20 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 135 à 136 ; Le statut de la femme en Religion, troisième partie :

Quand j'y songe, en résumant en quelques mots tout ceci, j'ai l'impression que la femme est considérée comme une marchandise destinée, de son berceau à sa mort, à être la possession de l'Homme. D'abord de son père ; de ses frères ou de ses cousins ensuite, si celui-ci meurt prématurément. Puis, de son mari, et enfin, de son ou de ses fils qui la mettent sous tutelle. Tandis que les Califes possédaient des harems constitués de dizaines de concubines, ou que les musulmans d'hier ou d'aujourd'hui sont autorisés à être polygames.... [Lire la suite]

19 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 133 à 135 ; Le statut de la femme en Religion, seconde partie :

Actuellement, l'Islam – et plus particulièrement celui que l'on dit « intégriste » ; mais parfois pas uniquement – suit cette même idéologie. Les femmes sont voilées pour ne pas tenter les hommes qu'elles croisent dans la rue. Comme si les hommes qu'elles croisent étaient des bêtes en rut prêts à leur sauter dessus. Les amoureux sont obligés de se cacher afin de pouvoir passer un moment plus ou moins intime ensemble. Souvent, il y a relation sexuelle, mais annale ou buccale, afin que cela ne se voit pas au moment du... [Lire la suite]
18 juillet 2017

Mémoires, pages 7 à 9 / 312 :

Entre parenthèses, tout comme pour moi des années plus tôt, ma mère a bien tenté d'initier mon benjamin à l'équitation. Pendant quelques temps, il s'y est prêté de bonne grâce. Puis, en grandissant, cette activité a de moins en moins eu ses faveurs. Il s'est tourné vers le Judo et le Football. Ma mère l'a accompagné à chacune de ses séances, à chacune de ses compétitions. Par contre, elle était peu satisfaite, le mercredi après-midi, alors que lui et moi restions seuls à la maison, et qu'elle et ma sœur allaient au centre équestre.... [Lire la suite]
17 juillet 2017

Etre Historien/Ecrivain, c'est aussi ça :

Juste un petit mot, avant de me replonger dans la rédaction de mon ouvrage sur les origines idéologiques et ésotériques du Nazisme :   Hier, comme chaque Dimanche, aux alentours de 12h 12h30, ma maman m'a passé un coup de téléphone afin de me demander de mes nouvelles. Elle m'a demandé où j'en étais dans l'écriture de mon livre, et la remise en forme des 175 premières pages de celui-ci. C'est à dire, à peu près un tiers du texte final qui comprendra environ 500 pages à mon avis. Mais ce n'est qu'une estimation... [Lire la suite]
17 juillet 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 839 à 840 / 1803

Après 1120, Louis VI ne sait pas imposer son autorité à ses puissants voisins. Le roi, pourtant, comprend que renforcer le pouvoir royal exige de pacifier et de bien administrer son domaine. Il obtient en effet la soumission des châtelains de l’Ile de France, développe l’institution des prévôts, qui gèrent les revenus du domaine, confie des charges d’officiers à des familles de la petite aristocratie locale. Et grâce à sa politique d’appui à la papauté, il bénéficie en outre du soutien de l’Eglise, en la personne de Suger, abbé de... [Lire la suite]
16 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 130 à 132 ; Addendum à mon article "les Paradoxes du Phénomène Religieux", dernière partie :

Mais je vous le répète : renseignez vous par vous même pour vous apercevoir si ce que je dis est vrai ou non. C'est le meilleur précepte que je puisse vous conseiller. Et puis, au lieu de vouer aux gémonies, une dernière chose : lisez les autres textes sur la Religion que j'ai déjà publié. Si vous ne les retrouvez pas, je suis susceptible de vous les fournir. Cela ne me pose pas de problèmes, si vous avez une adresse mail ou vous les expédier. Car, bien entendu, ce texte, de même que celui d'hier, ne dévoilent pas... [Lire la suite]

16 juillet 2017

Mémoires, pages 6 à 7 / 312 :

Depuis le milieu des années 1970, mon père travaillait au Ministère de l'Intérieur. Il appartenait à la section des Renseignements Généraux. C'est son service qui a mis en place l'un des premiers réseaux de renseignement sur les filières Islamistes. Mais ce n'est que vers le milieu des années 1980 que ces derniers se sont développés en France et que mon père et ses collègues les plus proches ont de plus en plus enquêté sur ce milieu. En fait, c'est avec les premiers attentats de 1986 que l'importance de son travail s'est révélé... [Lire la suite]
15 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 128 à 130 ; Addendum à mon article "les Paradoxes du Phénomène Religieux", troisième partie :

Aujourd'hui, la connaissance de l'Homme, du Monde, de l'Univers, est infiniment plus vaste qu'à l'époque où ces religions sont nées, se sont développées, puis se sont éteintes ; pour la plupart d'entre elles. Mais celles qui sont mortes se sont malgré tout partiellement perpétué au travers des apports qu'elles ont transmis aux dogmes et aux textes religieux actuels ; à la vision que ces dernières portent en elles. Je sais que beaucoup vont me fustiger. Cependant, il est incontestable que les religions de l'Antiquité, se... [Lire la suite]
15 juillet 2017

De Deiteus Mythica, le Mythe des Demi-Dieux, pages 837 à 839 / 1803

France, XIIème siècle :   En 1105, de nouvelles spéculations Esotériques et Kabbalistiques se diffusent partout en France. Le document Mystique qui en est à l’origine se nomme le « Sefer ha Bahir ».   Car, ceux qui le lisent se rendent vite compte que et ouvrage est constitué d’un assemblage de matériaux provenant d’époques et de sources diverses. Ses premières pages paraissent s’inspirer de textes orientaux, tandis que les dernières, contemporaines, semblent emprunter des éléments de la philosophie... [Lire la suite]
13 juillet 2017

Brèves Philosophiques, pages 125 à 126 ; Addendum à mon article "les Paradoxes du Phénomène Religieux", première partie :

Une fois encore – mais cela ne me surprend guère -, mon exposé d'hier sur les dérives du phénomène religieux, a été beaucoup commenté. Ce n'est pas la première fois, ce ne sera certainement pas la dernière fois non plus. En effet, c'est un aspect de l'être humain sur lequel je me penche de temps en temps parce qu'il y a beaucoup à en dire. Evidemment, en un seul texte comme celui que j'ai publié hier – ou même les précédents -, je ne peux détailler en profondeur l'ensemble des perspectives de ce thème éminemment complexe, divers, et... [Lire la suite]