17 août 2017

Mémoires, pages 29 à 31 / 311

Le meilleur moyen d'échapper à mes obligations a été de demander à pouvoir rejoindre le rayon des jouets ou des livres. Il était fréquent que mes grands-parents – mon grand-père surtout – me concédait l'achat d'un Lego, d'un Playmobil ou d'un roman de mon age. Ils m'allouaient une somme à ne pas dépasser. Je courais vers linéaire consacré à ces divertissements. J'y restais jusqu’à ce qu'ils aient terminé d'en faire le tour et d'avoir rempli leurs caddies. Puis, ils venaient m'y chercher avant de se rendre à la caisse afin de payer... [Lire la suite]

15 août 2017

Mémoires, pages 28 à 29 / 311

  Quoiqu'il en soit, il ne nous a jamais accompagné jamais aux courses. Il ne nous a jamais escorté dans n'importe quelle sortie familiale du reste. Il a été très rare que mon père vienne avec nous au cinéma ou pour se promener en ville. Étant un gros fumeur, il ne supportait pas les lieux où sa liberté de consommer du tabac – environ deux paquets quotidiens - était restreinte. Ou alors, il nous quittait tous les quart-d'heure afin de s'enfiler sa dose de nicotine. C'était donc une situation plutôt gênante quand nous étions au... [Lire la suite]
13 août 2017

Mémoires, pages 26 à 28 / 311 :

Puis, je me suis résigné à reprendre le cours de mes lectures habituelles. Un pincement au cœur, je me suis replongé dans les textes de la Bibliothèque Rose, de la Bibliothèque Verte, etc. Pourtant, désormais, je leur trouvais moins de saveur. Je les sondais avec moins de ferveur et de passion. Quelque part dans mon esprit, dissimulé dans les profondeurs de mon âme, s'inscrivait en lettres d'or et d'argent la Chronique de cette période ahurissante où « le Sorcier de la Montagne de Feu » s'est imposé à moi ; où il a... [Lire la suite]
11 août 2017

Mémoires, pages 25 à 26 / 311 :

Pour ma part, la lecture de ce livre a été une véritable révélation. Je ne le savais pas encore, mais elle venait de modifier mon parcours personnel. Elle allait lourdement peser sur l'homme en devenir qui sommeillait en moi. Je m'y suis appliqué en toute honnêteté. Chacune des consignes rédigé au terme de chacun des paragraphes, je les ai fidèlement suivi. Quand je devais lancer les dés afin d'affronter un des monstres qui hantaient les corridors et les salles de la Montagne de Feu, je changeais de position dans mon lit afin... [Lire la suite]
09 août 2017

Mémoires, pages 23 à 25 / 311 :

  Le soir même, après avoir dîné, je me suis mis au lit vers 20h30, comme il était de coutume. Mes parents – ma mère surtout – estimaient que c'était l'heure la plus adéquate pour aller se coucher à un préadolescent de douze à treize ans. Je ne dis pas que je n'aurai pas préféré rester au salon pour regarder la télévision plus longtemps. D'ailleurs, lors des vacances scolaires, mon frère, ma sœur et moi retournions dans notre chambre plus tard ; sauf mon cadet au cours de ses jeunes années évidemment. Ma mère le conduisait... [Lire la suite]
07 août 2017

Mémoires, pages 21 à 23 / 311 :

Aujourd'hui, j'y suis davantage réceptif. Mais je suis toujours très sélectif en ce qui concerne les textes de Science-Fiction que j'apprécie. C'est la même chose pour la Fantasy, bien que j'y sois plus à l'aise en tant que lecteur. J'étais sur le point de quitter les lieux, insatisfait des publications que mes yeux venaient de parcourir, lorsque l'une d'elles m'a soudainement captivée. Malgré ma concentration, elle avait échappé à mon regard. Ce qui a tout d'abord mon attention tout d'abord, c'est son frontispice :... [Lire la suite]

01 août 2017

Un homme, un fils :

Parfois, j'aimerai écrire ce que j'ai sur le cœur, mais je ne le peut pas. Ce n'est pas une question de savoir manier la langue française ou non. Ce n'est pas, non plus, une question de savoir exprimer ce que je ressens. C'est uniquement le fait que ce sont des choses qui remontent tellement, qui sont tellement profondément enfouie au fond de mon âme, de mon cœur, et de mon corps, qui me brisent, qui me détruisent, qui mettent tellement mes chairs à vif, qu'elles en sont presque impossibles à décrire ou à détailler. Aujourd'hui, je... [Lire la suite]
30 juillet 2017

Mémoires, pages 18 à 20 / 311 :

Je n'ai pas vu les choses sous cet angle, bien entendu. Ce qui était le plus important pour moi à ce moment là, c'est qu'ils puissent m'offrir le jeu dont j'avais envie. Je n'ai pas imaginé les implications familiales et les conflits latents que cette générosité plus ou moins calculée a engendré. J'étais loin de tout cela, moi qui vivait la plupart du temps reclus dans ma chambre avec mes quantités phénoménales de Legos, ou mes amoncellements de Playmobils dans le jardin. Ils m'ont permis de m'évader d'une sphère scolaire qui... [Lire la suite]
29 juillet 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 848 à 849 / 1803

En 1171, plusieurs Alchimistes se rendent compte que, lorsqu’ils expérimentent leur Science, ils doivent tenir compte d’un certain nombre de choses. Tout d’abord, ils doivent tracer autour d’eux, sur le sol, et en cercle, de nombreux hiéroglyphes se rattachant aux signes du Zodiaque. Mais ceux-ci ont une couleur bien déterminée : La première et la septième Maisons du Ciel doivent être en relation avec des idéogrammes blancs ; la seconde et la douzième, des idéogrammes verts ; la troisième et la onzième, avec des... [Lire la suite]
28 juillet 2017

Mémoires, pages 17 à 18 / 311 :

En tout cas, autant j'étais triste, malheureux, blessé lorsque je me rendais au collège, autant mes relations avec mon père et ma mère étaient compliquées, chaotiques parfois du fait de la détérioration progressive des relations de l'un avec l'autre, autant j'étais heureux dans ma chambre. Je m'y sentais à l'abri des vicissitudes de l’extérieur, de la méchanceté et de la bêtise que je côtoyais tous les jours en classe. Je n'y étais pas confronté à la tension qui commençait à monter dans mon environnement familial. C'était le seul... [Lire la suite]