19 janvier 2018

Cinq minutes d'amitié :

Cette nuit, je n'ai que très peu dormi, et pour ce faire, j'ai dû, vers 4h du matin, me gaver de tranquillisants afin de pouvoir me décontracter, ôter momentanément de mon esprit toutes les angoisses et l’infinie tristesse, le désespoir, dont j'étais la proie. Des pensées ne cessaient de me hanter depuis le soir ; je ne suis parvenu qu'à les faire taire après avoir rédigé le brouillon du texte qui va suivre.   Par contre, ce que je peux vous dire, c'est que j'ai beaucoup pleuré. Qu'un chagrin immense m'a envahi, un... [Lire la suite]

18 janvier 2018

Amour brisé :

Je n'y peux rien, c'est plus fort que moi. Mais à chaque fois que je pense à toi, à chaque fois que je te vois, à chaque fois que je te parle, j'ai le cœur qui saigne, j'ai le cœur qui pleure. Déchiré, torturé, craintif, meurtri, anéanti, il n'a pas d'autre choix que de se terrer dans l'ombre et la solitude. Il n'est pas capable de s'ouvrir à toi – ou a quiconque d'ailleurs -, puisqu'il est trop perturbé, parce qu'il est trop traumatisé, parce qu'il trop ébranlé par les intenses émotions que tu suscite en lui.   Ces émotions... [Lire la suite]
16 janvier 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1009 à 1010 / 1803

C’est dans ce contexte que Luther reçoit une éducation chrétienne à Magdeburg, avant de poursuivre ses études à Eisenach, puis à l’université d’Erfurt. Son père, d’origine paysanne, travaille dans les mines puis dirige de petites forges. Il encourage son fils à devenir juriste. Les professeurs d’Erfurt estiment, en effet, que Martin est un élève doué, et ses compagnons l’apprécient, malgré ses accès de mélancolie. Or, un jour, pris dans un violent orage, Martin voit la mort de près, et la question de son salut, ou de sa damnation,... [Lire la suite]
15 janvier 2018

Amour maudit...

Il n'y a rien de pire au monde à mes yeux que de ne pas pouvoir exprimer mes sentiments. Pire, depuis longtemps, souvent tout le long de mon existence, je n'en n'ai pas eu le droit. Ce que les hommes et les femmes que je côtoyais, que j'aimais, que j'admirais, étaient dotés de cette capacité, de cette faculté, que l'on m'a retiré. Et c'est dans l'ombre, au travers de textes remplis d'affection, de tendresse, d'espoir, et de rêves, que je les ai, dès lors, évoqués.   Né différent, mon corps en a été outragé. Il en a été... [Lire la suite]
Posté par dominique913 à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
14 janvier 2018

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 1006 à 1008 / 1803

Suisse, première moitié du XVIème siècle :   Jean Calvin naît à Noyon en 1509. Son père est le greffier de la ville, ainsi que l’agent fiscal et le secrétaire de l’évêque. Celui-ci favorise la carrière des enfants de son officier en leur procurant des bénéfices ecclésiastiques, et c’est ainsi que Jean, dès douze ans, a un petit bénéfice de l’Eglise catholique, ce qui lui permet de financer ses études de théologie à Paris. Elève du collège de Montaigu, Calvin y fréquente des humanistes, et en sort maître ès arts. En 1528,... [Lire la suite]
15 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 972 à 973 / 1803

Russie, XVème siècle :   Vers 1420, les populations du Nord de la Russie croient un dieu qu’ils désignent parfois par le nom de « Bego », parfois par celui de « Es », parfois par celui de « Nga », parfois par celui de « Turum », ou parfois par celui de « Num ». Pour elles, il est l’Incarnation du Ciel qui surveille le Mécanisme de l’Univers ; mais il ne se mêle jamais des affaires humaines. Il gouverne le Monde Supérieur ; et il règle la Marche des Saisons. ... [Lire la suite]

14 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 971 à 972 / 1803

En espérant que cette fois-ci, Facebook et ses modérateurs, que ceux ou celles qui n'apprécient pas mes textes, s’arrêtent de s'acharner sur moi en me signalant pour bloquer systématiquement mon accès aux groupes auxquels je contribue régulièrement. Peur au ventre, je l'avoue...   De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 971 à 972 / 1803 :   Pologne, XVème siècle :   La sanglante défaite de Witold à la bataille de Worskla, face aux Mongols, en 1399 conduit tout droit à une autre guerre. Une... [Lire la suite]
09 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 968 à 969 / 1803

Par ailleurs, à ce moment là, partout en Flandres, le « béguinage » devient une véritable institution monastique qui échappe à ses règles habituelles. Instruites, marquées par les courants mystiques, les religieuses de Belgique et des Pays-Bas qui s’y adonnent réclament une indépendance spirituelle qui les fait parfois taxer d’hérésie et donne lieu à des procès ecclésiastiques. Pour résister aux pressions, celles-ci s’organisent donc en petites communautés et s’acquittent de missions diverses – enseignement, infirmerie,... [Lire la suite]
08 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 967 à 968 / 1803

Mais la richesse vive du duché réside surtout dans les provinces du Nord, beaucoup plus urbanisées que la Bourgogne : le centre de gravité économique et politique se déplace en conséquences. Textiles, cuivre, minerais de fer et hauts fourneaux contribuent à l’essor de l’Etat, tandis que l’activité portuaire de Bruges, puis d’Anvers à partir de 1460, assure les relations commerciales avec la Hanse, l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie. Bruges devient une place bancaire internationale, où les Médicis, célèbre famille italienne de... [Lire la suite]
07 décembre 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 966 à 967 / 1803

Bourgogne, XVème siècle :   A la fin du XIVème siècle, Philippe II le Hardi, un Valois, fils du roi de France Jean II le Bon, pose les bases de l’Etat de Bourgogne : il reçoit ce duché, et épouse en 1383 Marguerite de Mâle, héritière de la Flandre, de l’Artois, d’Anvers et de Malines. Le duc transforme Dijon en résidence princière, rénove le palais ducal et y donne des fêtes qui servent son prestige. Il fait venir de nombreux artistes de Flandre : le sculpteur Claus Sluter se voit ainsi confier la décoration du... [Lire la suite]