17 juin 2017

Brèves Philosophiques, pages 87-88 à 90 ; les dessous d'une migration de masse, dernière partie :

  Souffler sur les braises de nos instincts les plus primaires que sont la peur et la méfiance sont des mécanismes de contrôle des populations aussi vieux que la Civilisation humaine. L'Autre, l’Étranger, a toujours été vu comme la source de tous les maux du pouvoir en place. Jadis, ce sont été les Juifs. Durant deux-milles ans, ils ont été les boucs-émissaires de l'Europe. Combien de fois ont-ils été chassés de nos contrées parce qu'ils les gangrenaient ? Du Moyen-Age à nos jours, on les a accusé de vouloir dominer le... [Lire la suite]

06 juin 2017

Pourquoi j'ai décidé de restreindre l'accès à mes textes, seconde partie :

De fait, cette façon de faire en a souvent irrité plus d'un. Il a mis en lumière auprès d'une quantité d'individus parfois pas très recommandable le travail auquel je m'astreins jour après jour. « Les Origines idéologiques et ésotériques du Nazisme », dont je poursuis la rédaction aussi souvent que faisable, est là pour le démontrer. Mes autres articles également. Or, je ne sais pas si vous, lecteur, vous lectrice, qui vous y plongez, en avez totalement conscience, mais c'est un véritable sacerdoce que de rédiger cette... [Lire la suite]
31 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 60 à 62 ; Migrants, tout ce que nous leur devons, cinquième partie :

Le malheur est qu’aussitôt arrivés, on a logé cette première vague de « Migrants » au sein de cités situées en marge de nos grandes métropoles. On les y a parqués. On les a utilisés comme main d’œuvre bon marché et corvéable à merci. On les a employés pour les travaux les plus pénibles, les plus dégradants, les moins bien payés. Après les avoir ghettoïsés, on a facilité leur regroupement familial afin qu'ils ne soient pas tentés de rentrer chez eux ; et ils ont engendré une descendance. Après l'indépendance de leurs... [Lire la suite]
30 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 58 à 60 ; Migrants, tout ce que nous leur devons, quatrième partie :

Or, toute médaille à un revers : c'est parce que cette croissance a été continue, que ces sociétés que l'on n'appelait pas encore « multinationales » se sont développées. Elles ont permis de produire des biens de consommations, de rendre la nourriture plus foisonnante, plus diversifiée, ou provenant de contrées de plus en plus lointaines, par exemple. Elles se sont installées partout où les ressources étaient exploitables. Elles ont modifié leur environnement afin d'en tirer le maximum. Elles les ont transformées,... [Lire la suite]
09 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 43 à 45 ; Si Dieu existe, première partie :

Il est navrant, et même terrifiant, que, dès que l'on touche au Coran, à la fois musulmane, ou à ses traditions, ceux et celles qui « croient » se crispent et ne supportent pas aucune critique, ou aucune réflexion sensée. Ils arc-boutent sur les textes dont ils ont été instruits depuis leur plus tendre enfance. Ils les défendent sans jamais faire appel à leur raison où ce que la science, l'histoire, la philosophie, ou toute autre connaissance leur indique. Pire encore, beaucoup refusent ces dernières de toutes leurs forces,... [Lire la suite]
07 mai 2017

Brèves Philosophiques, pages 40 à 41 ; L'Occident et ses contradictions, troisième partie :

L'Occident est donc, pour toutes ces raisons, et pour bien d'autres encore, aux origines du mal dont il est le jouet. Pour autant, en aucun cas il ne se remettra en cause. En aucun cas il ne s'interrogera sur sa part de responsabilité vis-à-vis de sa déliquescence annoncée. Non, c'est forcément « l'autre », « l'étranger », qui veut sa part de bonheur et de prospérité, qui est le ferment de cette « crise du libéralisme outrancier ».   Il est naturel que « l'homme blanc et bien né »... [Lire la suite]

27 avril 2017

Brèves Philosophiques, pages 26 à 27 ; La Théorie des Races, seconde partie :

Le Juif, l'Arabe, l'Européen, l'Asiatique, l'Amérindien, a tour à tour été victime ou bourreau, impérialiste ou soumis. Aujourd'hui, dans un monde globalisé où l'Homme se sent perdu face aux défis titanesques qui l'attendent afin de s'adapter à un avenir en perpétuelle mutation, il s'accroche à des idées qui le rassurent. Il croit qu'en continuant à marteler que sa "Race" est supérieure à celle de son Frère ou de sa Sœur, que celle-ci à vocation à diriger, il alimente sa peur de la différence. Comme si cette différence était une... [Lire la suite]
22 février 2017

Conclusion sur ce thème :

Par ailleurs, aujourd'hui, j'ai perdu sur Facebook une personne qui m'étais particulièrement chère. En effet, depuis le mois de Septembre dernier, j'étais en contact ici avec une personnalité du petit écran connue du grand public parce qu'on la voit tous les jours à la télévision. Vous comprendrez que je ne peux révéler ni son nom ni sa profession. Je lui ai juré le silence absolu à ce sujet, et je m'y tiendrai, quoiqu'il m'en coute. Au fil des mois et des contacts, nous avons fini par sympathisé. Nous avons partagé beaucoup... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
22 février 2017

Harcèlement sur WeloveWords :

Je tiens à préciser ceci : depuis quelques jours, je fais l'objet d'une attaque en règle d'une personne qui inonde ces deux précédents textes de ses commentaires vindicatifs à mon égard. Comme n'importe lequel des auteurs qui publie ici, j'ai le droit d'éditer ici mes textes sans que des personnes me prennent pour cible parce que je ne suis pas d'accord avec elles, et que mes propos l'indisposent. Je tiens à prévenir : j'effacerai et rééditerai chacun de ces articles autant que nécessaire jusqu’à ce que cette attitude... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
12 décembre 2016

Liberté :

  Enfin, après avoir relancé les « modérateurs » de Facebook deux jours durant, ceux-ci ont levé la restriction qu'ils m'avaient imposé afin d'accéder aux groupes auxquels je collabore habituellement.   En effet, je leur ai écrit trois à quatre fois durant cette période, pour leur expliquer qu'il y avait méprise. Je leur ai dit que je ne suis pas un « faux profil » ; comme, hélas, il y en a tant sur ce réseau social. Pour vous avouer l'entière vérité, moi-même, parfois, je suis sollicité par... [Lire la suite]