06 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 340 à 341 ; Pourquoi je ne "crois" pas, quatrième partie :

Bref, ces exemples sont innombrables. Je me demande d'ailleurs, en écrivant ces lignes, si après en avoir terminé avec les origines ésotériques et idéologiques du Nazisme, je ne m’attaquerai pas à la rédaction d'un ouvrage sur la genèse des religions, et des liens sociaux, historiques, philosophiques, etc. avec la naissance, puis le développement, de la civilisation humaine. Puisque tant de personnes lisent les textes sur ce sujet que je publie ici ou ailleurs, je me demande s'il be serait pas plus judicieux que j'approfondisse le... [Lire la suite]

05 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 338 à 340 ; Pourquoi je ne "crois" pas, troisième partie :

Un troisième fait à souligner, est celui qui se rattache à la philosophie. Depuis que l'Homme a vu sa conscience de soi et de son environnement se développer, il a commencé à se poser des questions sur lui, sur sa place au sein de ce monde, de cet univers ; quel était le but de la vie, qu'y avait-il après la mort ; qu'y avait-il avant. Pourquoi le monde est-il ainsi, etc. Ces questions sont légitimes, naturelles, fondamentales même. Avant que nos connaissances scientifiques, de plus en plus poussées et pointues au fil des... [Lire la suite]
18 mai 2017

Ecrire sur soi, troisième partie :

Quoi qu’il en soit, ces hommes et ces femmes ne voient qu’une infime part de moi-même au travers de ce que j’écris ici ou ailleurs. Et ce, même si j’y publie quotidiennement des textes. Il y a peut-être trois ou quatre personnes – elles se comptent sur le doigt d’une main – à qui j’ai ouvert davantage qu’aux autres la réalité de mon existence ; qui sont informés du pourquoi et du comment de mes souffrances, de mes peurs, de mes blessures, de mes cauchemars. Mais aussi, de mes joies, de mes fiertés, de mes bonheurs, de mes... [Lire la suite]
14 mai 2017

Ecrire sur soi, première partie :

C’est un exercice très difficile que d’écrire. Et ça l’est encore plus lorsqu’il s’agit d’écrire sur soi. Tout simplement parce que l’on ne peut pas être totalement objectif quant au regard que l’on porte sur soi. Tantôt, on met les meilleurs cotés de sa personnalité en avant. On montre ce qui peut être l’objet d’admiration, d’honneurs, de respect, de joie, ou de bonheur. Tantôt, on met nos souffrances, nos malheurs, nos blessures, nos épreuves, nos désillusions, en avant. Et là, on est regardé avec inquiétude, horreur,... [Lire la suite]
05 mars 2017

Republier "Pour nos enfants" :

Ce soir, je republie un texte que j'ai écris il y a un ou deux ans, je ne me souviens plus exactement. Celui-ci se nomme « Pour nos Enfants » ; il s'agit de l'article dont je suis l'auteur qui apparaît dans ceux parmi les plus populaires de « WeloveWords ».   Pourquoi ? Je ne le sais pas. Mais lorsqu'on ouvre la page de présentation de ce site dédié à la publication de textes d'auteurs inconnus ou peu connus, il est parmi ceux qui sont mis en avant. Comme quoi, mes déboires récents avec une... [Lire la suite]
16 février 2017

Mise au point, septième partie :

Pour les 500 pages d'articles, le contexte est différent. Car, comme pour ce texte que vous avez sous vos yeux, je le rédige d'une traite. Je ne me relis pas, faute de temps. L'écriture de chacun d'eux me prends des heures, et beaucoup d'énergie, de la concentration et énormément d'engagement. Ce n'est pas parce que je n'ai pas de respect pour les personnes qui se penchent pour le résultat que j'en tire. C'est uniquement parce que si je le faisais, je n'aurai plus l'opportunité de poursuivre mon livre en cours d'élaboration sur les... [Lire la suite]

15 février 2017

Changement de cap :

Depuis hier, et les événements qui ont récemment secoué mon existence, j'ai beaucoup réfléchi. Je me suis demandé de quelle manière procéder face à ceux-ci. Et, avec l'aide d'amis, je sais désormais comment je dois réagir. Tout est clair dans mon esprit.   Les actions que j'ai à entreprendre son en cours de réalisation. Certes, il leur faudra un peu de temps pour qu'elles apparaissent au grand jour. Mais, du fait de l'épreuve que je traverse désormais, elles sont nécessaires. Après le premier choc qui m'a un moment ébranlé,... [Lire la suite]
15 octobre 2016

Concernant les prochains jours :

En préambule, je souhaiterai dire ceci à ceux et celles qui ne me suivent que depuis quelques temps. Parce qu'il est vrai que cela faisait un moment que je n'avais pas rédigé de texte de plus de huit pages, comme celui que j'ai publié hier, et intitulé : « Analyse politique personnelle » :   Lorsque je m'attaque à un thème – quel qu'il soit -, je vais systématiquement aussi loin que mes capacités intellectuelles, que mes connaissances, que mes réflexions personnelles, etc. me le permettent. Par exemple,... [Lire la suite]
08 octobre 2016

Mise à nu, quatrième partie :

Autre chose encore. Plus haut, j'ai dit qu'a l'age de six mois, j'ai eu des convulsions qui ont entraîné une hémiplégie partielle du coté droit - mon bras et ma jambe. Durant toute mon enfance et mon adolescence, j'ai fait des séances de kinésithérapie qui m'ont permis de récupérer 80 % de la motricité de mes membres. Durant cette même période, j'ai effectué plusieurs séjours a l’hôpital a cause de nouvelles crises de convulsions qui m'ont paralysé pendant plusieurs semaines ; puis se sont dissipées progressivement. Aujourd'hui,... [Lire la suite]
07 octobre 2016

Réactualisations :

Ce matin, en consultant mon profil Facebook, j'ai bien réfléchi. Et je me suis rendu compte que j'ai créé, il y a longtemps, plusieurs pages et plusieurs groupes qui ne sont pratiquement – voire plus du tout – utilisés. Je pense surtout à « De Deiteus Mythica », version française et version anglaise ; à « Kyndarath », et à « Mémoires d'un enfant des Ages Obscurs ». Dans ces conditions, j'ai décidé de les clôturer définitivement.   En effet, pourquoi les conserver alors que plus personne ne... [Lire la suite]