre Un, 1919 - 1920 - le Tigre battu :

  Clemenceau était fatigué, il dormait à peine une heure par nuit. Cependant, il ne prit pas de vacances. Un labeur écrasant attendait encore cet homme de soixante-dix-huit ans : établir les traités qui fixeraient le sort des Balkans et régleraient la succession des Hasbourgs ; faire ratifier celui de Versailles ; présider au renouvellement des assemblées législatives et municipales dont le mandat était expiré depuis longtemps. Hélas ! Il ne devait pas retrouver le support d'une espérance générale comme en... [Lire la suite]
30 mai 2019

Lynchage

Je suis pris de nausée et de répugnance lorsque je vois la haine et la violence qui se déverse à l'encontre de Daniel Cohn-Bendit depuis Dimanche soir. Comment les personnes qui s'expriment à son propos peuvent-elles tomber aussi bas en matière d’ignominie, de ressentiment, de malveillance, de sauvagerie. Quand je les entend s'exprimer à son sujet, j'ai l'impression de faire face à des animaux féroces, de bêtes assoiffées de sang, prêtes à le lyncher, à le tuer... Évidemment, il est plus simple et plus facile de déverser sa... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

28 mai 2019

Une infime fraction des leçons que j'ai tiré des élections européennes du Dimanche 26 Mai 2019 :

Je sors brièvement de mon silence, avant de retourner à la rédaction de mes Chroniques Personnelles :   Comme de nombreux français j'imagine, vous avez assisté à l'altercation en direct sur TF1 entre G. Collard et D. Cohn-Bendit. Et à ce que j'ai pu constater depuis sur les réseaux sociaux, ça en fait rire certains, ça en consterne d'autres. D'ailleurs, ceux qui s'en indignent ne mentionnent pas que c'est G. Collard qui s'en est pris à Cohn-Bendit, et non le contraire. Ce qui prouve qu'il s'agit là avant tout... [Lire la suite]
27 mai 2019

Je ne sais plus :

Bien sûr, je pourrais longuement m'étendre sur le résultat des élections européennes d'hier soir. Bien sûr, je pourrais modestement - à mon niveau - tenter d'en décrypter et d'en analyser, les causes et les conséquences. Et Dieu sait que les aspects en sont nombreux ; que chacun suscite interrogations, inquiétudes, incompréhensions pour certains et certaines ; sentiment de joie, de victoire, de progrès, pour d'autres.   Oui, je le pourrais. Aisément, car les mots qui retranscrivent mes pensées sur ce sujet, se... [Lire la suite]
25 mai 2019

Seul :

Aujourd'hui samedi, je me sens seul et abandonné. Depuis Jeudi soir, je n'ai plus de nouvelles de ma sœur de cœur, ni par sms ni sur Facebook. J'en suis profondément triste, affligé.   Je sais qu'actuellement son travail lui prend beaucoup de temps et d'énergie. Je sais qu'elle est en permanence sollicitée de partout. De plus, sa famille également, a besoin d'elle ; c'est son refuge. Les instants qu'elle passe avec elle - ils sont rares et précieux - sont des instants privilégiés auxquels elle se consacre... [Lire la suite]
23 mai 2019

Loin :

Tous ces rêves, tous ces espoirs, tous ces projets, que je dissimule aux tréfonds de mon cœur et de mon âme, et que vous ne voyez pas. Pire : que vous ne soupçonnez pas, que vous n'imaginez pas. Tous ces cheminements intérieurs que je retranscris à l'encre de mes émotions et de mon humanité, que nul(le) ne perçoit. C'est lorsque, chaque jour, je m'assied devant le clavier de mon ordinateur, que mes doigts y pianotent fiévreusement afin de retranscrire les images couvrant ma mémoire ou cet univers intime en perpétuelle mutation, que... [Lire la suite]