23 mars 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1038 à 1041 / 1803

Angleterre, seconde moitié du XVIème siècle : Après la mort d’Henri VIII en 1547, l’Angleterre vit une période de forte instabilité religieuse et politique. Edouard VI engage le royaume dans la voie de la Réforme, mais sa mort, en 1553, remet en question les orientations de l’Eglise d’Angleterre. En effet, Marie Tudor, qui lui succède, est la fille de la première femme d’Henri VIII, et ses sympathies vont à l’Eglise de Rome. Elle veut tenter d’abattre ce Christianisme Réformé qui a, entre autres, permis à son père de répudier sa... [Lire la suite]

16 mars 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1037 à 1038 / 1803

Pourtant, en 1570, après deux ans de violences, l’édit de Saint-Germain en Laye semble assurer le triomphe des « politiques », partisans de la paix civile, regroupés autour du chancelier Michel de l’Hospital et du connétable de Montmorency. Mais ces efforts sont remis en cause par la situation aux Pays-Bas et par la faiblesse du pouvoir : les édits de pacification, qui renoncent à l’axiome « une foi, une loi, un roi », scandalisent les catholiques. De fait, chez les Guises, la haine grandit contre le puissant amiral de Coligny,... [Lire la suite]
25 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 983 à 984 / 1803 :

Afrique Noire, première moitié du XVIème siècle :   L’arrivée des Portugais au Congo produit une vive impression sur les gens de ce pays. Les premières relations entre les arrivants et les indigènes sont marquées par la méfiance. Le navigateur Diogo Cam envoie une ambassade à Nzinga Kouvou, qui est le roi du Congo à ce moment là. Celle-ci tardant à revenir, il repart, emportant sur son navire des chefs locaux pris en otage, qu’il a attiré par la ruse. L’émotion est grande au Congo. Elle l’est davantage lorsque Diogo Cam... [Lire la suite]
17 novembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 944 à 946 / 1803

A cette date, à Florence, les humanistes s’adonnent à la politique, à la poésie, à la philosophie, aux arts qui célèbrent la beauté, la sensualité, l’amour de la nature et de la raison, et s’intéressent à la place éminente accordée à l’Homme dans l’Univers. Ils ont des rapports ambivalents avec les Anciens, ils reprennent les idéaux de l’Antiquité en les conciliant avec les valeurs chrétiennes.   Les lettrés se mettent en quête de manuscrits grecs et latins, et les Seigneurs italiens encouragent les études platoniciennes.... [Lire la suite]
15 novembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 362 à 364 ; Humanité et religion, dernière partie :

En même temps, là où cet objectif Religieux – dans le but proclamé d'approcher le Divin davantage – est vicieux, c'est qu'en s'appuyant sur celui-ci, la Religion incite à la culpabilisation de ce que fait de nous des êtres humains. C'est ce qui explique que les Religieux encouragent à la soumission totale à Dieu et à ses dogmes. Parce que, disent-ils, si nous voulons être sûrs de sauver notre âme, si nous voulons avoir une place dans l'Autre-Monde pleine de joie et de bonheur aux cotés du Seigneur, nous devons abandonner notre... [Lire la suite]
09 novembre 2017

Brèves Philosophiques, pages 360 à 361 ; Humanité et religion, troisième partie :

Quoiqu'il en soit, si je tenais à rappeler ces éléments, c'est que malgré ses bonnes intentions, ses belles paroles, ses enseignements moraux, ses injonctions à vouloir nous rendre meilleurs que nous ne le sommes, la Religion – comme toute institution humaine – n'est pas exempte de fautes ou de reproches à lui administrer. Bien entendu, parmi ceux et celles qui ont la foi, il y a des êtres exceptionnels – l'abbé Pierre, Sœur Emmanuelle, Mère Thérésa, Gandhi, Martin Luther King… Mais, quand l'on y regarde de plus près, c'est êtres... [Lire la suite]

26 octobre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 929 à 931 / 1803

Asie du Sud-Est, XIVème siècle :   En 1385, les Mongols sont chassés de Chine par une nouvelle Dynastie Asiatique : la Dynastie Ming. Puis, en 1392, un Général Ming envahit la Corée, conquiert la totalité de son Territoire. Il s’y proclame Souverain autonome en y créant le Royaume de Choson. Il y fonde sa propre Dynastie : la Dynastie Yi. Il transforme ses principales Métropoles en Carrefours Commerciaux avec l’Extrême-Orient. Il accepte même que des Artisans Japonais s’implantent au cœur de celles-ci. Il est... [Lire la suite]
11 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 346 à 347 ; Juste un grain de sable, première partie :

Ma matinée a été assez agitée. En effet, j'ai eu beaucoup de choses à faire en peu de temps. Et j'avoue que celles-ci m'ont un peu épuisées. Par ailleurs, normalement, je devrai me remettre à la rédaction de mon livre sur les « Origines idéologiques et ésotériques du Nazisme ». Ces derniers jours, pris par ce débat qui bouscule les esprits et les consciences, il progresse peu. Il avance tout de même, rassurez-vous. Cependant, comme les questions qu'il évoque sont fondamentales – du moins, à mes yeux -, je ne peux les laisser... [Lire la suite]
07 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 341 à 343 ; Pourquoi je ne "crois" pas, cinquième partie :

Sinon, s'il est seul, si les questions qu'il se pose ne peuvent être rattachées au Divin – quelle que soit sa forme -, un gigantesque vide s'emparerait de lui. Si il n'y a rien d'autre, nulle part, s'il n'y a pas de vie après la mort, s'il n'y a pas de guide qui le pousse en avant, auquel il peut se raccrocher dans les moments où il est désespéré, blessé, confronté à des horreurs comme seul il est capable d'en créer. Si cet amour divin, infini, supérieur, est une chimère ; si ce pardon pour les fautes commises n'est qu'un... [Lire la suite]
05 octobre 2017

Brèves Philosophiques, pages 338 à 340 ; Pourquoi je ne "crois" pas, troisième partie :

Un troisième fait à souligner, est celui qui se rattache à la philosophie. Depuis que l'Homme a vu sa conscience de soi et de son environnement se développer, il a commencé à se poser des questions sur lui, sur sa place au sein de ce monde, de cet univers ; quel était le but de la vie, qu'y avait-il après la mort ; qu'y avait-il avant. Pourquoi le monde est-il ainsi, etc. Ces questions sont légitimes, naturelles, fondamentales même. Avant que nos connaissances scientifiques, de plus en plus poussées et pointues au fil des... [Lire la suite]