12 octobre 2017

Droit de réponse à ma maman :

Si je me permets, aujourd'hui, de compléter mes textes précédents concernant les relations difficiles que j'entretiens depuis un certain temps avec ma famille, c'est pour faire suite au commentaire de ma maman de ce matin. En effet, elle a rédigé une petite phrase au bas de mon dernier récit évoquant ce sujet. Je cite : « Comment pouvez-vous me juger sans me connaître si ce n'est par les écrits de mon fils ??? ». Ma maman a tout à fait raison. J'abonde entièrement dans son sens vis-à-vis de ce propos. Et je... [Lire la suite]

05 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 338 à 340 ; Pourquoi je ne "crois" pas, troisième partie :

Un troisième fait à souligner, est celui qui se rattache à la philosophie. Depuis que l'Homme a vu sa conscience de soi et de son environnement se développer, il a commencé à se poser des questions sur lui, sur sa place au sein de ce monde, de cet univers ; quel était le but de la vie, qu'y avait-il après la mort ; qu'y avait-il avant. Pourquoi le monde est-il ainsi, etc. Ces questions sont légitimes, naturelles, fondamentales même. Avant que nos connaissances scientifiques, de plus en plus poussées et pointues au fil des... [Lire la suite]
02 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 333 à 334 ; Le Droit à la différence, seconde partie :

Et, si aujourd'hui, ce sont les Gays, les handicapés, les trop petits, les trop grands, les trop gros, les filiformes, etc. qui en sont les victimes, demain, ce sont peut-être tous ceux et toutes celles qui sont déclarés différents par l'idéologie à laquelle ils se rattachent. Hitler n'a pas mieux fait lorsqu'il a déclenché l'opération T4 à l'aube de la Seconde Guerre Mondiale. C'est un épisode peu connu de l'Histoire de cette période, mais dont j'ai étudié certains des aspects à l'occasion de la rédaction de mon ouvrage sur les... [Lire la suite]
29 septembre 2017

Ce que j'avais à dire :

Ce soir, j'ai la gorge nouée par la tristesse et par le désir de me retirer à tout jamais de ce monde pour lequel je ne suis pas fait. Pour avouer l'entière vérité, cet après-midi, j'avais l'intention de me plonger plusieurs heures dans la poursuite de la rédaction de mon ouvrage sur les origines idéologiques et ésotériques du Nazisme. J'arrive au terme de l'un de ses chapitres d'introduction : un bref historique de l'antisémitisme européen depuis 2000 ans. Plus que quelques dizaines de lignes de notes diverses et variées à y... [Lire la suite]
08 septembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 284 à 286 ; Conscience universelle, seconde partie :

Néanmoins, je n'en n'ai cure. Encore une fois, je le revendique pleinement, qu'on l'accepte ou non, qu'on sois d'accord avec moi ou non. Et tant pis si les hommes et les femmes qui tentent de me faire plier sous leur joug me détestent ou s'acharnent sur moi. Ils ne me font pas peur. Je les plains davantage que je ne les méprise. Car la seule rhétorique qui prévaut à mes yeux, dans ce cas comme dans tous ceux me concernant cités précédemment, c'est celle qui se rattache à l'intellect, à la raison, et à la connaissance. C'est celle... [Lire la suite]
04 septembre 2017

Interlude :

Depuis quelques jours, à la fin de mes publications quotidiennes de "De Deiteus Mythica", je préviens que je ne diffusera peut-être plus mes textes dans un avenir plus ou moins proche. En effet, comme je l'ai spécifié dans ma vidéo "ce que je souhaitais vous dire" récemment, cette situation d'isolement me pèse de plus en plus. Peut-être n'en n'avez vous pas conscience, peut-être est-ce insignifiant, futile, négligeable à vos yeux. Pour moi, ce ne l'est pas. Bien au contraire, il n'y a rien de plus destructeur, cauchemardesque,... [Lire la suite]

26 août 2017

Brèves Philosophiques, pages 269 à 271 ; De l'Education de nos enfants, première partie :

Je me doutais que mon texte sur l’Éducation allait faire réagir de cette manière, c'était inévitable. Mais souvenez vous "d'avant", quand les écoles n'étaient pas mixtes, lorsque les femmes n'avaient pas accès à la même forme de scolarité que les hommes, où elles étaient sous la tutelle de leur père, puis de leur mari. O elles n'avaient pas droit d'avorter ou d'avoir de compte en banque sans l'autorisation de leur tuteur ; où leur formation était destinée à les préparer à devenir des femmes au foyer, des épouses et des mères... [Lire la suite]
23 août 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 871 à 872 / 1803

Raymond VII se révolte une nouvelle fois en 1242, avant de se soumettre définitivement à Louis IX. En effet, les excès de l’Inquisition rallument la guerre en Languedoc, où deux inquisiteurs sont assassinés, à la veille de l’Ascension par des Cathares descendus de Montségur.   Dès lors, près d’un millier de Parfaits s’enferment dans la place forte, alors que celle-ci, bâtie sur un piton rocheux, est capable de résister à toutes les attaques.   Le siège de la forteresse de Montségur débute au mois de Mai 1243. Les... [Lire la suite]
10 août 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 861 à 863 / 1803

Japon, XIIème siècle :   A partir de 1123 commencent des luttes violentes entre les clans rivaux des Taira et des Minamoto. Ces derniers se sont fait remarquer dès la fin du siècle précédent en combattant des chefs rebelles à l’Empereur, se forgeant ainsi une réputation de protecteurs du trône. Les Taira, eux, contrôlent les provinces occidentales et occupent de nombreuses fonctions officielles. Ils sont aussi habiles au combat sur mer que les Minamoto sur terre.   Les deux lignées s’affrontent à trois reprises. En... [Lire la suite]
07 août 2017

Mémoires, pages 21 à 23 / 311 :

Aujourd'hui, j'y suis davantage réceptif. Mais je suis toujours très sélectif en ce qui concerne les textes de Science-Fiction que j'apprécie. C'est la même chose pour la Fantasy, bien que j'y sois plus à l'aise en tant que lecteur. J'étais sur le point de quitter les lieux, insatisfait des publications que mes yeux venaient de parcourir, lorsque l'une d'elles m'a soudainement captivée. Malgré ma concentration, elle avait échappé à mon regard. Ce qui a tout d'abord mon attention tout d'abord, c'est son frontispice :... [Lire la suite]