24 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 48 à 49 ; Qu'est-ce-que la Vérité, première partie :

Il est malheureux de constater que, dès que l'on s'interroge sur la religion – et sur l'Islam en particulier -, les croyants de tous bords se sentent agressés, humiliés, insultés. On a le sentiment que leur foi a plus d'importance que leur raison. On a l'impression que leur dévotion efface leur individualité ; qu'elle les soumet irrémédiablement sans possibilité de partager autre chose que leur conception de la vérité. Tenter de leur expliquer que leur vision du monde, de l'univers, de la place de l'Homme à l'intérieur de ces... [Lire la suite]

23 mai 2017

L'Attentat de Manchester :

Ce matin, je n'avais pas encore allumé mon ordinateur – je m’apprêtais à prendre mon petit déjeuner – que j'ai reçu un SMS provenant de cette amie journaliste à laquelle j'ai déjà fais allusion à quelques reprises dans de précédents articles. Je le répète : je ne peux ni révéler son nom, ni faire état des informations qu'elle me communique. Elles sont confidentielles. Par ailleurs, il s'agit d'une personnalité connue du grand public qui tient à préserver son intimité et sa tranquillité. C'est pour cette raison que, depuis des... [Lire la suite]
19 mai 2017

De Deiteus Mythica, pages 788 à 790 / 1803 :

Péninsule Balkanique, Xème siècle :   En 930, les Qarmates de Bahreïn attaquent à leur tour la Mecque et emportent dans leur île la Pierre noire, qu’ils ne rendent que vingt ans plus tard. Et en 931, Al-Battânî, savant arabe, effectue des recherches sur le sinus, la tangente et la circonférence de la Terre. Tandis qu »Al-Razi développe les hôpitaux et la pharmacie.   Vers 970, les Bogomiles – ou « Patariens » - arrivent en Bulgarie. Or, les Bogomiles sont des Dualistes et des Gnostiques qui croient... [Lire la suite]
17 mai 2017

De Deiteus Mythica, pages 787 à 788 / 1804 :

Germanie, Xème siècle :   Si, après la mort de Charles le Gros, en 888, quatre souverains ont porté ce titre, ils n’ont pas été des Carolingiens, et leur pouvoir a été limité à la protection d’une papauté menacée, dans Rome même, par les rivalités de l’aristocratie locale.   Originaires de l’Est de l’Empire Carolingien, les souverains Saxons voient, au cours de cette période, leurs possessions épargnées par les grands flux d’envahisseurs ; depuis le temps du duc Liudolf, ils sont les plus puissants princes de... [Lire la suite]
11 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 46 à 48 ; Si Dieu existe, troisième partie :

Personnellement, j'ai assez longuement et profondément étudié l'origine de tous ces mythes, j'ai assez lu ces livres saints, pour déceler derrière la plupart de leurs textes ces fondamentaux plurimillénaires. Quant à ma foi personnelle, si je crois en quelque chose de plus grand que moi, jamais je ne lui donnerai de nom. Jamais je ne me référerai à ces livres afin d'ancrer mes convictions. C'est par l'étude de la diversité et de la multiplicité des vérités et des incertitudes modelées par notre monde et notre univers, que je me forge... [Lire la suite]
11 mai 2017

De Deiteus Mythica, pages 782 à 783 / 1804 :

A une époque où l’Eglise est avilie et où prévalent les valeurs seigneuriales et guerrières, Cluny restaure la dignité des clercs, en donnant « l’image d’une société de seigneurs vivant dans la prière et l’obéissance ». Au Xème siècle d’ailleurs, les temps se font moins violents. Rollon, le fier Normand, signe la paix avec le roi de France Charles III le Simple et reçoit le baptême ; le comte d’Avignon, Guillaume le Libérateur, bat les Sarrasins, qui mettent un terme à leur occupation de la Provence ; quant à la... [Lire la suite]

10 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 45 à 46 ; Si Dieu existe, seconde partie :

Personnellement, je ne sais pas si Dieu existe. Et si j'avais envie de le savoir, ce n'est pas un livre saint – de quelque religion dont il soit issu – que j'utiliserai pour élaborer ma foi. Par ailleurs, j'ai lu et ai longuement étudié les livres saints des trois grandes religions monothéistes de notre monde – Torah, Bible, Coran. C'était lorsque j'étais chercheur à la Bibliothèque Nationale, et que j'ai écris une thèse de plus de 1800 pages sur les grands mythes fondateurs de la civilisation humaine. Or, s'il y a un fait – parmi... [Lire la suite]
09 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 43 à 45 ; Si Dieu existe, première partie :

Il est navrant, et même terrifiant, que, dès que l'on touche au Coran, à la fois musulmane, ou à ses traditions, ceux et celles qui « croient » se crispent et ne supportent pas aucune critique, ou aucune réflexion sensée. Ils arc-boutent sur les textes dont ils ont été instruits depuis leur plus tendre enfance. Ils les défendent sans jamais faire appel à leur raison où ce que la science, l'histoire, la philosophie, ou toute autre connaissance leur indique. Pire encore, beaucoup refusent ces dernières de toutes leurs forces,... [Lire la suite]
09 mai 2017

De Deiteus Mythica, pages 780 à 782 / 1804 :

Espagne, Xème siècle :   Abd Al-Rahman règne sur l’Emirat de Cordoue de 912 à 961. Il transforme celui-ci en Califat et prend lui même, en 929, le triple titre de calife, de « Prince des Croyants » – « Almir al Mu’minin » et de « Combattant Victorieux pour la religion de Dieu » - « Nasir li-dini Allah ». Et ses raids, entre autres à Saint Jacques de Compostelle, brisent l’élan de reconquête des chrétiens.   Or, à la même époque, le califat de Cordoue attire les esprits... [Lire la suite]
08 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 41 à 43 ; Une autre Humanité, première partie :

De mon point de vue, l'Art d'écrire affûte sa capacité à penser, à réfléchir, à philosopher. Autour de moi, parmi ceux et celles que je côtoie au sein de ma Réalité quotidienne, il y en a qui estiment que "philosopher" est comparable au fait de se plaindre, de se lamenter, de ressasser le passé. Il est vrai que ces derniers temps, j'ai beaucoup écris sur les épreuves de toutes sortes que la vie m'a infligée depuis que je suis enfant. Et encore, je n'ai pas tout dis. Je suis farouchement convaincu qu'il n'y a qu'en mettant des mots sur... [Lire la suite]